Hors-jeu

Trois courses à prix… Coutant !

Vu les terrains du moment, il est difficile de se prononcer sur les performances des chevaux. Ce qui est certain c’est que l’écurie Arnaud Chaillé-Chaillé et son jeune jockey Thomas Coutant sont dans une forme euphorique.

 

 

Il ne faut jamais rater la première.

 

Dès la première course, le Prix Elseneur, Thomas Coutant et Magic Dream ont montré le chemin de la victoire aux compagnons d’entraînement. C’est à une véritable envolée que les rares spectateurs ont pu assister. Par Saint des Saints et la bonne poulinière Magic Poline par Deploy, ce Magic Dream ne va pas en rester là. Il respire la classe celui-là.

 

Dans le Prix Pré Catelan, Piccadilly Lllly a remis les pendules à l’heure. Tombée lors de ses débuts alors qu’elle pouvait l’emporter, la fille d’Authorised, l’a emporté de bout en bout. Rejointe par le magnifique Hashcup Collonges dans l’ultime tournant, la pouliche entraînée par David Cottin est repartie de plus belle sur le plat. Spès Energicall et Hannalisa sont à suivre.

 

 

 

Nathalie Desoutter: le talent allié au courage

 

Le Prix Triquerville, classé listed, est revenu à Nathalie Desoutter qui a évité avec Want Of a Nail la chute à la double barrière. Après une échappée solitaire, Pacha Senam n’a pu résister à la “Macaire”. On a fini comme on peut derrière les deux premiers.

Le Prix Fondeur, lauréat du Prix du Président de la République en 1978 et Grand Steeple chase de Paris 1980, a permis au jeune Thomas Coutant de réaliser le coup de deux. On a longtemps cru que Happy Monarch et Bertrand Lestrade allait “le faire”. Mais Amour du Mathan en a décidé autrement en allant chercher le favori aux abords du poteau.

 

 

Thomas Coutant

Lorsque l’on passe devant le restaurant du nom de sa mère, on ne peut qu’essayer de lui faire honneur. C’est ce que River Flight (aidé par Thomas Coutant auteur d’un coup de trois) a réalisé.

Thomas Coutant

Personne à cette heure peut écrire que le poulain vaut sa maman, mais cela remonte en moi les souvenirs de cette jument de légende.

 

C’était la journée des lauréats fautifs

 

Enfin dans la dernière, Olivier Jouin a sauvé la chute en restant en selle sur Grâce à Dieu. L’adroit tandem l’emporte finalement devant Fleur de Mai, elle aussi fautive.

 

La 7ème course sur l’hippodrome d’Auteuil vient de se finir. Chacun retrouve sa voiture en se disant que c’est la dernière fois de l’année que l’on a pu soutenir de vive voix ces grands sportifs que sont Jockeys et chevaux.

 

 

 



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
sem, ut libero. nec quis dictum dolor luctus elementum venenatis ut