Top 14 : Bayonne s’impose face au Stade Français à Jean-Bouin !

0
Bayonne s'impose sans trembler face à un Stade Français qui manque encore de repères ©Orange Sports
Ligue 1

Dix ans après son dernier succès au Stade Jean-Bouin, l’Aviron Bayonnais emmené par l’excellent Gaëtan Germain, auteur de 21 points, s’est imposé face au Stade Français (19-26). Pour leur premier match à domicile de la saison, les Parisiens ne sont pas parvenus à décrocher le bonus défensif.

 

Après sept mois d’absence, le Stade Français retrouvait ce vendredi soir le Stade Jean-Bouin avec la réception de Bayonne dans le cadre de la 3ème journée de Top 14. Dans une ambiance feutrée, liée à la crise sanitaire, ce match résonnait comme un retour au bercail pour le manager argentin Gonzalo Quesada, qui retrouvait l’enceinte du Stade Français, trois ans après l’avoir quitté.

 

Le réalisme clinique des Basques en première période

Il ne fallait pas arriver en retard ce soir à Jean-Bouin ! Dès la deuxième minute, sur la première touche du Stade Français, les Bayonnais se mettent à la faute. Le demi d’ouverture parisien Nicolas Sanchez ouvre le score (3-0, 2e).

Cette première pénalité des Stadistes réveille l’Aviron Bayonnais. Les Basques prennent le jeu à leur compte et monopolisent le ballon. Sur une offensive des hommes de Yannick Bru, Yan Lestrade distille un beau coup de pied rasant qui profite à Joseva Ravouvou. L’ailier bayonnais inscrit le premier essai de cette rencontre, transformé par Gaëtan Germain (3-7, 12e). Face à une équipe du Stade Français maladroite et indisciplinée, Bayonne déroule. Germain inscrit deux pénalités pour offrir aux siens un avantage conséquent (3-13, 24e).

Au fil de ce premier acte, les soldats roses mettent la main sur le ballon, mais ne parviennent pas à enchaîner les temps de jeu. Incapable de mettre en danger la défense bayonnaise, le Stade Français réduit cependant la marque grâce à une pénalité de Nicolas Sanchez à la sirène (6-13, 40e).

 

Le sursaut d’orgueil du Stade Français, insuffisant pour s’imposer

Au retour des vestiaires, les hommes de Gonzalo Quesada montrent dans un premier temps un tout autre visage. Plus conquérants, les Parisiens inscrivent rapidement un essai par l’intermédiaire de Telusa Veainu suite à une longue phase de possession. Nicolas Sanchez passe la transformation et permet au Stade Français de revenir à hauteur de Bayonne (13-13, 45e).

Alors qu’on sent les locaux peu à peu revenir dans la rencontre, l’inévitable Gaëtan Germain intercepte quelques minutes plus tard une passe à l’aveugle de Gaël Fickou, et file en contre inscrire un essai sous les poteaux parisiens (13-20, 47e).

https://i.rugbyrama.fr/2020/10/02/2900569-59719397-640-360.jpg
Crédit photo : Rugbyrama

Par la suite, le jeu s’équilibre, avec deux équipes bien en place. A la 50ème minute, le Stadiste Matera est sanctionné d’un carton jaune et Gaëtan Germain, l’homme du match, passe la pénalité (13-23). C’est ensuite au tour de Bayonne de jouer à 14 contre 15. Après une succession de plaquages hauts, le talonneur Torsten van Jaarsveld est lui aussi exclu pour dix minutes. Joris Segonds, nouvel entrant côté parisien en profite pour inscrire deux pénalités permettant au Stade Français de recoller au score (19-23, 57e). Côté Basques, le 100% de réussite au pied de Gaëtan Germain permet de creuser l’écart alors que les soldats roses monopolisent le ballon (19-26, 67e).

Dans les dix dernières minutes les Parisiens tentent le tout pour le tout, mais ils se heurtent à une défense solide de l’Aviron Bayonnais. D’autant plus que le Stade Français termine le match à 14 contre 15 après le carton rouge reçu par le pilier Luke Tagi suite à un coup de tête en sortie de mêlée.

 

Finalement, Bayonne s’impose face au Stade Français, 26 à 19. Il s’agit de la première victoire à l’extérieur des Bleu et Blanc depuis un an, mais aussi du premier succès des Basques au Stade Jean-Bouin depuis 2010.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here