Rugby

Top 14 : l’ASM surclasse Bayonne, l’Union Bordeaux Bègles tombe à Brive

A domicile, Clermont n’a fait qu’une bouchée de Bayonne, tandis que Brive a fait chuter l’ogre bordelais qui était invaincu en 2021. Focus sur deux belles affiches de ce multiplex de Top 14.

 

Des Clermontois déchaînés face à de pâles Bayonnais !

Les hommes de Franck Azéma débutent parfaitement cette rencontre. Très dominateurs, les Jaunards font le siège de la défense de Bayonne. Heureusement pour les Basques, les joueurs de l’ASM manquent de réalisme. Après l’essai refusé de Fritz Lee suite à un en-avant, c’est Peter Betham qui manque l’occasion d’ouvrir le score.

Déterminés, les Clermontois poursuivent leurs offensives. Parfaitement servi par Camille Lopez, Apisai Naqalevu transperce la défense de l’Aviron et file inscrire le premier essai de ce match (10-0, 14e).

Bien lancés, les Auvergnats baissent de régime et laissent les Bayonnais reprendre confiance. Sur l’une des rares incursions basques dans les 22 mètres clermontois, Joe Ravouvou réussit à aplatir dans l’en-but mais son essai est refusé. Cette énorme occasion bayonnaise résonne comme un avertissement pour les joueurs de l’ASM qui repartent à l’attaque. Après un très gros travail de Sébastien Vahaamahina au cœur de la défense basque, Paul Jedrasiak permet à son équipe de creuser l’écart (17-3, 26e).

Ultra-dominateurs, les Clermontois ne réussissent pas à aggraver le score. Les hommes de Frank Azéma commettent trop de maladresses qui viennent entacher leurs offensives. La persévérance des Jaunards finit par payer. Après une grosse pression des avants auvergnats, Peceli Yato inscrit, dans le temps additionnel, le troisième essai pour l’ASM (24-3, 40+3e).

  • Festival offensif au Marcel-Michelin !

De retour des vestiaires, les Bayonnais mettent la main sur le ballon sans réussir à inquiéter la défense de Clermont. Dès qu’ils le peuvent, les Auvergnats repartent de l’avant et les offensives jaunes et bleues s’avèrent très tranchantes. De retour sur les terrains, après plus d’un an d’absence suite à une grave blessure, Samuel Ezeala retrouve le sourire en inscrivant le quatrième essai clermontois (31-3, 47e).

Incapables de rivaliser, les hommes de Yannik Bru craquent complètement face aux assauts successifs auvergnats. Après une mêlée dévastatrice, Camille Lopez transmet le ballon à Morgan Parra qui peut aplatir dans l’en-but basque (38-3, 64e).

La fin de ce match tourne au festival offensif. Chaque attaque des joueurs de l’ASM met en difficulté une équipe de Bayonne complètement dépassée. Peceli Yato, Fritz Lee, Jean-Pascal Barraque, Peter Betham et Kotaro Matsushima permettent à Clermont de dérouler complètement avec dix essais à la clé. Finalement, le rouleau compresseur auvergnat a terrassé une faible équipe bayonnaise (73-3). Les hommes de Frank Azéma réalisent une opération parfaite en remontant à la 4ème place du Top 14. A l’inverse, l’addition est salée pour l’Aviron Bayonnais qui va devoir lutter jusqu’au bout pour le maintien.

 

Brive fait chuter l’Union Bordeaux Bègles !

Invaincus en 2021, les Girondins se sont inclinés ce samedi face à une coriace équipe briviste (25-23).

En première mi-temps, les hommes de Christophe Urios se sont révélés indisciplinés et ont multiplié les maladresses. Brive en a profité pour creuser l’écart grâce à son jeune buteur Enzo Hervé (12-0, 31e). Même après l’essai bordelais d’Higginbotham (12-8, 34e), les Corréziens n’ont pas paniqué et ont même répliqué juste avant la pause (19-10, 38e).

Dans le deuxième acte, les Brivistes, emmenés par un Enzo Hervé impeccable au pied, ont réussi à maintenir une avance confortable (25-16, 62e). Malgré la fin de match tonitruante de l’UBB et l’essai de Nathanaël Hulleu (25-23, 74e), Brive n’a pas cédé et l’a emporté au forceps. Les Bordelais réalisent une mauvaise opération au classement du Top 14. Les hommes de Christophe Urios perdent leur 4ème place au profit de Clermont. Quant aux Brivistes, les voilà bien installés dans le ventre mou du championnat à la 8ème place.

 

Crédits Photo Image de Une : Thierry LARRET

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
efficitur. risus nec ut libero facilisis leo. mattis Aenean eleifend