En équipe

Top 14 : le Castres Olympique arrache le nul face au Stade Toulousain

Dans le derby de la Garonne, le Castres Olympique a décroché le match nul sur la pelouse du Stade Toulousain (16-16), ce samedi, pour le compte de la 8e journée du Top 14. Toulouse aurait pu l’emporter à la sirène mais le drop de Zach Holmes est passé de peu à droite des poteaux du CO. Accrocheurs, les hommes de Mauricio Reggiardo obtiennent deux points précieux dans la course au maintien.

 

Un derby comme on les aime. Des rafales de vent, un temps gris, de la tension et deux équipes en manque de points. Il suffit de voir le soulagement des Castrais lorsque le drop de Zach Holmes passe à côté des poteaux à la 80éme minute, pour comprendre l’importance de ce résultat pour eux. Une semaine après un succès capital face au Racing (28-26), Castres obtient le match nul chez le voisin toulousain et s’éloigne de la zone de barragiste après un début de saison compliqué.

Pourtant les hommes de Reggiardo faisaient la course derrière à la mi-temps, menés de dix points par une équipe toulousaine peu inspirée mais appliquée, grâce notamment à un essai de Mauvaka après 24 minutes de jeu. (13-3, 40′). Mais le CO n’a pas abdiqué et grâce à leur esprit de résilience et l’expérience de la charnière Urdapilleta-Kockott, les Castrais sont parvenus à arracher un nul mérité dans ce derby (16-16). À l’image de l’essai de Combezou juste après la mi-temps, Castres a fait plus que jeu égal face au champion de France en titre.

 

Sans ses internationaux, Toulouse ne voit plus la vie en rose

Parler de crise serait irrationnel. Mais avec son troisième match consécutif sans victoire, le Stade Toulousain peut ressentir les signes d’un début d’inquiétude. Il est difficile aussi de ne pas assimiler l’absence de ses joueurs cadres, pour cause de sélection avec le XV de France, avec les prestations insuffisantes des toulousains depuis plusieurs semaines. Baille, Aldegheri, Marchand, Dupont, Ntamack, Ramos, sans parler des pépins physiques de Médard, Huget ou encore Kolbe, et c’est presque l’intégralité du XV titulaire qui est remanié. Manque d’inventivité, de continuité, de fluidité dans le jeu, les maux sont nombreux pour des Toulousains en manque de points. Et les hommes d’Ugo Mola vont devoir encore faire pendant encore un mois sans ses internationaux.

 

Le Stade Toulousain pointe toujours à la troisième place mais avec deux matchs de plus que ses poursuivants, Toulon et Lyon. De son côté, le Castres Olympique remonte à la douzième place devant Brive avec un match de retard.  

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire