Rugby

Top 14 : Sekou Macalou redonne le sourire au Stade Français !

À l’issue d’un match laborieux, le Stade Français décroche une victoire bonifiée face à une pâle équipe castraise (29-9). Les Soldats Roses doivent ce bonus offensif au retour éblouissant de Sekou Macalou auteur d’un doublé dans les dernières minutes.

 

En clôture de la 15ème journée de Top 14, le Stade Français recevait, ce soir, le Castres Olympique à Jean-Bouin. Après deux claques face au Stade Toulousain (48-24) et au RC Toulon (35-13), les hommes de Gonzalo Quesada devaient l’emporter pour rester au contact du Top 6. La tâche s’annonçait ardue face à une équipe castraise en pleine forme.

L’essai de Matera, l’unique coup d’éclat

Dès les premières minutes de cette rencontre, les joueurs du Stade Français se montrent conquérants, mais ne parviennent pas à mettre en danger la solide défense castraise. Au fil de cette première période, les deux équipes se livrent un rude combat. Les mêlées et les chandelles se multiplient. Seules les pénalités du Castrais Benjamín Urdapilleta (0-3, 5e), puis de Joris Segonds pour le Stade Français (3-3,20e), font évoluer le score.

Les Soldats Roses prennent progressivement le match en main, grâce à un pack d’avants très performants. Dix minutes avant la pause, les Parisiens font sauter le verrou de la défense castraise. Bien servi par Arthur Coville, le capitaine du Stade Français, Pablo Matera transperce la défense du Castres Olympique pour aplatir, tout en puissance, dans l’en-but tarnais (10-3, 30e).

Impériaux en mêlée, les Parisiens prennent l’ascendant sur les Castrais. Alors que les cloches résonnent à Jean-Bouin, Joris Segonds permet à ses coéquipiers de creuser l’écart (13-3, 41e).

Macalou dynamite la fin de match

Au retour des vestiaires, les joueurs du Castres Olympique reviennent avec de meilleures intentions. Rory Kockott et sa bande mettent la main sur le ballon, mais les Soldats Roses résistent. Après la nouvelle pénalité de Benjamín Urdapilleta, les Tarnais réduisent la marque (13-6, 44e).

Sous une pluie battante, les deux équipes peinent à produire du jeu et les fautes de main se multiplient, notamment du côté castrais. Les Parisiens profitent des erreurs du Castres Olympique pour retrouver une avance confortable (16-6, 61e).

Dans ce match laborieux, le Stade Français gère son avance face à une pâle équipe castraise. A quelques minutes du terme de cette rencontre, les Soldats Roses conservent une avance de dix points (19-9,75e).

Alors que l’on se dirigeait vers une victoire âpre du Stade Français, Sekou Macalou sort le grand jeu. Le troisième-ligne parisien profite d’un en-avant castrais et file inscrire le deuxième essai du Stade Français (24-9, 77e).

A la recherche du bonus offensif, les Parisiens repartent immédiatement de l’avant et profitent de l’indiscipline castraise. L’inévitable Sekou Macalou concrétise un nouveau temps fort parisien et signe un doublé (29-9, 82e).

Crédits Photo : Rugbyrama

 

Finalement, le Stade Français décroche une victoire bonifiée face à des Castrais inoffensifs. Ce succès s’est dessiné dans les toutes dernières minutes de cette rencontre grâce au retour tonitruant de Sekou Macalou. Les Parisiens reviennent à deux points de la 6ème place.

 

Crédits Photo : AFP

 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire