Tops et Flops : Smackdown du 17 janvier 2020

0

 

Photo: wwe.com

Peu enthousiaste à l’idée de regarder 2 heures de show, lassé de lire des reviews trop longues ou simplement curieux de lire l’avis d’un (non) expert de catch ? Quelle que soit votre position, permettez-moi de vous présenter en trois points positifs et trois points négatifs le Smackdown du 17 janvier 2020 s’étant déroulé à Greensboro en Caroline du Nord

LES TOPS:

Un retour gagnant pour le “Friday Night Delight”

9 ans que le “Shaman of Sexy” John Morrison n’avait pas combattu sur les rings de WWE; ce vendredi, Morrison a signé un retour gagnant en battant Big E après un Starship Pain. 2 semaines après être apparu dans les vestiaires pour soutenir son ancien coéquipier The Miz, celui qui semble avoir tourné le dos aux fans de la WWE est bien parti pour marquer cette année 2020. Que réserve donc la suite pour John Morrison ? Un run en tag team avec son ancien coéquipier The Miz ou cette alliance ne se fera que de courte durée pour laisser un Morrison partir chercher la gloire seul ? Dans tous les cas, nul doute que le “Guru of Greatness” vient de marquer les esprits des fans qui sont ravis de le revoir chez WWE.

Daniel Bryan et The Fiend, main dans la main au Royal Rumble.

Cela fait maintenant plusieurs semaines que le champion Universel “The Fiend” Bray Wyatt torture psychologiquement le catcheur “eco-friendly’ Daniel Bryan. Après avoir perdu face au Fiend au Survivor Series, Daniel Bryan avait triomphé de nouveau face à lui en changeant brutalement de personnalité. C’est donc (encore) un nouveau Daniel Bryan qui se dirige vers le Royal Rumble pour sa revanche face au Fiend. Le leader du Yes Movement aura la chance de gagner le titre Universel à la condition de battre la créature dans un Strap Match.

Un Strap match est un match dans lequel une des mains d’un lutteur est reliée par une corde à une des mains de l’autre lutteur. Le but étant de remporter le match soit par tombé, soit en touchant à la suite les quatre coins du ring.

Peu importe le vainqueur de ce match, la rivalité entre les deux hommes s’avère réussi et leur confrontation est une des plus attendues du pay-per-view à venir.

Ndlr: On pense fort aux dreadlocks du Fiend, arrachés par Daniel Bryan.

Lacey Evans, la surprise de cette année ?

La catcheuse originaire de Géorgie semble se démarquer en ce début d’année. En effet, celle qui semblait ne pas convaincre les fans lors de ces débuts dans le Roster principal se voit de plus en plus acclamée. Par ailleurs, la “Sassy Southern Bell” a marqué un point dans sa rivalité face au duo de Sasha Banks et Bayley en battant cette dernière cette nuit. En battant la championne féminine lors de Smackdown, Lacey Evans débutera t-elle la nouvelle année en devenant championne féminine du show bleu ?

LES FLOPS:

The Revival au point mort.

Vous pouvez penser dérisoire le fait de mentionner une fois de plus le sort tragique de Dash Wilder et Scott Dawson. Les deux hommes se retrouvent depuis des mois les limbes du booking WWE en enchaînant les défaites. L’avenir semble flou pour le Revival qui signe une défaite de plus ce vendredi face aux Usos. Le futur du Revival peut-il s’annoncer brillant de nouveau chez WWE ou verra t-on Dash et Dawson fouler le ring d’une autre promotion de catch majeure aux Etats-Unis ?

Kane qui ouvre un show de catch, en 2020.

Ai-je vraiment besoin de rajouter quoi que ce soit ? Celui qui est maire de Knox County dans le Tennessee a ouvert Smackdown la nuit dernière. Après avoir parlé de l’édition 2020 du Royal Rumble à venir, Kane s’est vu confronté à Bray Wyatt et à sa “Firefly Fun House”.

Alors que les rumeurs vont bon train sur un affrontement entre les deux hommes au prochain show qui se déroulera en Arabie Saoudite, il semblerait que Kane figure toujours dans les petits papiers de WWE, en 2020.

L’utilisation de Kane peut-elle s’expliquer par le fait que de plus en plus de catcheurs refusent de se rendre en Arabie Saoudite ? Ou alors, doit-on penser que WWE continue de croire en son “Big Red Monster” pour faire remonter les audiences ? Dans tous les cas, l’avenir nous dira si cette apparition n’était qu’un simple passage ou le début d’une storyline pour la “Big Red Machine”.

La rivalité Reigns-Corbin: quand le fun est mort et enterré.

Voilà plusieurs mois que les deux catcheurs mènent une rivalité sans relâche en enchaînant les oppositions. Alors que l’on pensait tous que la nourriture pour chien était le paroxysme de celle-ci et que la victoire de Roman Reigns sur King Corbin dans un (maintenant classique) “Loser Eats Dog Food” scéllée la fin de celle-ci, les derniers épisodes de Friday Night Smackdown nous ont donné tort. Effectivement, le jeu des alliances a eu raison de nous et ce sont maintenant les Usos d’un côté et Robert Roode ainsi que Dolph Ziggler de l’autre, qui se greffent à cette rivalité.

Ce vendredi, Roman Reigns s’est donc imposé face à Robert Roode dans un Tables Match grâce à l’aide de ses cousins Jimmy et Jey. Victorieux, le “Big Dog” a ainsi pu choisir la stipulation de son match face au King Corbin au Royal Rumble. Ce sera donc un Falls Count Anywhere Match entre les deux hommes au Royal Rumble, le 27 janvier 2020.

Même si l’on imagine que les deux hommes vont pouvoir compter sur leurs alliés, peut-on enfin espérer que cette rivalité interminable prenne fin ? Et si ce n’est pas le cas, allons-nous savoir si le Roi Corbin mange désormais régulièrement dans la gamelle de son berger allemand ?

Ces questions seront peut-être élucidées lors de la prochaine édition de Smackdown. A la semaine prochaine tout le monde et n’oubliez pas, d’ici là, soyez sympa.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here