Tour de l’Ain : Roglic s’impose sur la 2e étape

0
Ligue 1

Longue de 140 kilomètres, la 2e étape du Tour de l’Ain a donc couronné Primoz Roglic. Vainqueur au sprint, le numéro 1 mondial est le nouveau maillot jaune de l’épreuve.

Un départ rapide pour une course folle

Sortie dans les dix premiers kilomètres, l’échappée du jour était composée de cinq coureurs. Les courageux du jour étaient donc Jakko Hänninen, le jeune finlandais d’AG2R, Nils Politt, Joe Rosskopf, Julien Bernard et le néo-pro Simon Guglielmi. Sorti dans la première difficulté non répertoriée du jour, ce groupe a pris jusqu’à quatre minutes d’avance. Un écart toutefois insuffisant, qui a fondu à chaque difficulté.

Derrière ce groupe, le peloton ne s’est jamais réellement relevé. Toujours offensive, la Jumbo-Visma s’est vite mise en chasse. Une poursuite raisonnée mais réelle et suffisante pour garder les fuyards à portée de tir. C’est donc logiquement qu’Hänninen, dernier rescapé de l’échappée est repris à un peu plus de vingt kilomètres du but.

Une étape riche d’enseignements 

Alors qu’on pouvait s’attendre à une course d’attente, il n’en fut rien. Dès le pied du col de Menthières, la formation Jumbo-Visma a décidé de faire exploser le peloton. Très vite, le maillot jaune a dû lâcher prise, ainsi qu’une large partie du peloton. C’est ensuite grappe par grappe que les coureurs ont lâché. Alors qu’il restait encore quelques kilomètres de ce col, les premières surprises sont intervenues. Fabio Aru d’abord puis Geraint Thomas, font les frais de l’accélération folle des Jumbo-Visma. Au sommet du col de Menthières, c’est donc un groupe de six qui semble parti pour jouer la gagne. Ces six coureurs sont Benett, Roglic, Kruijswijk, Quintana, Bernal et Mollema.

Rejoint dans la descente par Conti et Castroviejo, ce groupe n’a plus été rejoint par la suite. À dix kilomètres de l’arrivée, profitant de leur supériorité numérique, les Néerlandais ont envoyé Steven Kruijswijk à l’avant. Toutefois, le groupe, sous l’impulsion d’Ineos n’a pas laissé le 3e du dernier tour de France avec plus de 15” de marge. C’est donc logiquement qu’il fut repris dans le final. Plus personne n’a pu sortir par la suite et c’est donc au sprint que Roglic s’impose.

Le top 5 :

P. Roglic (Jumbo-Visma)

E. Bernal (INEOS)

V. Conti (UAE)

N.A. Quintana (Arkéa-Samsic)

S. Kruijswijk (Jumbo-Visma)

Les réactions des acteurs : 

Primoz Roglic sur son étape : “Je ne savais pas si j’arrivais pour la gagne ou pas. Finalement j’ai gagné et je suis très heureux. C’est super pour nous de voir que l’on est au moins au niveau d’Ineos désormais. L’équipe a fait un super travail et j’ai de très bonnes jambes, c’est vraiment super.” Ce matin le Slovène avait déclaré vouloir faire le point sur sa forme et prendre du plaisir. On peut supposer sans trop se tromper que les deux étaient au rendez-vous aujourd’hui.

Q: Aviez-vous prévu d’enclencher dans le col de Menthières ?

Primoz Roglic : “Oui et non. On voulait durcir la course, les gars étaient très costauds et ont fait exploser la course. Quand on l’a vu on a décidé de ne pas débrancher“.

Joao Almeida meilleur jeune et 8e du général : “La dernière montée (col de Menthières) était très dure, j’ai tout donné. Le rythme était complètement fou. La course était très dure, j’espère qu’elle le sera moins demain (rire)“.

Demain place aux très grandes difficultés avec la dernière étape. 

crédit photo : Tour de l’Ain.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here