Cyclisme

Preview : La saison européenne débute

La saison cycliste a repris ce dimanche 23 janvier en Europe avec la Classique de Valence qui a vu la victoire de l'italien Giovanni Lonardi. La course espagnole est le début de six semaines de courses intenses qui jetteront les bases de la saison 2022 avant la première course World-Tour, l'UAE Tour fin février.

Un début de saison rythmé 

La saison européenne de course sur route a débuté le dimanche 23 janvier avec la Clàssica Comunitat Valenciana en Espagne qui donne le coup d'envoi de neuf mois de courses masculines quasi quotidiennes. La course d'un jour entre La Nucia et Valence n'est qu'une épreuve de catégorie 1,2 et a attiré un mélange de ProTeams et d'équipes continentales. On retiendra donc que c'est Giovanni Lonardi qui est le premier vainqueur de la saison. Le niveau de compétition et la qualité du peloton augmentent considérablement la semaine prochaine avec 10 équipes WorldTour qui participeront aux cinq courses du Challenge Mallorca sur l'île des Baléares entre le 26 et le 30 janvier. D'autres participeront à La Marseillaise du Grand Prix Cycliste de Marseille, dans le sud de la France, le 30 janvier, alors que tout le peloton passe à la vitesse supérieure. Le mois de février est rempli de courtes courses par étapes et d'une série de courses d'un jour en Espagne, en France et au Moyen-Orient avec des programmes de trois courses qui remplissent les trois premières semaines du mois. En effet, il n'y a que quatre jours dans le mois où il n'y a pas de course pro masculine.

La saison féminine débute avec la Vuelta CV Feminas le 6 février. Bien sûr, les courses de début de saison ont un but plus important que le prestige. Elles existent pour offrir des courses précoces avant des objectifs plus importants, pour tester la forme physique et réduire les niveaux de graisse corporelle, pour peaufiner les nouvelles formations de tête de sprint et indiquer quel entraînement de haut niveau doit encore être effectué. Pour les équipes qui se battent pour les places dans le WorldTour 2023-2025 et les classements ProTeam, les points seront également importants.

Malgré certaines inquiétudes concernant le COVID-19 et un certain nombre de cas dans les équipes, la plupart des coureurs sont impatients de commencer à courir. Avec le Tour Down Under et la Vuelta a San Juan en Argentine annulés en raison de la pandémie de COVID-19 et seulement quelques coureurs professionnels retournant en Australie et en Nouvelle-Zélande pour leurs championnats nationaux ou participant à la Vuelta a Tachira au Venezuela, 99 % du peloton masculin n'a pas couru depuis octobre ou avant.

Beaucoup connaissent leur calendrier de courses et leurs objectifs de début de saison. Après la Clàssica Comunitat Valenciana et le Challenge Mallorca et à l'aube du mois de février, l'intensité et l'importance des courses augmentent. La course à étapes Volta a la Comunitat Valenciana (2-6 février), l'Etoile de Bessèges (2-6 février) et le Saudi Tour (1-5 février) remplissent la première semaine de février. Les sprinters seront en force dans ces trois courses, avec Fabio Jakobsen (QuickStep-AlphaVinyl), Giacomo Nizzolo (Israël-Premier Tech) et Matt Walls (Bora-Hansgrohe) en Espagne et Sam Bennett (Bora-Hansgrohe), Dylan Groenewegen (BikeExchange-Jayco), Caleb Ewan (Lotto Soudal) et Fernando Gaviria (UAE Team Emirates) en Arabie Saoudite. La Volta a la Comunitat Valenciana devrait également donner lieu à un fascinant duel de jeunes talents entre Remco Evenepoel (QuickStep-AlphaVinyl) et Juan Ayuso (UAE Team Emirates) en forme et désireux de le montrer.

Février comprend également le Tour de la Provence (10-13 février) où le champion du monde Julian Alaphilippe (QuickStep-AlphaVinyl) fait ses débuts dans la saison aux côtés d'Egan Bernal (Ineos Grenadiers), Enric Mas (Movistar) et Nairo Quintana (Arkea-Samsic). Mark Cavendish (QuickStep-AlphaVinyl) est pressenti pour faire son retour à la compétition lors du Tour d'Oman (10-15 février). L'édition 2022 de la course doit encore être confirmée publiquement par l'organisateur ASO, mais les équipes se préparent à une semaine d'entraînement et de course par temps chaud au Moyen-Orient. Il y a également d'autres courses en Espagne et le Tour d'Antalya en Turquie (10-13 février) tandis que la Vuelta a Andalucia – Ruta Ciclista del Sol en Espagne (16-20 février), chevauchant la Volta ao Algarve au Portugal avant que le UAE Tour ne donne le coup d'envoi du WorldTour le 20 février. Evenepoel sera en action en Algarve, aux côtés de David Gaudu (Groupama-FDJ) et même de Tom Pidcock (Ineos Grenadiers), qui n'aura que peu de repos entre les Championnats du Monde de cyclo-cross et une campagne printanière complète de Classiques.

L'UAE Tour et l'après

Tadej Pogačar (UAE Team Emirates) affrontera Bernal, Jack Haig (Bahrain Victorious), Tom Dumoulin (Jumbo-Visma) et Aleksandr Vlasov (Bora-Hansgrohe) sur le Tour des Émirats arabes unis, tandis qu'Elia Viviani (Ineos Grenadiers), Arnaud Demare (Groupama-FDJ), Ewan, Groenewegen et Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix) se battront dans les les sprints. L'étape finale au sommet du Jebel Hafeet décidera sûrement une fois de plus du vainqueur. Le Tour des Émirats arabes unis se termine le même week-end que l'Omloop Het Nieuwsblad et que Kuurne-Bruxelles-Kuurne qui ouvre la saison belge. Bien sûr, les équipes et les coureurs choisiront soigneusement leurs courses et leurs objectifs en fonction des désirs de leur liste et de leurs sponsors. Certains coureurs commenceront à courir plus tard que d'autres, les plus grands noms incluant des camps d'entraînement en altitude en février dans l'espoir d'atteindre leur apogée plus tard au printemps.

Les six prochaines semaines jetteront les bases du reste de la saison, en indiquant les récits et les drames à venir. Peter Sagan (Team TotalEnergies) peut-il se remettre du COVID-19 ? Dans quelle mesure la blessure au dos de Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) affectera-t-elle son printemps ? Quelqu'un peut-il battre Pogačar ? QuickStep-AlphaVinyl dominera-t-elle encore en 2022 ? Une fois que février se transformera en mars, nous aurons quelques réponses. Le début de saison est officiellement terminé et les enjeux sont bien plus importants. Le week-end d'ouverture belge mène rapidement à Strade Bianche, Paris-Nice et Tirreno-Adriatico. De là, c'est un sprint à grande vitesse vers les classiques de printemps, le Giro d'Italia, le Tour de France et l'été.

À lire aussi – La Pogi Team, nouvelle étape pour le développement du cyclisme slovène

 


Dernières publications

En haut