Handball

Tout savoir sur le Mondial de Handball 2021 féminin

championnat du monde handball 2021 féminin

Moins de 4 mois après la finale des Jeux Olympiques de Tokyo, les filles repartent à l’aventure, cette fois pour le mondial de Handball 2021 en Espagne. Dans une compétition qui s’annonce ouverte, comme souvent pour un championnat du monde post JO, la concurrence pour aller chercher le titre mondial et succéder aux Pays-Bas sera dense ! Tour d’horizon des forces en présence.

Les favorites du Mondial de Handball 2021 Féminin

Le mondial de Handball 2021 Féminin débute ce mercredi 1er décembre en terre Espagnole ! Un peu plus de 3 mois après les Jeux Olympiques, les 32 équipes sont de nouveau sur la ligne de départ pour repartir sur un nouveau cycle qui doit les emmener jusqu’aux JO de Paris 2024. Certaines pour effacer les mauvaises performances de Tokyo, d’autres pour confirmer, ou bien pour démarrer une nouvelle ère :

  • Espagne: les vice-championnes du monde 2019 n’ont aucune autre ambition que de gagner à la maison. La désillusion des JO, avec une élimination dès la phase de poules est encore dans les têtes. Mais les Ibériques devront composer sans leur maîtresse à jouer, Nerea Pena, blessée au genou. Un coup dur pour les Espagnoles.
  • Norvège: les années et les compétitions passent, mais pourtant les Norvégiennes restent toujours présentes. Médaillées de bronze à Tokyo, les triples championnes du monde ne visent que l’or cette année une nouvelle fois. Nora Mørk et ses coéquipières ont tous les atouts pour reprendre leur bien.
  • Pays-Bas: championnes du monde en 2019, les Bataves ont vécu les Jeux Olympiques comme un traumatisme. Bien lancées après un très bon 1er tour, les Hollandaises avaient subi la foudre des Françaises en 1/4 de finale (défaite 22/32). Résultat, l’entraîneur Français, Emmanuel Mayonnade, qui avait mené l’équipe au titre mondial, n’a pas été renouvelé. Sans Nycke Groot qui a arrêté sa carrière internationale, les Pays-Bas possèdent des joueuses de talent (Lois Abbingh, Inger smits) lui permettant de viser haut.
  • Russie: le véritable point d’interrogation de ce championnat du monde de Handball féminin 2021. Les vice-championnes Olympiques repartent en conquête avec un groupe rajeuni. Au revoir à Anna Vyakhireva et Daria Dmitrieva qui ont décidé de mettre leur carrière entre parenthèses, ainsi qu’Anna Sen, non retenue. Un nouveau cycle est entamé pour l’équipe Russe.
  • France: voir ci-dessous.

Le défi des Françaises pour ce championnat du monde de Hand

Les championnes olympiques veulent enchaîner ! Après avoir décroché le seul titre qui manquait au palmarès, l’équipe de France fait logiquement partie des favorites du mondial de Handball 2021. Mais c’est également en reconstruisant son effectif qu’Olivier Krumbholz a préparé ce championnat du monde. Les retraites internationales d’Amandine Leynaud, Blandine Dancette, Siraba Dembélé et Alexandra Lacrabère ont poussé le sélectionneur à bâtir un nouveau groupe et à faire des choix. Ainsi, il a décidé de se priver de Pauline Coatanéa, indispensable pour la conquête du titre à Tokyo, au profit d’Alicia Toublanc et à Lucie Granier, novice à ce niveau. Avec 12 championnes Olympiques présentes au mondial de Handball 2021, l’équipe visera le doublé JO-Championnat du monde, seulement réalisé à 2 reprises dans le passé, par l’URSS en 1980 et 1982, et par le Danemark et 1996 et 1997. D’où la tâche qui s’annonce compliquée pour Cléopâtre Darleux, Allison Pineau, Pauletta Foppa et toute l’équipe de France.

Les 18 joueuses Françaises retenues pour le mondial de Handball 2021 féminin :

Gardiennes : Cléopatre DARLEUX (Brest Bretagne HB) – Catherine GABRIEL (Paris 92) – Laura GLAUSER (Györ)
Ailières gauches : Chloé VALENTINI (Metz HB) – Coralie LASSOURCE (cap – Brest Bretagne HB)
Arrières gauches : Estelle NZE MINKO (Györ) – Kalidiatou NIAKATE (Brest Bretagne HB) – Allison PINEAU (Buducnost)
Pivots : Oriane ONDONO (Neptunes de Nantes) – Béatrice EDWIGE (Rostov) –  Pauletta FOPPA (Brest Bretagne HB)
Demi-centres : Tamara HORACEK (Metz HB) – Méline NOCANDY (Metz HB) – Grace ZAADI DEUNA (Rostov)
Arrières droites : Laura FLIPPES (Paris 92) – Océane SERCIEN-UGOLIN (Krim Ljubljana)
Ailières droites : Alicia TOUBLANC (Brest Bretagne HB) – Lucie GRANIER (ES Besançon)

Un championnat du monde de Hand privé de beaucoup de joueuses

Comme après chaque JO, beaucoup d’athlètes décident de mettre leur carrière internationale derrière eux ou de faire un break. Et certains sélectionneurs n’hésitent pas à repartir de 0 et à reconstruire pour repartir sur un cycle de 3/4 ans.

À commencer par la Russe Anna Vyakhireva. MVP des Jeux Olympiques de Tokyo et des championnats d’Europe en 2018, la jeune Russe de 26 a décidé de stopper sa carrière indéfiniment, sans pour autant connaître les vraies raisons. On espère juste qu’elle soit heureuse, peu importe que cela soit sur un terrain de Handball, ou ailleurs. Sa compatriote Daria Dmitrieva a également voulu faire une pause.

Certaines joueuses ont décidé de mettre fin à leur carrière en sélection, comme Amandine Leynaud, Blandine Dancette, Siraba Dembélé et Alexandra Lacrabère côté Français. La Hollandaise Nycke Groot et la Serbe Andrea Lekic ont également tourné la page internationale.

La grande absente de ce mondial de Hand 2021 sera surtout l’Espagnole Nerea Pena. Toutes joueuses rêvent de disputer une compétition à la maison, mais malheureusement, son genou l’a fait trop souffrir, et elle doit faire l’impasse sur son mondial.

La formule du mondial de Handball 2021 Féminin

La formule des championnats du monde de Handball 2021 Féminin se calque sur la formule des championnats du monde masculin. Les 3 premières équipes de chaque groupe se qualifient pour le prochain tour et croisent avec un autre groupe, tout en gardant les points acquis lors des rencontres contre les équipes qualifiées : groupe A croise avec le groupe B, le groupe C avec le D, le E avec le F et pour finir le G avec le H.

On obtient 4 groupes de 6 équipes où seulement les 2 meilleures équipes se qualifient pour les 1/4 de finale. Puis 1/2 finale et finale le 19 décembre à Granollers.

Les groupes du 1er tour

Groupe A : France, Slovénie, Monténégro, Angola

Groupe B : Pologne, Russie, Serbie, Cameroun

Groupe C : Norvège, Roumanie, Kazakhstan, Iran

Groupe D : Suède, Pays-Bas, Porto-Rico, Ouzbékistan

Groupe E : Allemagne. République Tchèque, Hongrie, Slovaquie

Groupe F : Tunisie, Danemark, Congo, Corée du Sud

Groupe G : Brésil, Croatie, Japon, Paraguay

Groupe H : Argentine, Espagne, Autriche, Chine

Dernières publications

En haut