Foot US

Un dimanche en NFL – Week 6, les Packers corrigés

NFL Week 6

Tampa Bay corrige Green Bay, Pittsburgh et Tennessee qui reste invaincu et les Patriots qui coulent, c’est dans le résumé du dimanche du NFL Week 6.

L’autre affiche de la semaine

Green Bay Packers [4-1] @ Tampa Bay Buccaneers [4-2] : 10-38

Impressionnants de facilité depuis le début de saison, notamment en attaque, les Packers ont été brutalement freinés dans leur élan par une séduisante équipe de Tampa Bay. La défense floridienne a harassé Aaron Rodgers (16/35, 160 yds, 2 INT, 4 sacks encaissés) et ses coéquipiers, rendant la tâche plus facile à Tom Brady (17/27, 166 yds, 2 TD) et à ses coéquipiers.

Le match avait pourtant bien commencé pour Green Bay, qui a monopolisé le ballon et tranquillement déroulé son jeu. Les hommes de Matt LaFleur menaient ainsi 10-0 après un quart-temps, mais le réveil des Buccaneers va totalement changer la donne. Après deux séries infructueuses en attaque, conclues par des punts, les floridiens vont se réveiller grâce à leur défense. Sur un lancer vers Davante Adams, Jamel Dean intercepte Aaron Rodgers et file dans la endzone, sonnant l’heure de la révolte des boucaniers. Sur le drive suivant, Mike Edwards intercepte à son tour Rodgers, plaçant l’attaque à seulement deux yards de l’en-but. Ronald Jones n’a aucun mal pour finir le travail, et Tampa Bay prend déjà l’avantage (10-14).

Green Bay doit se relancer, mais son attaque est complètement à l’arrêt. En face, Tom Brady et les Buccaneers trouvent enfin leur rythme de croisière. L’homme aux six bagues touche le rookie Tyler Johnson pour son premier TD en carrière, avant de rallumer une vieille connexion en offrant à Rob Gronkowski son premier TD sous le soleil de la Floride. 28-10 à la pause pour Tampa Bay, les Packers sont en train de couler.

Alors que la messe semble déjà dite pour Green Bay, les joueurs de Bruce Arians vont en rajouter une couche au retour des vestiaires. Ryan Succop va tout d’abord ajouter trois points sur un field goal de 50 yds, avant que Ronald Jones ne mette les locaux définitivement K.O en concluant un nouveau drive par un TD au sol (10-38). Green Bay est vaincu et ne peux même pas réagir pour sauver l’honneur, laissant le chrono filer pour terminer ce calvaire. Les Buccaneers prennent seuls la tête de la NFC Sud, tandis que les Packers perdent leur invincibilité.

L’upset

Denver Broncos [2-3] @ New England Patriots [2-3] : 18-12

Malgré le retour de Cam Newton pour les Patriots, les Broncos ont outrageusement dominé les trois-quarts de la rencontre et se sont offerts un beau succès face aux hommes de Bill Belichick. Après deux semaines de repos, les deux franchises ont mis du temps à retrouver le rythme, ce qui a offert aux téléspectateurs un début de match assez brouillon. Néanmoins, dans ce marasme offensif, ce sont les Broncos qui tirent leur épingle du jeu. Bien aidée par le retour aux affaires de Drew Lock et de Philip Lindsay, la franchise du Colorado enchaîne les drives, mais ne peut guère faire mieux que de tenter des coups de pied pour les conclure. À ce petit jeu, Denver inscrit tout de même douze points en première mi-temps par l’intermédiaire de Brandon McManus, tandis que New England se cherche encore (12-3).

Les Patriots ne sont pas dedans, et Denver va tranquillement en profiter pour continuer d’aggraver le score. Si l’attaque ne parvient toujours pas à inscrire le moindre TD, Brandon McManus se charge de mettre son équipe à l’abri en réussissant deux nouveaux coups de pied (18-3). New England a commis beaucoup trop d’erreurs dans ce match (quatre fumbles et deux interceptions) et semble même avoir lâché le match en début de dernier quart-temps, mais une lueur d’espoir va surgir parmi les bras baissés dans le camp des Patriots.

Alors que l’attaque n’arrivait à rien jusqu’ici, elle va réussir à se placer en position d’inscrire le premier TD du match à dix minutes du terme. Cam Newton se charge du travail en y allant au sol, et malgré une conversion à deux points manquée revoici les Patriots dans la course. Sur le drive suivant, Drew Lock envoie un lancer dans les mains de JC Jackson, et New England passe dans la foulée un field goal qui les remet à une possession (18-12). Tout est possible pour les Patriots, mais cette tentative de comeback n’aboutira pas après une 4e&10 ratée par Cam Newton à une minute de la fin dans le camp des Broncos.

Denver se relance après un début de saison moribond, tandis que l’heure n’est pas à la fête du côté de Foxborough, les Patriots affichant un bilan négatif au mois d’Octobre pour la première fois depuis 2002, avant-dernière saison où la franchise n’a pas disputé les playoffs.

Le match à revoir

Houston Texans [1-5] @ Tennessee Titans [5-0] : 36-42 (OT)

Match fou au Nissan Stadium, entre deux rivaux de la division AFC Sud. Vainqueurs de leur premier match cette saison la semaine dernière, les Texans ont d’abord souffert avant de faire vaciller les Titans qui pousseront in-extremis le match en prolongations avant de s’imposer. Derrick Henry a été énorme dans cette rencontre, cumulant au total 264 yds et offrant la victoire à sa franchise dans le temps supplémentaire.

Invaincus cette saison, les Titans rentrent bien mieux dans cette rencontre. Sans perdre de temps, Ryan Tannehill se connecte d’abord avec Anthony Firkser au terme d’un drive parfaitement construit pour ouvrir le compteur des siens, puis double la mise avec AJ Brown après que Derrick Henry ait pilonné au sol (0-14). Les Texans réagissent en début de deuxième quart-temps grâce à Darren Fells dans les airs, mais Tennessee répond immédiatement grâce à une réception pour TD d’Adam Humphries. Ka’imi Fairbairn réduira l’écart juste avant la pause, mais ce sont bien les Titans qui sont devants en rentrant aux vestiaires (10-21).

Alors que tout se déroule sans accroc pour Tennessee, Deshaun Watson et Houston vont réagir et revenir dans le match. L’équipe spéciale des Texans contre d’abord un kick, et David Johnson en profite pour réduire l’écart sur une course d’un yard. Les Titans sont déstabilisés, et c’est la défense texane qui va ensuite se mettre en avant en provoquant un fumble sur un sack de JJ Watt. Deshaun Watson capitalise immédiatement en trouvant Randall Cobb dans la endzone, ce qui permet à Houston de passer devant pour la première fois du match (23-21).

Nous rentrons alors dans le quatrième quart-temps, et la rencontre va s’emballer. Dos au mur après avoir manqué une tentative de field goal, Tennessee s’en remet à Derrick Henry pour relancer leurs espoirs. En seulement une course, il transperce la défense de Houston, remonte 94 yds et remet sa franchise devant. Sonnés, les Texans vont immédiatement répondre grâce à Will Fuller qui inscrit un TD à la réception de 5 yds seulement deux jeux plus tard. Houston est devant, et se met un peu plus à l’abri quelques minutes plus tard sur un TD de Brandin Cooks (36-29). Toutefois, les Titans ne s’avouent pas vaincus et après une remontée de terrain éclair, Ryan Tannehill trouve AJ Brown et arrache la prolongation ! Tennessee déroulera ensuite grâce à Derrick Henry pour préserver son invincibilité et rester en co-leader de la Conférence Américaine.

La perf’ de la semaine

Cleveland Browns [4-2] @ Pittsburgh Steelers [5-0] : 7-38

Si vous vous attendiez à un match serré dans ce duel de l’AFC Nord, Pittsburgh a mis tout le monde d’accord en surclassant une équipe de Cleveland incapable de résister à la puissance des Steelers des deux côtés du terrain. En démonstration, les joueurs de Mike Tomlin ont limité le pourtant si talentueux jeu de course des Browns à 75 yds, tout en se montrant impressionnant de maîtrise de l’autre côté du terrain. À l’abri en fin de match, Pittsburgh en a même profité pour mettre Mason Rudolph sur le terrain, preuve que tout sourit en ce moment aux hommes de Steel City.

Les autres résultats

Cette semaine, les Chargers [1-4], les Raiders [3-2], les Saints [3-2] et les Seahawks [5-0] étaient au repos.

Redzone, 1ère Partie

Atlanta Falcons [1-5] @ Minnesota Vikings [1-5] : 40-23
Washington Football Team [1-5] @ New York Giants [1-5] : 19-20
Chicago Bears [5-1] @ Carolina Panthers [3-3] : 23-16

Le licenciement de Dan Quinn a bien créé un électrochoc du côté d’Atlanta. Opposés à des Vikings pas aidés par un Kirk Cousins auteur de trois interceptions, les Falcons ont réussi à décrocher le premier succès de leur saison. À noter dans ce match la belle performance de Matt Ryan, auteur de 4 TD. Première victoire de la saison également pour les Giants, qui se sont imposés dans un duel entre deux des pires attaques de la ligue. Loin d’être spectaculaire, ce match aura eu le mérite de débloquer le compteur de G-Men. Pour Chicago, la semaine a également permis d’améliorer le bilan. Face aux Panthers, la défense a fait parler son talent et Nick Foles a fait le minimum en attaque pour permettre aux Bears de prendre la tête de la NFC Nord à l’issue de ce Week 6.

Cincinnati Bengals [1-4-1] @ Indianapolis Colts [4-2] : 27-31
Baltimore Ravens [5-1] @ Philadelphia Eagles [1-4-1] : 30-28
Detroit Lions [2-3] @ Jacksonville Jaguars [1-5] : 34-16

Indianapolis s’est fait très peur face aux Bengals. Menés 21-0 en première mi-temps, ils ont finalement réussi à se sortir de ce piège grâce à leur défense et à un Philip Rivers solide. Même cas de figure pour les Ravens, qui ne sont pas passés loin de se faire coiffer au poteau par les Eagles. Dominatrice, la franchise du Maryland comptait seize points d’avance en fin de match mais aurait pu se faire rejoindre par Philly si Carson Wentz n’avait pas manqué une conversion à deux points cruciale en fin de rencontre. Enfin, Detroit a remporté le duel de félins grâce à une défense enfin en place. Les Lions ont encore une fois pris les commandes très tôt, mais ont cette fois-ci réussi à tenir jusqu’au bout du temps réglementaire.

Redzone, 2e Partie

New York Jets [0-6] @ Miami Dolphins [3-3] : 0-24

Tout roule pour Miami, qui n’a fait qu’une bouchée des Jets dans cette rencontre. Les Dolphins n’ont pas eu à forcer leur talent pour s’imposer, tandis que les Jets inquiètent un peu plus chaque semaine, notamment en attaque où ils n’ont pas été en mesure d’inscrire le moindre point cette semaine. Inatteignable, les Dolphins ont même profité de ce match pour faire jouer Tua Tagovailoa, qui a complété ses deux premières passes en NFL. New York est désormais la seule franchise sans victoire dans la ligue, et Adam Gase n’a jamais semblé aussi proche de prendre la porte.

Sunday Night Football

Los Angeles Rams [4-2] @ San Francisco 49ers [3-3] : 16-24

À la peine lors de leurs deux dernières semaines, les 49ers ont retrouvé des couleurs, notamment en attaque, et se sont imposés face à un opposant direct dans la NFC Ouest. Après avoir dominé la première mi-temps, San Francisco a vu Los Angeles revenir par la suite, mais les Rams n’auront pas été capables de prendre l’avantage. Si la défense a été convaincante, l’attaque a été moins rassurante côté L.A, et des doutes se posent à nouveau sur les capacités de Jared Goff à mener cette attaque, lui qui a déçu dans cette rencontre.

Sixième semaine encore riche en rebondissements et en fin de matchs à suspens. Rendez-vous ce soir dès 23h00 pour la suite de ce NFL Week 6 avec le choc entre Chiefs et Bills, avant que le Monday Night Football entre Cardinals et Cowboys ne clotûre cette nouvelle semaine de football.



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
libero luctus ut ultricies adipiscing id ut Donec non consectetur ipsum nec