F1

Un week-end de sports mécaniques chargé !

Ce week-end sera chargé en terme de courses automobiles et motos ! Les GP d’Emilie-Romagne et de Portimão, au Portugal, auront lieu ce dimanche, tout comme la première course en IndyCar de Romain Grosjean ! L’occasion pour nous de vous présenter un peu plus en détail tous ces événements importants. 

Retour à Imola

Comme l’année dernière, c’est donc bien “grâce” à la Covid que le monde de la Formule 1 se retrouve à Imola. Le tracé, adoré d’un bon nombre de pilotes actuels, devrait une nouvelle fois opposer Mercedes à Red Bull, comme lors du premier Grand Prix. Verstappen aura sûrement à cœur de s’imposer, après avoir échoué si près du but il y a trois semaines à Bahreïn. D’autant que l’on sent la Red Bull presque mieux née que sa concurrente directe. Derrière, une lutte intense devrait être menée entre Ferrari, McLaren et Alpha Tauri pour, peut-être, une place sur le podium.

L’Autodromo Enzo e Dino Ferrari, long de 4,909 km, n’est pas sans rappeler la tragique édition 1994. Partout, les mémoires de Ratzenberger et de Senna résistent au temps, faisant de cet endroit le temple, presque, de la Formule 1. Toujours est-il que ses 21 virages inscrits à côté de la petite ville d’Imola feront sans doute frémir les plus rapides de ce monde. À côté, de nombreux lieux sont à visiter pour les plus curieux d’entre vous,  comme la bibliothèque communale d’Imola, la collection d’armes et céramiques de la Rocca Sforzesca ou encore le théâtre Lolli. Enfin, pour le programme tv du week-end de F1, c’est par ici.

Portimão, quel succès !

L’année dernière, la MotoGP avait fait son grand retour au Portugal pour la première fois depuis 2012. D’ailleurs, avant cela, il ne se déroulait pas à Portimão mais à Estoril. C’était donc la première fois que le paddock se rendait sur ce circuit, que les F1 avaient déjà emprunté auparavant. Dernière manche du calendrier 2020, elle avait vu Mir confirmer son titre de champion du monde de la discipline obtenu une semaine plus tôt, tandis qu’Oliveira s’était imposé à domicile. Une édition incroyable qui avait mis en lumière l’excellent saison du Portugais et de KTM.

Cette année, ce ne sera peut-être pas la même histoire, avec le retour du roi Márquez. Le légendaire pilote Honda devrait bien faire son retour avec la marque nippone, pour le plus grand bonheur des amateurs de cette compétition. Quartararo, Zarco et consorts devront bien faire attention au numéro 93, enfin bien accroché à son guidon. Les Ducati, en forme olympique, pourraient cependant bien rivaliser avec le sextuple champion du monde de MotoGP. Portimão sera donc un cadre sympathique pour ce GP, avec son port de pêche et ses plages de sable fin. Lieu de naissance d’un certain Moutinho, “la Colline de la Tour” nous réserve peut-être encore quelques surprises pour ce week-end. Et pour le programme tv, c’est par ici.

Grosjean is back

La saison d’IndyCar va enfin débuter ! En Alabama, Grosjean va faire ses grands débuts au sein de cette discipline américaine tant aimée des fans. Le Barber Motorsports Park, situé à Birmingham, sera pour la première fois la manche d’ouverture. Ce dernier, en place depuis 2010, avait été victime de la crise sanitaire l’année dernière. Il faudra sûrement surveiller Dixon, monté huit fois sur le podium en 10 éditions, sans jamais s’être imposé pour autant. Il n’avait pas eu lieu l’année dernière, à cause de la crise sanitaire, et ce sont donc pas moins de 6 pilotes qui le découvriront cette année, dont Grosjean.

Le départ, donné à 21h30 heure française, sera visible sur les antennes de Canal +, tout comme l’intégralité de la course. Les 24 pilotes engagés tenteront de succéder à Sato, vainqueur en 2019. C’est d’ailleurs un Français qui détient le record de la piste, en la personne de Bourdais (2016). Enfin, 90 tours seront à boucler pour espérer l’emporter.

Chose promise, chose due ! Ce week-end de sports mécaniques sera chargé et riche en émotions et retrouvailles. Márquez, Grosjean, des gros noms vont revenir aux affaires, tandis que d’autres prétendants à la victoire tenteront de s’extirper de la meute. Dixon, Hamilton, Verstappen, Viñales… tous sont réunis sous la même coupe : celle de la victoire. 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire