Un week-end en Top 14 : incroyable Bayonne, Toulon et Lyon déjà présents !

Après une intersaison qui nous a paru longue, longue, longue, ça y est, c’est reparti ! Le Top 14 revient sur le devant de la scène, avec cependant les absents partis pour la grand-messe du rugby mondial, la coupe du monde.
Pour cette première journée, une grosse surprise avec la victoire de l’Aviron Bayonnais sur les terres du Racing 92, mais aussi deux succès acquis avec autorité pour Lyon et Toulon, tandis que le champion en titre, Toulouse, et ses 15 absents, chute sur la pelouse d’un candidat au top 6, l’UBB de Christophe Urios.

 

L’équipe du week-end : Bayonne déjoue tous les pronostics !

Sortis d’une saison quasi-parfaite en Pro D2 la saison dernière, l’Aviron arrivait en Top 14 sur la pointe des pieds, fort d’une préparation réussie (victoire notamment en match amical face à Pau) et d’un recrutement malin.

Première rencontre, et premier test pour les hommes de Yannick Bru, avec une confrontation face au solide Racing 92, qui-plus-est à Nanterre !

Mais cela n’a pas fait peur aux joueurs de l’Aviron, qui ont fait le dos rond pendant la première mi-temps, avant de lâcher les chevaux, poussant les Racingmen à la faute (2 cartons jaune au total).

Au final, 2 essais partout, mais un jeu au pied plus précis pour les Pyrénéens, qui récoltent une victoire aussi précieuse qu’inattendue !

Le match du week-end : on attendait les retrouvailles de Christophe Urios face à Toulouse !

C’était une rencontre qui était attendue depuis la sortie du calendrier : l’UBB face à Toulouse.

Non pas que ce soit le derby de la chocolatine, mais plutôt les retrouvailles de l’ancien coach du Castres Olympique, face à des Haut-Garonnais contre qui cela avait toujours été tendu.

Ne préférant pas commenter cette opposition dans la presse dans la semaine, le coach bordelais avait cependant distillé des petites phrases comme il sait si bien le faire, prévenant bien Ugo Mola et sa bande que la rencontre risquait d’être tendue.

Et cela l’a été ! Un bon match, un chassé-croisé assez étouffant, et au final une revanche prise par Urios sur les Toulousains 30-25, dans un Chaban-Delmas rempli à craquer !

 

Le joueur du week-end : Peter Betham (ASM Clermont)

Face aux nombreux absents retenus en sélection, les grosses écuries de ce Top 14 doivent composer avec des joueurs arrivés à l’intersaison, ou avec des éléments déjà présents les saisons précédentes mais qui n’ont pas eu énormément de temps de jeu.

Souvent barré par la concurrence sur les ailes, Peter Betham, l’Australien, avait l’occasion de faire parler la poudre et ses jambes de feu face à La Rochelle, sous la chaleur accablante de Marcel Michelin.

Deux essais plus tard, et de nombreuses actions balle en main, l’Aussie a marqué de son empreinte cette reprise, et a grandement aidé sa formation à glaner ses 4 premiers points dans ce championnat, avec des actions de classe.

L’essai du week-end : Michaël Ruru (Aviron Bayonnais)

Un essai largement amené par la nouvelle recrue phare des Bayonnais, Djibril Camara !

Suite à un temps de jeu au centre du terrain pour les visiteurs, le ballon arrive, après un bon offload du talonneur pour Camara, sur son aile.

Ce dernier dépose Iribaren dans un premier temps sur un superbe cadrage-débordement, avant de se mesurer à Dulin, en position de dernier défenseur.

Lui aussi éliminé par un nouveau mouvement chaloupé de l’ailier bayonnais, il ne reste plus que Dupichot, revenu en couverture, pour plaquer le numéro 11.

D’une superbe passe en tombant, il arrive à trouver son demi-de-mêlée Ruru, venu en soutien, qui n’a plus qu’à filer derrière la ligne pour aplatir !

On a aimé : le spectacle est malgré tout là !

On avait un peu peur du manque des internationaux, couplé à une chaleur encore écrasante en cette fin de mois d’août.

Il n’en a rien été, même si évidemment tout n’est pas encore parfait : les équipes de ce Top 14 sont déjà bien préparées, et certaines ont même créé la surprise à l’image de Bayonne, vainqueur sur la pelouse du Racing 92.

Si le championnat risque d’être faussé pendant cette coupe du Monde, il y aura quand même du spectacle et du suspens, ou les “petits” auront à coeur de glaner des points importants en vue de leur maintien, pendant que les “gros” devront limiter au maximum la casse avant de voir revenir leurs internationaux.

On n’a pas aimé : des cartons à tout va !

Est-ce la chaleur, la conséquence de la fatigue due à la préparation ou tout simplement la non assimilation des nouvelles règles ?

Toujours est-il que les cartons, jaunes et rouges, étaient de sortie lors de cette première journée !

Des plaquages hauts, des mauvais gestes ou des anciennes habitudes à corriger qui auront évidemment leur importance en ce début de saison si particulier…

Les résultats :

Le classement :

A propos de l'auteur

Toujours à l'affût d'un résultat sportif, et toujours prêt à en parler autour d'une bonne bière ! Rugby, foot, tennis, et bien d'autres sports encore...

Poster un commentaire

libero porta. quis, dolor. libero. sed