Un week-end en Top 14 (J2) : Bayonne renversant, le CO et le MHR décevants…

0
Ligue 1

Deuxième journée de Top 14, et toujours la confirmation que la plupart des équipes sont encore en rodage. Les nouvelles règles n’aidant pas non plus, on a assisté dans cette journée à quelques rencontres à suspense, comme par exemple le retournement de situation incroyable de Bayonne face à Clermont…

L’équipe du week-end : Bayonne renverse Clermont au cours d’un match de folie !

Après sa victoire peu convaincante face à un Toulouse réduit à 13 le week-end précédent, un Clermont bien fébrile se rendait sur la pelouse d’une autre équipe défaite le dimanche d’avant, Bayonne.

L’ASM ayant toujours autant de mal à mettre son jeu en place, Bayonne pouvait en profiter pour essayer de construire leur capital confiance sur le dos des Auvergnats, ce qu’ils faisaient parfaitement en entrant idéalement dans la partie avec un essai de Boniface.

En difficulté dans le jeu et sur les rucks, beaucoup pénalisés, les Jaunards s’en remettaient à leur homme en forme du moment, Camille Lopez, qui égalisait juste avant la mi-temps avec un deuxième essai en deux matchs.

La seconde période redémarrait sur les chapeaux de roue côté clermontois, qui semble-t-il avaient été secoués par leur coach pendant la pause : on revoyait par séquences le jeu qui faisait leur force, à base de rythme, de passes et d’intensité dans chaque action.

Cela payait peu après l’heure de jeu, avec deux essais marqués en contre par Penaud et Veredamu, le joueur venu du 7 : 7-19 à la 68ème, on pensait le match plié et la victoire acquise par les Auvergnats.

Mais la fébrilité des hommes de Frank Azéma refaisait surface, d’autant plus lorsque Luamanu à l’essai puis Germain à la transformation rapprochaient les leurs à portée de fusil : 14-19 et 10 minutes à jouer, tout était possible !

Et ce qui n’était pas arrivé la semaine dernière se réalisait le samedi suivant : Itturia prenait un jaune, et dans la foulée Bayonne inscrivait un troisième essai par Delonca, transformé par Germain : 21-19 pour l’Aviron, qui gardait cet avantage au bout du temps additionnel, et récoltait une victoire précieuse face à un adversaire de prestige au terme d’un match incroyable de suspens et d’intensité !

Le match du week-end : Le Racing fait exploser un pâle MHR

En d’autres temps pas si lointains, une rencontre entre le Racing 92 et le MHR auraient eu des allures de sommet entre deux formations composées d’une ribambelle d’internationaux et de golgoths aux physiques surdimensionnés.

Mais hélas, en ce début de saison, le MHR n’est plus que l’ombre de lui-même et semble errer comme une âme en peine sur les pelouses du Top 14.

En effet, le score était sans appel jusqu’au 3/4 de la rencontre : 31-3 pour le Racing à la 63ème, 4 essais à 0 et une différence incroyable de niveau entre les deux équipes !

Le sursaut arrivait donc à la 63ème, moment choisi par la star des Wallabies du Racing Kurtley Beale de récolter un carton rouge pour un plaquage haut : dans la foulée, le MHR plantait deux essais et revenait un peu dans la partie.

Seulement, même à 14 contre 15, le Racing enfonçait le clou avec un 5ème essai synonyme de bonus offensif, mais surtout de fessée pour un MHR totalement dépassé dans la rencontre, et un score final sans appel de 41-17.

Après la défaite inaugurale inquiétante pour les hommes de Xavier Garbajosa, cette déconvenue dans les Haut-de-Seine risque de faire beaucoup de mal aux Héraultais, qui n’y arrivent décidément pas : la venue du CO dans 2 semaines après la trêve européenne pourrait leur permettre de se relancer… ou de plonger un peu plus dans l’abîme du doute.

L’essai du week-end : Cheslin Kolbe en forme internationale !

Il n’avait pas marqué le week-end précédent, et on avait presque trouvé ça bizarre : mais ce diable de Cheslin Kolbe n’est jamais muet bien longtemps sur un terrain de rugby !

La pépite sud-africaine a encore marqué de son empreinte cette rencontre face au Stade Rochelais, avec un doublé qui a propulsé son équipe vers une victoire cependant compliquée à récolter pour les Haut-Garonnais.

Mais d’un éclair de génie et avec une grosse dose de volonté, l’ailier springbok a conclu une action toulousaine de grande ampleur !

Alors que le jeu se situait dans les 40m de La Rochelle, Dupont jouait pour Tolofua, qui venait défier la défense pour la resserrer un peu plus : le cuir sortait pour Ntamack, qui donnait à Neti en percussion.

Le pilier toulousain, dans la plus pure tradition des Rouge et Noir, transmettait au contact à Faumuina, venu à son soutien, et ce dernier envoyait alors la gonfle à Ramos, lancé à l’assaut de la ligne adverse.

Je fixe-je donne, l’école toulousaine à la manoeuvre, avec Ramos donc, et Guitoune, puis Kolbe le long de la ligne de touche, un peu devant les 22 des Maritimes.

Mais rien n’était joué pour l’ailier sud-africain, avec une défense rochelaise qui avait parfaitement glissé : d’un crochet dévastateur, il efface son vis-à-vis Rhule, puis continue sa course vers West, en couverture.

En percussion sur son adversaire, Kolbe se sort du plaquage et n’a plus que 5m à parcourir : oui mais voilà, Leyds est là en dernier défenseur pour protéger sa ligne !

Sur un dernier coup de rein, la mobylette toulousaine feinte son opposant et va inscrire son deuxième essai de la rencontre, dans un mélange de puissance, de vélocité et de volonté !

On a aimé : Les “petits” se rebiffent

Evidemment, il faut relativiser les prestations des favoris de ce Top 14, qui monteront en puissance tout au long de la saison pour au final devenir injouables, mais quel bonheur de voir les “petits” de ce championnat jouer les trouble-fête alors qu’on leur prédisait l’enfer en ce début de saison.

Que ce soit Bayonne, vainqueur de Clermont au terme d’un match haletant, ou Brive, qui a fait trembler l’UBB jusqu’au bout (et récolté un bonus défensif en Gironde), ou même la Section Paloise (respectivement 13ème, 12ème et 11ème budgets du championnat), les candidats au maintien récoltent des points qui pourraient compter à la fin de la saison, pour le plus grand bonheur de leurs supporters, mais aussi des spectateurs qui peuvent compter sur un peu de suspens dans ces rencontres souvent à sens unique !

On n’a pas aimé : Clermont, Castres et le MHR en (très) petite forme

Le champion 2017, celui de 2018 et l’un des mastodontes du Top 14 sont à la peine en ce début de saison, même si le classement ne le prouve pas pour l’ASM ou le CO.

Des failles dans le jeu, peu ou pas de continuité dans leurs actions et une friabilité mentale qui donne du souci : pour ces trois équipes censées jouer les premiers rôles, le départ de cette saison est à oublier.

A l’image de Clermont, qui manque de peu de perdre contre Toulouse à 15 contre 13, puis qui s’incline à Bayonne après avoir mené de 12 points à 10 minutes de la fin du temps réglementaire, ou le CO qui s’incline sur sa pelouse face à un Stade Français qui effectuait sa rentrée, les “gros” ne sont pas à la fête.

Attention à ne pas être trop distancé dans ce championnat terriblement serré, car ces points perdus pourraient coûter cher au moment de payer les musiciens à la fin du bal…

Les résultats :

Le classement :

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here