Rugby

Un week-end en Top 14 (J8) : La Rochelle leader, Agen se rebiffe !

Nouvelle journée de Top 14 dans ce championnat version 2020/2021, et de nouveaux enseignements à tirer : La Rochelle qui remporte le choc du week-end, Toulouse toujours aussi pâle sans ses internationaux, le Racing passe près de la correctionnelle contre Pau et Agen relève la tête après son 71-5 encaissé la semaine précédente…

 

Le match du week-end : La Rochelle l’emporte dans un match à deux facettes

Les amateurs et spécialistes rugby l’attendaient avec impatience, cette rencontre entre deux prétendants bien calés dans le haut du tableau de ce Top 14 : entre La Rochelle et Clermont, cette dernière opposition de la 8e journée sentait la poudre !

Les Maritimes, emmenés par un Jules Plisson étincelant depuis le redémarrage du championnat, faisaient face à des Auvergnats plus aussi convaincants qu’auparavant, mais malgré tout en très bonne position au niveau comptable. Si la première mi-temps était totalement pour les Jaune et Noir, qui rentrent au vestiaire sur le score sans appel de 19-3 et un magnifique essai inscrit suite à une passe au pied de Plisson, la suite était bien plus compliquée pour eux. A l’image de ce même Plisson, chassé sans relâche et contré plusieurs fois par les Jaunards, le second acte était bien plus à l’avantage des hommes de Frank Azéma, qui scorent même rapidement un essai pour revenir à 19-10 à la 47ème !

Très tactique, la rencontre change de visage, et les envolées de la première mi-temps font place à des situations de plus en plus physiques, et évidemment de plus en plus tendues : plusieurs échauffourées éclatent, notamment sur la dernière action du match, alors que Jean-Pascal Barraque déséquilibre Jules Plisson qui tapait en touche pour terminer le match.

Score final 19-10, et une belle démonstration des Rochelais, qui prouvent qu’ils sont tout à fait capables de répondre dans les matchs importants et que leur première place au classement n’est absolument pas usurpée.

 

L’homme du week-end : Sergio Parisse est éternel !

Il y a des joueurs dont on souhaiterait qu’ils jouent pour toujours, et Sergio Parisse est de ceux-là.

L’Italo-Argentin, qui a fait l’essentiel de sa carrière au Stade Français, est arrivé sur la pointe des pieds à l’intersaison 2019 au RC Toulon, afin de relever un dernier challenge à la hauteur de son immense parcours rugbystique. Si quelques blessures sont venues le contrarier pour ses débuts dans le Var, Sergio est en train de retrouver de sa superbe, et surtout de son influence dans le jeu. Son expérience aide énormément un groupe en éternelle reconstruction, mais porteur de belles promesses pour l’avenir.

Et le 3ème ligne a encore fait étalage de son talent, mais aussi de son goût pour le jeu au pied face à Brive ce vendredi soir. Sur l’essai du jeune ailier Dridi, le n°8 a récupéré le cuir, levé la tête et adressée une passe au pied parfaite pour son coéquipier, tel un numéro 10 qu’il aurait pu être : chapeau l’artiste !

Crédits photo : L’Est Républicain

L’essai du week-end : Erwan Dridi (RCT) termine une action grande classe !

Dans un stade Mayol qui sonne hélas bien vide, le spectacle était bien au rendez-vous vendredi soir entre le RCT et le CA Brive : victoire bonifiée 35-19, de belles envolées et surtout un essai qui restera dans les mémoires de fan de rugby.

Car les Toulonnais ont montré toutes leurs qualités offensives sur une action en particulier : alors qu’ils étaient sur leurs 30m, les Rouge et Noir relancent par l’intermédiaire d’un Serin très en jambes, qui accélère le jeu dès que possible.

Le cuir vole de mains en mains et arrive vers Paia’aua, qui crée la première brèche : plaqué, il fait vivre le ballon en trouvant Ikpefan, qui lui-même se connecte à Alainu’Uese, venu en soutien. Le deuxième ligne joue parfaitement le 2 contre 1 avec Serin, qui pense pouvoir conclure l’action : c’était sans compter sur une cuillère distillée par un Briviste, qui oblige le demi-de-mêlée de tenter une chistera à l’aveugle, dans son style caractéristique. Le ballon rebondit et tombe dans les mains de Rebbadj, qui sécurise le cuir et crée un point de fixation : Serin revenu, il arrive à transmettre à Parisse d’une passe peu académique.

Et là, la magie opère, car El Magnifico Sergio ne se pose pas de question, et offre une passe au pied parfaite à son ailier Dridi, qui termine le boulot et permet à son RCT d’inscrire l’un des plus beaux essais de la saison !

 

On a aimé : Agen s’est réveillé contre le LOU

On les avait quittés amorphes, sonnés et abattus après une humiliation 71-5 sur le terrain de l’UBB : le président Fonteneau avait même parlé de démission collective, et n’avait même pas hésité à débarquer son staff, mais également trois de ses joueurs, c’est assez rare pour être signalé.

En auto-gestion, le groupe agenais devait alors préparer la venue de l’ogre LOU, qui venait évidemment pour prendre les 4 points dans un Armandie plus aussi imprenable qu’auparavant. Avec un score de 6-16 pour les Lyonnais à la mi-temps, on avait peur que les Lot-et-Garonnais explosent en fin de rencontre, et repartent une fois de plus avec les valises chargées. Sauf qu’au lieu de cela, on a eu droit à une belle réponse agenaise, qui a même gagné cette seconde mi-temps, et qui aura fait trembler les Rhodaniens jusqu’au bout, ne s’inclinant que 16-19 au bout du compte !

 

On n’a pas aimé : Les doublons continuent de faire parler d’eux…

On l’a déjà évoqué plusieurs fois, ce sujet des doublons… Mais ces derniers arrivent toujours à nous surprendre.

Si des équipes comme le Stade Toulousain sont clairement impactées par ces périodes sans internationaux (entre 7 et 8, sans parler des blessés), une autre situation ubuesque est arrivée au Racing 92 à propos de ses talonneurs ! Car entre blessés et sélectionnés, le club francilien a dû faire appel à son talonneur de la section des Espoirs… qui s’est blessé au 1/4 d’heure de jeu !

Fort heureusement pour les Racingmen, Eddy Ben Arous a pu le suppléer, mais cela montre une fois de plus qu’il est compliqué pour les clubs de fournir à la fois l’équipe de France et des performances de qualité dans un championnat de plus en plus homogène…

 

Un oeil sur la Pro D2 : Vannes récolte sa 7ème victoire consécutive, Oyonnax tient le rythme

Incroyables ces Bretons de Vannes. Avec leur victoire 14-16 en terre basque contre le Biarritz Olympique, ces derniers récoltent leur 7ème victoire consécutive et caracolent en tête de cette Pro D2 ! Derrière, l’ogre Oyonnax tient le rythme, avec, et c’est important de le signaler, deux matchs en retard à jouer, à Mont-de-Marsan et Biarritz.

En bas du classement, c’est toujours aussi compliqué pour Soyaux-Angoulême et Mont-de-Marsan, qui ont en plus vu leur rencontre respective du week-end être annulée pour cause de Covid, ce qui n’aide clairement pas à retrouver des couleurs et à se rassurer.

Enfin, notons que Carcassonne a fait tomber Colomiers, permettant de prendre un peu d’air avec la zone rouge, tout comme Montauban, qui a tenu le choc face à un Nevers toujours aussi inconstant.

Crédits photo : France 3 Régions

 

Les résultats du Top 14 :

Le classement du Top 14 :

 

Les résultats de Pro D2 :

Le classement de Pro D2 :



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
mi, amet, ipsum adipiscing elit. venenatis, dapibus fringilla