UTMB: Pau Capell, un espagnol de retour sur le toit de Chamonix

Cela faisait depuis 2011 et le troisième sacre de la légende Kilian Jornet qu’un espagnol n’avait pas remporté l’UTMB (Ultra Trail du Mont-Blanc). En effet, après 171km et 10 000m de dénivelé positif, Pau Capell franchit la ligne, loin devant les autres concurrents.

Une “surprise” pour la première place

Ils étaient exactement 2543 coureurs à prendre le départ hier, vendredi 30 août à 18h, depuis la place triangle de l’amitié. Le temps était au beau fixe, rien à signaler de ce côté là.

Comme tous les ans, les favoris n’auront passé qu’une nuit en montagnes, arpentant les sentiers à une vitesse folle (plus de 8km/h pour le vainqueur).

On attendait en premier Xavier Thévenard, triple vainqueur de l’épreuve. On a vu son outsider Pau Capell couper la ligne à Chamonix.

C’est ainsi que dès les premiers kilomètres de la course, partie de Chamonix, l’Espagnol de 27 ans a fait cavalier seul, personne ne parvenant ou ne voulant le suivre.

Malgrè toute son expérience, Xavier Thévenard n’a pas pu le rattraper. Le jurassien termine en 21h07, à plus de 45 min de Pau Cambell qui lui a achevé sa course en 20h19. C’est même un record pour ce nouveau parcours.

Pour finir, Scott Hawker, le Néo-Zélandais, prend la dernière place du podium/scratch en 21h48.

Une Américaine survole le scratch femmes

Oui, j’ai bien souligné que du côté des USA, c’est une femme qui a ramené une breloque, de plus en or. Car fait exceptionnel, les américaINS n’ont pour le moment jamais remporté l’épreuve, pourquoi pas l’année prochaine avec Jim Walmsley.

Courtney Dauwalter a donc remporté l’UTMB chez les femmes en 24h34, devançant d’une heure la suédoise Kristin Berglund. L’espagnole Maite Maiora Elizondo complète le podium en 25h41.

La fin proche pour tous les “anonymes”

Enfin, la barrière horaire étant fixée à 46h30, les derniers classés arriveront ce dimanche après-midd. Ils franchiront la ligne pour l’heure du goûter. 2 jours et 2 nuits passés à courir après leur ombre ou la lumière de leur lampe frontale. Bravo mesdames et messieurs.

Cette édition 2019 a sû garder, malgré les absences de grands favoris, toute sa splendeur. La chaleure n’a pas aidé les concurrents, très présente en ce fin de moi-d’août (et début septembre aussi pour beaucoups). Vous pouvez suivre tous les résultats et arrivées sur le site de l’UTMB : https://utmbmontblanc.com/fr/live/

A propos de l'auteur

Sportif inarrêtable, toujours en quête de perfection (on essaye). Et sinon le tennis de table c'est cool.

Poster un commentaire

non ut risus porta. Phasellus lectus