Football

Vente ASSE : de nouvelles informations sur le projet de Santiago Cucci

Depuis plusieurs semaines courent le bruit d'une vente de l'ASSE. Mais à l'image de ce qui fait souvent dans ce genre d'affaires, il y a souvent beaucoup de rumeurs avant les premières offres concrètes. Un climat d'incertitude tourne actuellement autour d'une équipe stéphanoise pourtant en lice pour la montée en Ligue 1. Alors qu'ils ne restent que sept journées à jouer, l'actualité du club a de quoi perturber l'équilibre du vestiaire.

Il y a encore trois mois, peu de gens misaient sur Saint-Étienne pour s'accrocher au wagon de tête. Relégués en Ligue 2 il y a deux ans, les Verts n'ont pas réussi la remontée immédiate l'an dernier, mais sont bien embarqués cette année. Pourtant, la série noire de l'équipe entre novembre et janvier avait contraint les dirigeants à changer d'entraîneur. L'équipe a enchaîné cinq défaites d'affilée, et Laurent Batlles a donc été démis de ses fonctions. Une fois remplacé par Olivier Dall'Oglio, la dynamique s'est inversée. L'ASSE a retrouvé ses standards, en témoigne sa série actuelle de huit matches sans défaite (7 victoires, 1 nul).

Conséquence, les Verts sont désormais 2e de Ligue 2 avec 54 points alors qu'il ne reste que sept rencontres à disputer. Les bons résultats ont eu le mérite de créer une émulation dans le chaudron de Geoffroy-Guichard. À l'instar des plus belles soirées de Ligue 1, le public répond toujours présent. Cette mise en lumière s'est récemment accompagnée de l'intérêt d'un potentiel acheteur. Selon les informations du Peuple Vert, confirmées par Romain Molina, Santiago Cucci se serait montré particulièrement intéressé par le rachat de Saint-Étienne.

ASSE : Santiago Cucci hésite entre Bordeaux et Saint-Étienne

Le fait que Santiago Cucci soit dans les petits papiers des Girondins de Bordeaux et de l'ASSE en même temps, est la preuve que l'homme d'affaires veut reprendre le business dans le football. L'ironie est belle à propos des Verts. En effet, pour celles et ceux qui s'en souviennent, il a été le président exécutif intérimaire de l'OL suite au départ de Jean-Michel Aulas. Toujours est-il que sa passion pour le foot doit être assez forte pour nourrir l'ambition de travailler à Saint-Étienne après son passé lyonnais. Le Basque serait associé à un fonds de pension américain. Natif du Pays basque, son premier choix se porterait sur une aventure dans son club de cœur : les Girondins de Bordeaux. Or, l'avenir du club étant incertain, Santiago Cucci prendrait son temps avant de s'engager.

Néanmoins, pour Romain Molina, le projet est encore flou à ce stade, notamment à propos des garanties financières. “À Saint-Etienne, c'est pour ça qu'ils essaient de se mettre aussi sur le projet, il y a aussi une certaine amitié avec Bernard Caïazzo. Donc à voir, est-ce qu'ils auront l'argent ? Parce qu'encore une fois, on a beaucoup parlé dans la presse mais on ne sait pas réellement jusqu'où va le potentiel financier.” Le journaliste indépendant insiste en tout cas sur Bernard Caïazzo visiblement ouvert à l'idée. À voir si ce dernier arrivera à convaincre le deuxième actionnaire Roland Romeyer.

Theo Wargnier

Actuellement en Master à l'ESJ Lille, je m'avère être un adepte du groundhopping à la recherche de grosses ambiances qui ambitionne de parcourir le globe à travers ses stades de foot. Côté maillot, je fus biberonné au chardon nancéien et au coaching de Pablo Correa. J'ai aussi grandi avec le calme d'Arsène Wenger et les tacles de Laurent Koscielny sur Canal. Mais parce qu'il n'y a pas que le football dans la vie, je vibre tout autant à encourager Thibaut Pinot dans son virage, Julia Simon devant L'Equipe, mais aussi Arthur Fils sur Eurosport.

Dernières publications

En haut