Victoire des Metropolitans 92 face au CCRB au terme d’un match fou

0
Ligue 1

Au terme d’une rencontre haletante avec un score digne d’un match NBA, les Metropolitans 92 ont battu Chalons-Reims pour la dernière de l’année civile sur leur parquet. Une victoire plutôt méritée dans un match avec quelques décisions arbitrales discutables.

Chikoko écrase, Levallois s’envole :

Dès les premiers instants de la partie le match se lance. Un alley oop de Yannis Morin pour ouvrir le compteur de Chalons-Reims, auquel a répondu Vitalis Chikoko avec un gros dunk pour ouvrir celui des Metropolitans 92. De quoi donner le ton de la partie dès les premières secondes. Le score s’emballe dans la foulée, avec beaucoup de points inscrits des deux côtés. C’est Levallois qui va rapidement prendre un avantage qui ne va cesser de croître en première période. S’appuyant sur un Vitalis Chikoko (28 pts, 7 rbd) dominateur dans la raquette, ils prennent le large et vont compter jusqu’à 16 points d’avance. Ils reviendront finalement aux vestiaires avec une belle avance et de quoi voir venir face à un CCRB frustré par les décisions du corps arbitral qui accordera notamment deux fautes techniques à Johan Passave-Ducteil.

Retour du CCRB et Prolongations :

Après avoir été malmenés pendant une mi-temps, les joueurs de Cédric Heitz se sont fait violence dans le second acte. Bien emmenés par la doublette Nic Moore (29 pts, 5 ast) / Blake Schilb (28 pts, 4 rbd, 5 ast), ils enchaînent les bonnes attaques et les gros shoots et réduisent l’écart. Ils finiront même par recoller un peu avant la fin du match, puis même par passer devant grâce à des lancers de Nic Moore. Mais Levallois finira par égaliser grâce à deux lancers-francs de Rob Gray, emmenant les deux équipes en prolongations après un shoot au buzzer manqué de Blake Schild pour Châlon Reims. En prolongations, les Metropolitans imposent à nouveau leur rythme et créent un petit écart. Le CCRB plie mais ne rompt pas, jusqu’à un 3pts assassin de Bastien Pinault  (12 pts), précieux en sortie de banc aux côtés d’Ivan Février (14 pts).

Levallois s’impose et se rassure un peu plus après une série de défaites lors des précédentes journées. Châlons-Reims se voit de son côté privé de Leaders Cup pour la première fois de son histoire et peut nourrir des regrets après un magnifique comeback.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here