La Preview NFL : Wild Cards NFC, Seahawks et Saints vraiment favoris ?

0
Wild Cards
Ligue 1

La saison régulière terminée, place désormais aux playoffs. Après le premier tour en AFC ce samedi, place aux Wild Cards NFC, où Seattle et New Orleans émergent comme les deux favoris. Mais ces deux équipes le seront-elles vraiment ?

Minnesota Vikings [10-6] @ New Orleans Saints [13-3] :

Coup d’envoi le Dimanche 5 Janvier à 19h05

Des Saints mieux armés :

Seulement la 3e équipe à avoir un bilan de 13-3 et à devoir passer par les Wild Cards (après les Titans en 1999 et… les Saints en 2011), les Saints partiront favoris de cette rencontres. Auteurs d’une excellente saison où l’équipe n’a pas paniqué après la blessure de Drew Brees, les joueurs de Sean Payton a des atouts sur toutes les lignes. C’est simple, la franchise de Louisiane a peut-être l’effectif le plus complet de la ligue.

Le point fort de l’équipe, c’est son attaque. Menée par un Drew Brees qui ne cesse de monter en puissance depuis son retour de blessure, elle tourne à plein régime. Autour de lui aussi l’attaque est monté en puissance au cours de la saison. Alvin Kamara semble retrouver semble retrouver le niveau qui était le sien ses deux dernières saison depuis quelques matchs, tandis que Jared Cook a enfin l’air intégré dans le système de Sean Payton. Et que dire de Michael Thomas… Option n°1 dans le jeu aérien, il mène la ligue en terme de yards à la réception et détient désormais le record de réceptions sur une saison. Une saison extraordinaire qui pourrait le mener vers le titre de joueur offensif de l’année.

Cette attaque très prolifique (28,6 pts par match) fera face à une défense des Vikings toujours solide malgré une baisse de performances par rapport aux saisons précédentes. Minnesota possède des joueurs de qualité comme Danielle Hunter ou Eric Kendricks capable de faire déjouer l’attaque adverse, mais sera-ce suffisant ? Depuis le retour de Drew Brees, seul Atlanta a été capable de ralentir ce rouleau compresseur. De plus, le point faible de la défense des violets est contre le jeu de passe. Et quand Drew Brees et Michael Thomas se présentent face à vous, c’est un sérieux problème.

Le facteur Kirk Cousins :

Kirk Cousins sera-t-il en mesure de mener les siens vers une victoire ? Réputé fébrile dans les matchs à enjeux, le quarterback des Vikings va devoir être à la hauteur des attentes s’il ne veut pas voir une nouvelle vague de critique s’abattre sur lui. Il aura toutefois la chance (si on peut qualifier cela de chance) d’affronter une défense aérienne des Saints que l’on pourrait qualifier de point faible de l’escouade. Si Marshon Lattimore est en mesure de stopper le receveur n°1 de l’équipe, quid de celui qui sera à son opposé ? De plus, les Vikings pourront à nouveau compter sur Adam Thielen qui devrait être opérationnel pour cette rencontre, ce qui devrait mettre Cousins dans de bonnes dispositions.

Un autre facteur déterminant pour Minnesota sera la forme de Dalvin Cook. Gêné par une blessure en fin de saison, il jouera les Wild Cards mais sera-t-il à 100 % ? Véritable moteur de l’attaque des violets, il devra être au top de sa forme pour aider son équipe à aller chercher une qualification. Il sera également intéressant de suivre son match dans le match avec Alvin Kamara, deux joueurs au style de jeu similaire qui seront des facteurs déterminants pour leurs équipes respectives.

Le spectre du Minnesota Miracle :

Au delà des forces en présence sur le terrain, il faudra prendre en compte l’aspect psychologique de cette rencontre. Un aspect qui pourrait jouer des tours aux Saints si la rencontre venait à être serrée dans les ultimes instants. Pourquoi ? Rappelez-vous il y a deux ans, une demi-finale de Conférence entre les deux équipes à Minneapolis. Les Saints mènent au score mais sur le gong, Case Keenum trouve Stefon Diggs qui file dans la endzone après un plaquage complètement manqué de Marcus Williams. Le fameux Minnesota Miracle.

Deux ans plus tard, la plaie n’est toujours pas refermée dans le cœur des Saints. Ce match sera l’occasion parfaite pour la franchise du Bayou de laver définitivement l’affront subi en se vengeant dans son antre du Mercedes Benz Superdome. Un supplément d’âme qui pourrait être bénéfique pour la Nouvelle Orléans, mais de vieux démons qui pourraient trotter dans la tête des joueurs déjà présent il y a deux ans dans les moments clés de la rencontre.

Les Saints entre logique et honneur :

Ce match est sûrement une des plus belles affiches du Wild Cards Week-end. Deux équipes à plus de 10 victoires cette saison, qui ont toutes deux leurs chances de se qualifier pour le prochain tour. Les Saints semblent mieux armés et auront de plus l’avantage du terrain, une donnée non-négligeable quand on sait que Minnesota est en difficulté loin de ses bases. Et puis l’occasion semble trop belle pour se venger du Minnesota Miracle.

Seattle Seahawks [11-5] @ Philadelphia Eagles [9-7] :

Coup d’envoi dans la nuit du Dimanche 5 Janvier au Lundi 6 Janvier à 0h40

Vague de blessures générale :

S’il faut retenir un mot pour cette rencontre, c’est bien blessure, car ces deux équipes ont subi de nombreuses pertes cette saison. L’infirmerie la plus remplie est du côté de la ville de l’amour fraternel. Desean Jackson, Alshon Jeffery, Nelson Agholor, Brandon Brooks, Ronald Darby, Jalen Mills, Malik Jackson… La liste des blessés est longue et Philly a perdu la grande majorité de ses titulaires. De plus, l’équipe pourrait également devoir se passer de Miles Sanders, Lane Johnson et Zach Ertz. Le rafistolage a à peu près marché en saison régulière, mais sera-ce le cas en playoffs ?

En face, l’infirmerie est également bien garnie. Si le poste de receveur est le plus touchée chez les Eagles, celui de coureur est le plus impacté pour les Seahawks. Seattle a tout simplement perdu Rashad Penny, CJ Procise et Chris Carson, ses trois titulaires sur le poste. La franchise a été obligé de signer le rookie Travis Homer et de faire revenir le vétéran Marshwan Lynch (voir plus bas) pour pallier ces absences. Une solution viable ? Difficile à dire après le match de la semaine dernière face aux 49ers. Les Seahawks se passeront également de leur centre Justin Britt, de leur tight end Will Dissly et de leur linebacker Mychal Kendricks, tandis que leur tackle gauche Duane Brown est incertain. Sûrement pas la meilleure situation au moment d’attaquer la période la plus importante de l’année.

L’heure du réveil des Eagles ?

Et si les Eagles étaient favoris dans cette rencontre ? Bien qu’ils aient été décevants toute la saison, ils arrivent en Wild Cards en ayant fait le plein de confiance. En effet, les joueurs de Doug Pederson restent sur quatre succès en quatre matchs, quatre succès qui étaient primordiales pour accéder à ce stade de la compétition. Les Eagles semblent donc capables de tenir dans des matchs couperets comme ceux que les playoffs nous offrent. De plus, Philly aura l’avantage d’évoluer à domicile, une donnée non-négligeable quand on connaît l’ambiance au Lincoln Financial Field. Attention tout de même à nuancer cette donnée, Seattle étant plus efficace loin de ses bases cette saison.

Si les Eagles veulent s’imposer, il faudra également exploiter les points faibles de Seattle, à savoir le backfield défensif et la ligne offensive. Avec Carson Wentz au poste de quarterback, la défense aérienne pourrait avoir du soucis à se faire. Même avec la faiblesse sur le poste de receveur des Eagles, il n’est pas impossible de voir Seattle en difficulté dans les airs. Philly pourrait également profiter de la faiblesse de la ligne offensive de Seattle pour mettre Russell Wilson sous pression et l’obliger à prendre des décisions rapidement. Laisser trop de temps au quarterback des Seahawks pourrait même être rédhibitoire pour les Eagles lorsqu’on connaît la faiblesse de l’équipe sur la secondary.

Marshawn Lynch en sauveur ?

Avec la vague de blessures au poste de coureur à Seattle, les dirigeants ont décidé de faire revenir Marshawn Lynch, quatre ans après son départ de l’équipe et plus d’un an après son dernier match en NFL. Mais le surpuissant coureur sera-t-il en mesure d’apporter les yards au sol dont Seattle aura besoin pour contrôler le rythme de la rencontre ? Pour sa seule rencontre cette saison, la semaine dernière face aux 49ers, Lynch a couru 12 fois pour 34 yds et 1 TD. Des statistiques honorables, mais une impression de fatigue dégagée par le vétéran. Beastmode n’est plus tout jeune et ne pourra pas être présent à chaque snap. Il faudra donc que Travis Homer, l’autre coureur signé, soit également performant au sol. Un véritable défi face à une défense contre la course de Philadelphia 3e au nombre de yards encaissés au sol.

Un match dans le match s’organisera entre le jeu au sol de Seattle et celui de Philadelphia pour contrôler le rythme du match. Mais qui sera dans le backfield des Eagles ? Révélation de la saison pour son équipe, Miles Sanders n’est pas certain de pouvoir assurer sa place. Son absence serait un énorme coup dur pour son équipe, lui qui a obtenu plus de 1300 scrimmage yards cette saison. Pour le remplacer les Eagles pourraient s’appuyer sur Jordan Howard ou Boston Scott, ce dernier sortant d’un bon match la semaine dernière face aux Giants.

Seattle sur le fil ?

Favori malgré son statut d’équipe à l’extérieur, Seattle ne devrait pas pour autant avoir la vie facile dans cette rencontre. Les blessures pourraient leur jouer des tours, et l’efficacité du jeu au sol sera un facteur de réussite ou d’échec pour l’équipe coacher par Pete Caroll. Toutefois, les Eagles semblent trop justes pour remporter ce match, et cette qualification en Wild Cards est somme toute déjà une réussite au cours d’une saison où la plupart des titulaires ont rejoint l’infirmerie.

Deux affiches extrêmement serrées qui devraient nous offrir des rencontres de qualité. Rendez-vous dès 19h pour vivre le match entre Saints et Vikings, puis à 0h40 pour la dernière affiche de ce Wild Cards Week-end.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here