Basketball

WNBA Draft 2021 : Collier n°1, deux françaises sélectionnées

Cette nuit avait lieu l’édition 2021 de la WNBA Draft, qui se déroulait une nouvelle fois entièrement à distance. Retour sur une cérémonie qui a notamment vu deux joueuses formées dans l’Hexagone entendre leur nom appelé.

Charli Collier remporte le premier prix

Si trois noms étaient pressentis pour être sélectionnés en première position par les Dallas Wings, c’est finalement Charli Collier qui a raflé la mise. All-American et défenseure de l’année dans sa conférence l’an passée avec Texas en NCAA, cette intérieure d’un peu moins de 2m00 devient seulement la deuxième joueuse issue de la conférence Big 12 à être choisie en première position. La précédente était Britney Griner en 2013, un modèle que Charli Collier pourrait suivre dans sa nouvelle franchise.

Également détenteur du deuxième choix, Dallas a choisi un autre intérieur, la Finlandaise Awak Kuier. Née au Caire en Égypte, elle évoluait jusqu’alors en Italie à la Virtus Eirene Raguse. Pour compléter le podium, Aari McDonald a été sélectionnée par l’Atlanta Dream. Guard à l’Université de l’Arizona, elle devient par la même occasion la première joueuse de l’histoire de ce programme à être choisie au premier tour de la WNBA Draft.

Iliana Rupert et Marine Fauthoux en WNBA

Outre cela, cette WNBA Draft 2021 a été marquée par la sélection de deux Françaises : Iliana Rupert et Marine Fauthoux. Fille du regretté Thierry Rupert, la première nommée s’attendait à être choisie hier soir. Nommée meilleure espoir de l’Euroleague en 2020 et 2021 à tout juste 19 ans, l’intérieure du Tango Bourges a été sélectionnée en douzième position par les Las Vegas Aces, finalistes la saison dernière. De son côté, Marine Fauthoux, fille de Freddy Fauthoux, a été appelée au troisième tour, à la vingt-neuvième position plus précisément, par le New York Liberty où elle pourrait retrouver une certaine Marine Johannès sur les lignes arrières.

Toutes deux dans la liste de Valérie Garnier pour l’Euro 2021 qui aura lieu en juin prochain, ces néo-joueuses WNBA ne devraient pas rejoindre la ligue américaine en même temps. Préparée pour faire la transition vers les États-Unis, Iliana Rupert devrait rejoindre sa nouvelle franchise dans le Nevada après les Jeux olympiques de Tokyo. Pour Marine Fauthoux, il faudra sûrement attendre l’an prochain, elle qui ne s’attendait pas à être draftée et qui ne devrait pas s’envoler outre-Atlantique en 2021.

À noter que les deux Françaises, initialement formées dans le même club (JS Coulaines), font partie des six européennes qui furent draftées hier soir.

Deux Françaises sélectionnées lors d’une même WNBA Draft, tout simplement une première dans l’histoire. Espérons que l’aventure américaine se passe bien pour Iliana Rupert et Marine Fauthoux lorsque ces dernières feront la transition vers les États-Unis.

Crédits image en une : Anne Perrinet / Tango Bourges Basket

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire