WNBA Finals : Aces vs Storm, une affiche logique sur le papier

0
WNBA Finals
(Crédits : Ned Dishman/NBAE via Getty Images)
Ligue 1

En parallèle de la NBA, la WNBA dispute également ses playoffs, et elle aussi va avoir droit à ses Finals. On y retrouvera les Aces de Las Vegas et le Storm de Seattle, les deux meilleures équipes de la saison régulière. Quel est le favori ? Quelles sont les clés de la série ? Éléments de réponse.

Le Parcours

Dans cette saison 2020 si spéciale, Las Vegas et Seattle n’ont pas tremblé et ont assumé leur statut de favoris. Meilleure équipe de la saison régulière, les Aces arrivaient dans ces playoffs en ayant glané deux tours de repos, entrant directement en demi-finales face au Sun de Connecticut. Entre deux équipes déjà présentes à ce stade de la compétition l’an dernier, la lutte fut âpre et les deux équipes se rendirent coup pou coup. Connecticut pris l’avantage 2-1 dans la série, mais les 29 pts d’Angel McCoughtry permirent à la franchise d’arracher un match décisif. Au mental et grâce à la MVP A’ja Wilson impériale en fin de match, Las Vegas put remporter ce Game 5 et pu rejoindre l’autre favori, beaucoup plus expéditif, en WNBA Finals.

Deuxième après la saison régulière mais à égalité en terme de bilan (18-4) avec Las Vegas, Seattle n’a pas fait dans le détail. Considéré comme favori avant le début de la saison, le Storm a pu profiter d’un bye de deux tours pour retrouver directement le Lynx en demi-finales. Dans une série opposant les championnes 2017 et 2018, les joueuses de Seattle ont été dominatrices et n’ont laissé presque aucune chance à Minnesota. Breanna Stewart et l’éternelle Sue Bird, 40 ans dans deux semaines, ont été précieuses notamment dans le Game 3 et qualifièrent donc la franchise pour sa deuxième finale en trois ans.

(Crédits : WNBA)

Trois clés de la série

Le rythme offensif

Las Vegas et Seattle étaient les deux meilleures franchises de la ligue, mais elles étaient également les deux meilleures attaques en WNBA. Avec respectivement 88.7 et 87.5 pts de moyenne, la série s’annonce offensive et imposer son rythme pour prendre la mesure du score sera une donnée importante. Contrôler l’attaque adverse sera également un élément clé et passera par le verrouillage des joueuses clés (voir plus bas) de chaque équipe. Defenses win championships est un dicton qui pourrait encore une fois s’appliquer dans cette série.

La confiance

C’est très bateau, mais une équipe qui arrive en confiance a plus de chance de l’emporter qu’une équipe qui doute. Sur la forme actuelle, léger avantage à Seattle qui sort d’un sweep face au Lynx, tandis que les Aces ont du batailler pour s’imposer en cinq manches face au Sun après avoir frôlé l’élimination. Toutefois, Las Vegas compenses en ayant remporté les deux duels lors de la saison régulière. Oui, Sue Bird ne jouait pas lors de ces rencontres et Las Vegas ne s’est pas non plus montré ultra dominant, mais cette donnée reste non-négligeable à l’entame de cette série.

L’expérience

C’est peut-être là que Seattle peut faire la différence dans la série. Avec un effectif sensiblement similaire à celui du titre de 2018 (huit joueuses encore présentes dans l’effectif), le Storm sait comment aborder ce genre d’évènement et sait comment gagner. De plus, la franchise du Washington peut bien évidemment s’appuyer sur Sue Bird et ses trois titres acquis au cours de ses dix-sept saisons dans la ligue. *

En face, la donne est totalement différente pour Las Vegas. Seule deux joueuses ont déjà connu les WNBA Finals, mais une était rookie (Sugar Rodgers) et l’autre a été sweepé à trois reprises au début de la décennie 2010 (Angel McCoughtry). Si l’expérience ne fait pas tout, c’est un avantage qui a son importance, notamment si la série venait à durer et qu’un match décisif se profilait.

Les joueuses à surveiller

A’ja Wilson

En progression constante depuis son arrivée dans la ligue en 2018, A’ja Wilson est cette année devenue MVP pour la première fois de sa jeune carrière. Leadeuse de la meilleure équipe de la ligue, elle tournait à 20.5 pts, 8.5 rbd, 2.0 ast, 2.0 blk et 1.23 stl en saison régulière avant de se montrer décisive face au Sun en demi-finales. Si Las Vegas veut aller chercher son premier titre après avoir atteint ses premières WNBA Finals depuis le déménagement dans le Nevada, la franchise va assurément avoir besoin d’une grande A’ja Wilson.

Breanna Stewart

Si A’ja Wilson a été sacrée MVP, il ne faut pas négliger celle qui était sa première dauphine. Exceptionnelle cette saison (19.7 pts, 8.3 rbd, 3,6 ast), la MVP 2018 est un des facteurs clés de cette équipe de Seattle. Point d’ancrage du jeu du Storm, elle avait terriblement manqué en playoffs l’an dernier et aura à cœur d’offrir un nouveau titre à Seattle après celui de 2018. Attention également à Sue Bird du côté de Seattle, qui même à l’approche de la quarantaine est toujorus aussi importante sur les parquets.

Le Calendrier

  • Game 1 : Nuit de Vendredi 2 à Samedi 3 Octobre, 1h00
  • Game 2 : Dimanche 4 Octobre, 21h00
  • Game 3 : Nuit de Mardi 6 à Mercredi 7 Octobre, 1h00
  • Game 4 : Nuit de Jeudi 8 à Vendredi 9 Octobre, 1h00*
  • Game 5 : Dimanche 11 Octobre, 21h00*

* si nécessaire

Le Prono

Seattle a l’expérience et arrive en ayant fait le plein de confiance, mais Las Vegas est bâti pour aller jusqu’au bout. A’ja Wilson est MVP et ces dernières années la tendance veut que la lauréate de ce trophée conduise sa franchise jusqu’au titre. La série sera serrée, pourrait aller en cinq-matchs, mais la franchise du Nevada pourrait bien gâcher ce qui ressemble à l’un des derniers shot au titre de Sue Bird.

Aces vs Storm, ça commence dès cette nuit avec le Match 1 à 1h00 heure française. Une série qui s’annonce passionnante entre les deux meilleures équipes de la ligue sur le papier.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here