MLB

World Series (G6) : Les Dodgers enfin sacrés !

World Series

En remportant cette sixième manche des séries mondiales, les Dodgers de Los Angeles se sont adjugés leurs premières World Series depuis trente-deux ans. Pour les Rays de Tampa Bay, il faudra encore attendre pour décrocher un premier titre.

Tampa Bay Rays @ Los Angeles Dodgers : 1-3

Un coup de circuit record

Dans l’obligation de remporter ce match pour rester en vie après avoir concédé le match précédent, les Rays de Tampa Bay vont frapper les premiers dans cette sixième rencontre des World Series. Après avoir retiré le leadoff des Rays et lancer seulement trois fois, Tony Gonsolin va voir Randy Arozarena catapulter sa balle en dehors des limites du terrain. Le jeune cubain porte ainsi à dix son total de home runs dans cette postseason, un record absolu en MLB.

Wild Pitch et K.O

Tampa Bay a donc pris l’avantage, et va réussir à le tenir grâce à un Blake Snell en grande forme. Hitless pendant une grande partie de son passage sur le monticule, il est finalement remplacé par Nick Anderson au milieu de la sixième manche après avoir concédé son deuxième hit du jour. En une fraction de seconde, les Dodgers vont alors passer devant au score. Avec Austin Barnes et Mookie Betts sur bases, Corey Seager se présente dans la batting box avec la possibilité d’inscrire des points. Toutefois, c’est sans frapper le moindre coup sûr qu’il va voir son équipe prendre les devants.

En effet, Austin Barnes va d’abord profiter d’un wild pitch pour permettre à sa franchise d’égaliser et à Mookie Betts de passer en troisième base. Seager envoie alors une balle vers le premier coussin, se fait éliminer mais son coup permet à Betts de compléter son tour de circuit, plaçant les Dodgers devants au tableau d’affichage. Les Rays viennent de tout perdre en quelques secondes.

Deux manches plus tard, le même Betts enverra une balle hors des limites du Globe Life Field d’Arlington pour creuser l’écart et mettre Los Angeles presque définitivement à l’abri. Tampa Bay n’arrive plus à produire de points et butte en fin de match sur un Julio Arias intraitable. Le lanceur mexicain ne laisse personne aller sur base et obtient même quatre strikeouts, scellant le sort du match et obtenant son save. Trente-deux ans après leur dernier titre, les Dodgers remportent à nouveau les World Series.

Corey Seager MVP

Excellent tout au long de la postseason, Corey Seager remporte le titre de MVP de ces World Series, succédant au lanceur des Nationals Stephen Strasburg. Le shortstop termine ces séries mondiales à 8/20 à la batte, avec deux home runs et six walks. Loin d’être étranger à ce sacre des Dodgers, il inscrit son nom aux côtés d’autres légendes de la franchise comme Sandy Koufax, lauréat à deux reprises de cette distinction.

Après plusieurs années à tourner autour de ce titre, les Dodgers de Los Angeles ont enfin remporté les World Series. Un sacré mérité, qui place Los Angeles au sommet des sports américains après le sacre il y a quelques semaines des Lakers en NBA.



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
facilisis dictum adipiscing dolor. luctus at nunc ut