Auto/Moto

WRC Rallye de Monte-Carlo : le guide complet

Quoi de mieux que le rallye de Monte-Carlo pour lancer une nouvelle fois la saison de WRC. Epreuve mythique du calendrier du championnat du monde des rallyes, les meilleurs pilotes se retrouveront du 16 au 22 janvier prochain dans la principauté mais aussi dans les Alpes-Maritimes et les Alpes-de-Haute-Provence pour une épreuve aux nombreuses nouveautés. Avec Kalle Rovanperä, Ott Tänak ou encore Sébastien Ogier parmi les engagés avec le palmarès le plus étoffé, cette édition 2023 s'annonce déjà mythique, zoom sur le guide complet de cette épreuve qui viendra donner le ton de la nouvelle saison du WRC.

Le programme complet du rallye

Jeudi 19 janvier 2023

9h31 – Shakedown : Sainte-Agnès > Peille, 2.29 km

18h30 – Départ officiel : Monaco

20h05 – ES / SS 1 : La Bollène-Vésubie > Col de Turini, 15.12 km

21h03 – ES / SS2 : La Cabanette > Col de Castillon, 24.90 km

Vendredi 20 janvier 2023

09h09 – ES / SS3 : Roure > Roubion > Beuil, 18.33 km

10h22 – ES / SS4 : Puget-Théniers > Saint-Antonin, 19.79 km

11h25 – ES / SS5 : Briançonnet > Entrevaux, 14.55 km

14h23 – ES / SS6 : Roure > Roubion > Beuil, 18.33 km

15h36 – ES / SS7 : Puget-Théniers > Saint-Antonin, 19.79 km

16h39 – ES / SS8 : Briançonnet > Entrevaux, 14.55 km

Samedi 21 janvier 2023

08h24 – ES / SS9 : Le Fugeret > Thorame-Haute, 16.80 km

10h05 – ES / SS10 : Malijai > Puimichel, 17.31 km

12h17 – ES / SS11 : Ubraye > Entrevaux, 21.78 km

14h31 – ES / SS12 : Le Fugeret > Thorame-Haute, 16.80 km

16h05 – ES / SS13 : Malijai > Puimichel, 17.31 km

18h23 – ES / SS14 : Ubraye > Entrevaux, 21.78 km

Dimanche 22 janvier 2023

07h57 – ES / SS15 : Lucéram > Lantosque, 18.82 km

09h05 – ES / SS16 : La Bollène-Vésubie > Col de Turini, 15.12 km

10h40 – ES / SS17 : Lucéram > Lantosque, 18.82 km

12h18 – ES / SS18 & Power Stage : La Bollène-Vésubie > Col de Turini, 15.12 km

Les engagés du rallye de Monte-Carlo

Seul vrai problématique du championnat WRC, le manque de constructeurs engagés dans la compétition est une nouvelle fois criant dans la liste des engagés de cette saison 2023. Avec quatre voitures pour le team Toyota Gazoo ainsi que trois pour les équipes Hyundai Shell et M-Sport Ford, dix équipes seront engagés dans la catégorie reine du WRC.

  • N°69 – Toyota Gazoo Racing – Kalle Rovanperä et Jonne Halttunen
  • N°8 – M-Sport Ford – Ott Tänak et Martin Jarveoja
  • N°11 – Hyundai Shell Mobis – Thierry Neuville et Martijn Wydaeghe
  • N°33 – Toyota Gazoo Racing – Elfyn Evans et Scott Martin
  • N°18 – Toyota Gazoo Racing – Takamoto Katsuta et Aaron Johnston
  • N°17 – Toyota Gazoo Racing – Sébastien Ogier et Vincent Landais
  • N°6 – Hyundai Shell Mobis – Daniel Sordo et Candido Carrera
  • N°4 – Hyundai Shell Mobis – Esapekka Lappi et Janne Ferm
  • N°7 – M-Sport Ford – Pierre-Louis Loubet et Nicolas Gilsoul
  • N°9 – M-Sport Ford – Jourdan Serderidis et Frédéric Miclotte

Le parcours de l'édition 2023 du Monte-Carlo

Jour 1 – Un duo de spéciales techniques dans la nuit

ES 1 : nouveauté de cette édition 2023 du Monte-Carlo, le départ de la première spéciale de la course qui sera donné depuis le Camp de Millo avant une montée très technique jusqu'à La Bollène-Vésubie. L'ascension du Col de Turini sera ensuite un classique de ce rallye qui ne devrait pas vraiment poser de grands soucis mais favoriser les pilotes qui connaissent cette partie si caractéristique du rallye.

ES 2 : spéciale à la fois longue et technique, le parcours du deuxième tracé de la journée pour les concurrents apporte beaucoup de nouveau au rallye. Si la descente de 16 lacets du en partant de La Cabanette est connue de ceux ayant disputé les éditions 2018 et 2020 de ce même rallye, la deuxième partie de la spéciale et l'enchaînement des cols de Braus, Saint-Jean et Castillon pourrait faire des dégâts dès la première journée.

Jour 2 – Trois grands classiques pour six spéciales spectaculaires

ES 3/6 : grand classique du Monte-Carlo du début des années 2000, cette spéciale offrira aux concurrents l'ascension du Col de la Couillole, point culminant du rallye, avant une descente vers Beuil qui s'effectuera en deux temps dont une première partie très technique sur des épingles que des conditions de verglas pourraient rendre extrêmement piégeurs.

ES 4/7 : l'ascension très rapide du Col Saint-Raphaël ouvrira le tracé de cette deuxième spéciale de la journée disputée sur des routes connues des amateurs du Monte-Carlo dans la fin des années 1990. Entre les villages de Puget-Théniers et Saint-Antonin, la route deviendra plus sinueuse à partir de l'embranchement vers Saint-Antonin qui fera place à des épingles qui promettent beaucoup de spectacle et de prise de risque pour les voitures engagées.

ES 5/8 : partant du village de Briançonnet, le tracé offrira des images à couper le souffle tant par les épingles qu'il propose mais également par la région habituée au passage du Monte-Carlo tout du moins pour la première partie de la journée. La deuxième partie de la dernière spéciale de la journée empruntera la route de la Clue jugée très piégeuse par les organisateurs qui anticipent déjà ce parcours comme déterminant dans cette édition 2023.

Jour 3 – Attention au gel sur des tracés très techniques

ES 9/12 : avec un départ situé dans le village du Fugeret, l'étape proposera d'abord une mise en route très accessible pendant plus de la moitié de la spéciale avant une descente qui proposera un risque très élevé vers Thorame-Haute en raison d'un verglas très fréquent à cette période.

ES 10/13 : à l'image de la spéciale précédente, ce tracé donnera d'abord l'occasion aux pilotes de prendre beaucoup de vitesse avant d'emprunter la route de Puimichel, très étroite avant une arrivée vers Puimichel beaucoup plus abordable.

ES 11/14 : le givre sera le grand ennemi de cette spéciale. Si la première partie du tracé ainsi que la montée du Col de Laval ne devrait pas vraiment poser de difficultés, la fin du parcours et la route de la Clue déjà empruntée la veille pourrait une nouvelle fois mettre en danger l'ensemble des engagés.

Jour 4 – Retour sur les hauteurs monégasques pour un final au col de Turini

ES 15/17 : déjà disputée dans la même configuration lors de la dernière édition du Monte-Carlo, la spéciale qui comprend le Col Saint-Roch et ses lacets ainsi que le Col de la Porte où le risque de givre sera fort, sera un nouveau piège à éviter pour les voitures qui se disputeront encore la victoire dans ce rallye.

ES 16/18 : de retour sur le tracé de la première spéciale de ce Monte-Carlo, deux des spéciales de la dernière journée dont la Power Stage, disputée lors de la dernière manche de la journée, reprendra la montée vers La Bollène-Vésubie et le Col de Turini, deux ascensions qui semblent – sur le papier – sans difficulté majeure.

Comment suivre le rallye WRC de Monte-Carlo à la TV ?

Diffuseur officiel du WRC depuis désormais plusieurs années, Canal+ a prévu un dispositif exceptionnel pour cette 91ème édition du Rallye de Monte-Carlo. Avec le programme des trois premiers jours diffusé sur Canal+Sport, la journée de dimanche aura les honneurs de Canal+ avec en bonus pour ceux n'ayant pas accès à la chaîne cryptée une diffusion annoncée en clair pour les dernières spéciales des journées de samedi et dimanche.

Jeudi 19 janvier 2023

19h50 – ES / SS 1 en direct sur Canal+ Sport

20h58 – ES / SS2 en direct sur Canal+ Sport

Vendredi 20 janvier 2023

09h07 – ES / SS3 en direct sur Canal+ Sport

10h18 – ES / SS4 en direct sur Canal+ Sport

11h23 – ES / SS5 en direct sur Canal+ Sport

14h06 – ES / SS6 en direct sur Canal+ Sport

15h34 – ES / SS7 en direct sur Canal+ Sport

16h22 – ES / SS8 en direct sur Canal+ Sport

Samedi 21 janvier 2023

08h22 – ES / SS9 en direct sur Canal+ Sport

09h58 – ES / SS10 en direct sur Canal+ Sport

12h15 – ES / SS11 en direct sur Canal+ Sport

14h23 – ES / SS12 en direct sur Canal+ Sport

15h58 – ES / SS13 en direct sur Canal+ Sport

18h15 – ES / SS14 en direct et en clair sur Canal+

Dimanche 22 janvier 2023

08h00 – ES / SS15 en direct sur Canal+

09h00 – ES / SS16 en direct sur Canal+

10h38 – ES / SS17 en direct sur Canal+

12h00 – ES / SS18 & Power Stage en direct et en clair sur Canal+


Maxime Labrot

Grand amateur de sports en tous genres, l'Olympique de Marseille fait battre mon coeur, Benoît Paire me prend la tête et Tiger Woods me fait vibrer.

Dernières publications

En haut