Entretien avec l'Association française des équipes de France de tennis, présente à Gênes pour la Coupe Davis !

Entretien avec l’Association des supporters des équipes de France de tennis, présente à Gênes pour la Coupe Davis !

A quelques heures du coup d’envoi du quart de finale de Coupe Davis qui se déroulera à Gênes contre l’Italie, nous vous proposons de découvrir l’ASEFT, un des fans clubs de l’équipe de France qui met l’ambiance à chaque recontre ! 

Bonjour ! Nous tenons à vous remercier de nous accorder cet entretien.

Pour commencer, pouvez-vous nous expliquer comment est née votre association ? 

L’ASEFT est une association (loi 1901 à but non lucratif), elle a été créé en 2001. Un an avant, lors d’un match de barrage à Rennes face à l’Autriche, plusieurs petits groupes de fidèles supporters étaient présents lors de cette rencontre. Christophe Fagniez, Guy Forget, Guillaume Raoux se sont dit, pourquoi ne pas créer un club de supporters, l’ambiance serait un cran au-dessus. Puis quelques mois plus tard l’ASEFT effectue son 1er déplacement à Melbourne pour remporter ce fameux saladier d’argent.

A ce jour, combien d’adhérents comporte votre association ?

L’Association est régulièrement autour de 500 adhérents chaque année, cela fluctue en fonction du nombre de rencontres durant l’année, mais comme les garçons sont allés au bout en 2017 et les filles jusqu’en finale en 2016 cela nous garantit une année bien chargée.

Que faut-il faire si on veut en faire partie ?

Il suffit de se rendre sur notre site internet (www.aseft.com), nous avons fait en sorte que le public puisse comprendre au maximum notre mode de fonctionnement, avec le guide de l’adhérent ainsi qu’une foire aux questions.

A partir de là, chaque personne peut adhérer, licencié ou pas à la FFT. Pour cela il suffit de télécharger le formulaire d’adhésion ainsi que la charte de bonne conduite à signer et nous renvoyer le tout. La cotisation annuelle est de 40€ + 10€ de droit d’entrée. Les nouveaux adhérents ne sont cependant pas prioritaires sur les anciens adhérents pour la rencontre qui suit leur adhésion. Cela dépend du nombre de places dont nous disposons.

Si vous deviez choisir un mot pour qualifier votre association, lequel serait-ce ?

Passion : Chaque adhérent partage cette même passion pour le tennis, nous avons tous cela dans le sang. La passion du jeu, la passion pour les équipes de France de tennis.

Quel est votre plus beau souvenir ?

Je suis à l’ASEFT depuis 2005, des souvenirs il y en a beaucoup, c’est difficile mais je dirais le déplacement en Argentine en 2013 à Buenos Aires. Cette rencontre était magique, les Argentins nous ont fait une démonstration, un public qui ne faisait qu’un, les joueurs Argentins se sont sublimés, Carlos Berlocq, David Nalbandian, Horacio Zeballos et Juan Monaco étaient à l’unisson avec « La Banda de la Copa Davis » qui est le club des supporters.

Quel(les) joueur(euse)s avez vous rencontré(e)s ?

Nous avons la chance de pouvoir partager un verre à la fin de chaque rencontre avec les joueurs et joueuses des équipes de France, et le staff, depuis notre création il y a plus de 16 ans. Nous avons vu tous les membres des équipes de France depuis 2001.

Quel lien avez-vous avec ?

Même si au fil des 16 ans de notre existence, certains liens se sont créés avec des joueurs en particulier, nous avons toujours la volonté de rester discrets et respectueux et de laisser venir vers nous les joueurs et les joueuses. C’est dans ce sens-là que nous préférons agir. Dès lors, le contact avec eux est très simple et amical.

Après la victoire de la France face à la Belgique en finale de Coupe Davis, vous aviez partagé votre déception de ne pas avoir été convié aux festivités de la victoire. Arrivez-vous mieux à communiquer et partager avec les joueurs désormais ?

Effectivement, le fait de ne pas avoir partagé cette victoire avec les joueurs nous a peinés, cela faisait 16 ans que nous étions à leurs côtés en attendant cette victoire. Une simple photo avec eux sur le terrain autour du saladier d’argent aurait suffi au bonheur de nos supporters. Nous comprenons parfaitement que l’équipe de France ait pu être sollicitée après cette victoire et c’est bien normal. Nous avons juste était déçus que ce week-end à Lille se termine ainsi. Nous n’avions pas eu le sentiment à la fin du week-end d’avoir remporté la Coupe Davis.

Combien de déplacements organisez-vous par an ?

Cela varie en fonction des résultats des bleu(e)s. Nous faisons les rencontres de Coupe Davis et de Fed Cup que ce soit à domicile comme à l’extérieur, au minimum il y a 4 rencontres par an, au maximum 7.

Comment se passe l’organisation d’un événement au sein de votre association ? 

Le bureau de l’ASEFT est constitué de 8 personnes et en parallèle nous avons plusieurs commissions qui permettent une meilleure organisation. Chacune d’elle a comme responsable un membre du bureau.

La commission animation comporte 5/6 membres actifs. Ils ont pour but de déterminer les tifos des rencontres, d’organiser un atelier afin de confectionner ce qui a été décidé. Ces animations sont sous la validation du conseil d’administration de l’association.

La commission logistique : 5/6 membres actifs également. Elle a pour but de gérer le matériel pour l’animation mais également pour la boutique sur notre site et pour le stand que nous avons grâce à la Fédération Française de tennis, lors des rencontres en France.

 Pour l’acheminement du matériel sur le lieu de la rencontre en France, la Fédération Française de Tennis qui est l’un de nos principaux partenaires, nous fait bénéficier de son transporteur, ce qui est très précieux pour nous.

Pour ce qui est des rencontres à l’étranger, nous faisons en sorte d’avoir des animations avec du matériel plus léger et plus facile à transporter dans nos valises.

Vous vous êtes rendus jusqu’au Japon pour soutenir l’équipe de France de Coupe Davis. Est-ce que vous recevez des aides de la FFT afin de financer vos voyages ?

La Fédération Française de Tennis nous attribue un quota de places pour toutes les rencontres de Coupe Davis et de Fed Cup. Pour Tokyo et toutes les autres villes visitées,  la FFT nous accorde un tarif préférentiel sur les places. Pour les rencontres en France nous bénéficions également d’un placement privilégié en tribune.

Mais depuis notre création, chaque adhérent (et chaque membre du conseil d’administration)  a toujours financé l’intégralité de son transport  et de son hébergement, que ce soit en France ou à l’étranger, et quelque soit la distance.

Seule exception :  la finale à Melbourne, où Arnaud CLEMENT craignant que nous ne puissions pas être présents à leurs côtés, a été à l’initiative d’une aide financière des joueurs.

Comment arrivez-vous à gérer votre vie dans l’association avec votre vie professionnelle ?

Tous les membres du conseil d’administration et membres des commissions ont effectivement une activité professionnelle et sont en plus bénévoles dans notre association, c’est important de le préciser.  Ils  s’investissent énormément,  cela ne parait pas comme ça mais ce sont des soirées et des week-end passés durant toute une année. Cette association est un vrai club de supporters ou l’on vit de grands moments et il faut bien cela afin de garantir une organisation parfaite.

Nous le faisons avec passion car les bleu(e)s le méritent, à partir de là nous arrivons à nous organiser en conséquence.

Que pensez-vous de la nouvelle réforme de la Coupe Davis ?

L’ASEFT est très soucieuse de l’avenir de la Coupe Davis et de la Fed Cup.

La Coupe Davis a 118 ans, c’est une compétition légendaire, si elle l’est toujours,  c’est qu’elle a passé les années les plus sombres de l’histoire. A nos yeux il est impensable de modifier quoi que ce soit aux règles de cette épreuve. Organiser cette épreuve sur 10 jours avec 16 nations regroupées sur un seul et même lieu n’aura plus du tout la même saveur. L’ambiance ne sera plus la même, cela coûtera beaucoup d’argent pour les supporters et l’engouement n’y sera plus.

Le tennis est un sport individuel, la Coupe Davis est la seule compétition qui rassemble les joueurs de chaque nation afin de jouer à domicile ou à l’extérieur. C’est un honneur de représenter son pays. En cas de finale c’est au maximum 4 semaines que le joueur doit « sacrifier » pour sa nation qui l’a formé depuis son plus jeune âge.

Il ne faut pas oublier que la Coupe Davis a révélé beaucoup de joueurs, pour certains c’est même leur 1er titre au palmarès. La Coupe Davis ce n’est pas que les 4 meilleurs joueurs du monde. L’absence de Federer, Nadal, Murray et bien d’autres ne doit pas influer sur l’avenir de l’épreuve. Beaucoup de joueurs au-delà du top 10 jouent la Coupe Davis, il y a des matchs en 5 sets dès le 1er tour, le tennis est de qualité et les ambiances sont dingues.

Pour beaucoup de nations, c’est le seul moyen de voir son pays jouer sur son sol afin de promouvoir le tennis, ce qui est essentiel. En France nous sommes des privilégiés d’avoir des tournois en Masters 250, le Masters 1000 de Paris-Bercy ainsi que Roland Garros pour voir nos Français sur le court mais pour d’autres ce n’est pas le cas, et ces joueurs n’auront plus l’occasion de jouer devant leur public.

Certes nous sommes une association de supporters, mais si nous sommes sensibles à l’avenir de cette compétition c’est parce qu’elle nous tient énormément à cœur, elle véhicule une superbe image de partage, d’échange, de passion, de fair-play, et surtout d’un dépassement de soi.

Nous ne pensons pas en tant que supporter mais bien en tant que passionnés de la Coupe Davis depuis 16 ans.

Gagner la Coupe Davis, cela se mérite, et ce n’est  uniquement que grâce à ce format actuel qu’elle est belle et qu’on l’aime.

Je vous laisse le mot de la fin pour conclure cet entretien.

Nous espérons que beaucoup de vos lecteurs aimeront nos paroles de passionnés de tennis.

Nous accueillons tout le monde, nous sommes chaque année  en perpétuelle recherche d’innovations. Alors si vous avez l’âme d’un supporter, si vous en avez assez de regarder les équipes de France à la TV, si vous aimez les voyages, les défis , et si vous voulez alimenter votre mémoire de souvenirs inoubliables, rejoignez-nous au sein de la tribune ASEFT où il fait bon vivre, toujours dans le fair-play et dans le respect de nos valeurs.

Un grand merci à vous We Sport FR de l’intérêt que vous nous portez.

Rendez-vous à Gênes pour ce ¼ de Finale de Coupe Davis puis à Aix en Provence pour cette ½ finale de Fed Cup.

 

A propos de l'auteur

alias Madame Tennis. Le tennis matin midi et soir, 7 jours sur 7, 365 jours par an !

Poster un commentaire

quis non justo Donec consectetur velit, Donec accumsan in id elementum