Formule 1

Alpine : Ocon, Gasly, la saison de F1 2024 sera décisive

Alors que les essais hivernaux se terminent ce vendredi après-midi, toutes les écuries seront attendues dans 1 semaine du côté de Bahreïn. Dans une saison 2024, où Red Bull fait office de favori, qu'attendre de l'écurie Alpine et de ses deux pilotes français.

Alpine sera scrutée cette saison, l'écurie française débute un nouveau cycle en 2024 avec Bruno Famin. Le plan des “100 Grand Prix” est abandonné alors que Pierre Gasly et Esteban Ocon rentrent dans leur dernière année de contrat. Les deux pilotes seront courtisés dans une seally season qui promet d'être attrayante.

La A524 semble bien née

Lors de ses premiers tours de roue, la monoplace de l'écurie française semble plus agréable que sa prédécesseure. Cependant, il faudra attendre le premier Grand Prix de la saison à Bahreïn dans 1 semaine pour voir les premières esquisses d'une hiérarchie dans la catégorie reine. Alpine semble tout comme l'an passé, se situer dans le Midfield et sera à la bataille avec Williams, Visa Cash App et Stake F1 pour les derniers points le dimanche. L'écurie française semble avoir tout comme l'an passé un petit temps de retard sur ses adversaires de l'époque, Aston Martin et surtout McLaren. La différence de hiérarchie ne semble pas trop évoluer par rapport à l'an passé.

La fiabilité, enjeu de la saison

Cependant, Pierre Gasly semble satisfait de la monoplace lors des premiers jours des essais hivernaux : “Donc beaucoup de tests aéro, ce qui n'est pas ce qu'il y a de plus fun dans la voiture en matière de pilotage. Ce n'est pas forcément ce qu'il y a de plus satisfaisant parce que la voiture n'est pas réglée pour la performance, mais on sait que c'est très important pour les ingénieurs afin de comprendre la manière dont la voiture fonctionne,” confie le Français à Canal +. Des tests particulièrement utiles pour détecter des problèmes de fiabilité. La fiabilité, point faible des Français en 2023, avec un moteur en retard sur ses concurrents, Viry-Châtillon va être attendu sur les progrès en termes de durée de vie de son moteur.

Ocon et Gasly doivent se montrer

En fin de contrat, les deux pilotes français ont montré de la solidité l'an passé avec un podium chacun et des rythmes de course loin d'être ridicule. Avec le départ de Lewis Hamilton chez Ferrari et la fragilité de Sergio Perez chez Red Bull, les sièges des tops teams pourraient changer en 2025. Les deux pilotes français pourraient être des candidats crédibles aux baquets vides, notamment Esteban Ocon chez Mercedes. Le Français connait bien Toto Wolff et son nom est déjà revenu à plusieurs reprises quand il fallait évoquer les remplaçants potentiels du septuple champion du monde au sein de la marque à l'étoile.

Gasly pas en reste

Pierre Gasly devra également faire ses preuves de son côté après une première saison réussie du côté de la marque française. La lutte interne sera également importante au sein d'Alpine, les deux pilotes veulent s'imposer comme pilote numéro 1 chez Alpine. Comme dans toute écurie, la volonté de finir devant son coéquipier pousse à performer.

Nous parlions avant l’annonce d’Hamilton, nous parlons depuis. Nous savons ce que nous voulons. Nous verrons comment le marché se développe. Bien sûr, nous examinons tout ce qui se passe. Nous devons être prêts au cas où. Personne ne sait ce qui peut arriver. Soyons vigilants », a récemment confié Bruno Famin, le patron de l’écurie française, au sujet de Pierre Gasly.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut