Cyclisme sur route

Amstel Gold Race : Wout Van Aert arrache sa revanche sur Thomas Pidcock

Première classique du triptyque ardennais, l’Amstel Gold Race a sacré Marianne Vos et Wout Van Aert. La course usante a volé en éclats à partir des soixante derniers kilomètres.

Ce dimanche, jour de sortie de vélo pour beaucoup d’amateurs motivés, l’adage cycliste de la gestion de l’effort prenait tout son sens. L’Amstel Gold Race comportait treize boucles d’un éprouvant circuit de 16.9 km adapté aux mesures sanitaires en vigueur aux Pays-Bas. Tout au long de la journée, les routes du Limbourg ont usé le peloton.

La course féminine se déroulait quelques heures avant l’épreuve masculine. Marianne Vos (Jumbo-Visma) s’est imposée au sprint devant deux compatriotes néerlandaises, Demi Vollering (SD Works) et Annemiek van Vleuten (Movistar). Elle ajoute une ligne de plus à un énorme palmarès (232 victoires professionnelles).

La course avait été annulée l’année dernière en raison de la crise sanitaire. Chez les hommes, le tenant du titre restait donc Mathieu van der Poel, vainqueur en 2019. Le prodige néerlandais n’était néanmoins pas aligné cette saison afin de préparer la saison de VTT, avec les championnats du monde et les Jeux olympiques comme objectifs.

Une échappée contrôlée

Une échappée a d’abord tenté sa chance. Les dix hommes présents à l’avant, parmi lesquels le Français Julien Bernard (Trek-Segafredo), ont été contrôlés par le peloton. Au sein de ce dernier, l’écrémage débutait dans les quatre derniers tours sous l’impulsion des habituelles Bora-Hansgrohe, Movistar et Deceuninck-Quick Step mais aussi de Qhubeka-Assos et Alpecin-Fenix.

L’armada Ineos Grenadiers jouait alors à contre-temps, obligée de prendre à son compte la poursuite derrière les vagues de contre-attaquants. Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step), Jan Tratnik (Bahrain-Victorious), Dorian Godon (AG2R-Citroën) et Wilco Kelderman (Bora-Hansgrohe) tentaient par exemple un coup aux 55 km. Dylan Van Baarle (Ineos Grenadiers), Florian Sénéchal (Deceuninck-Quick Step), Sonny Colbrelli (Bahrain-Victorious), Simon Clarke (Qhubeka Assos), Tosh Van Der Sande (Lotto-Soudal) et Rui Costa (UAE Team Emirates) partaient ensuite à 42 km. Cette fois, les équipes Movistar, Bora-Hansgrohe et Jumbo-Visma étaient piégées. Les “abeilles tueuses” lançaient la poursuite.

Un final haletant

Au pied de l’avant-dernière ascension du Cauberg, Primož Roglič embrayait à bloc et ramenait le peloton sur les hommes de tête. Seul Loïc Vliegen (Intermarché-Wanty-Gobert) résistait seul en tête mais s’épuisait. Ide Schelling (Bora-Hansgrohe) le contrait et partait en solitaire avec autorité.

Le peloton avalait l’homme de tête dans le dernier Cauberg. Primož Roglič subissait un problème mécanique. Julian Alaphilippe ne parvenait pas à accrocher le groupe qui se détachait, avec trois coureurs d’Ineos Grenadiers (Thomas Pidcock, Michał Kwiatkowski et Richard Carapaz). La formation britannique imposait sa supériorité numérique.

Un dénouement au bout du suspense

Un trio composé de Thomas Pidcock, Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe) et Wout Van Aert (Jumbo-Visma) se retrouvait à l’avant. Ces trois-là comptaient une dizaine de secondes d’avance sur un groupe de favoris piégés dont faisait partie Alejandro Valverde (Movistar), Michael Matthews (BikeExchange) et Alex Aranburu (Astana-Premier Tech). Le faible écart maintenait un intense suspense dans les dix derniers kilomètres.

Crédits photo : Amstel Gold Race

À deux kilomètres de l’arrivée, dans un faux plat au milieu des champs, Maximilian Schachmann accélérait mais ne parvenait pas à semer ses compagnons. Le trio allait donc se disputer la victoire au sprint, avec une nouvelle opposition entre Thomas Pidcock et Wout Van Aert. Sur la ligne d’arrivée à Valkenburg, la photo-finish ne permettait pas de départager immédiatement les deux coureurs.

Après de longues minutes indécises, Wout Van Aert était finalement déclaré vainqueur pour quelques millimètres. Le Belge prend ainsi sa revanche sur le jeune Britannique après la Flèche brabançonne. Maximilian Schachmann complète le podium. Julian Alaphilippe termine 6e.

Les spécialistes des classiques ardennaises se retrouveront sur la Flèche wallonne le 21 avril puis sur Liège-Bastogne-Liège le 25 avril. 

Crédits photo en une : Getty Images

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire