Arsenal et Chelsea, à la conquête de l'(autre) Europe

Jeudi 14 février, ça vous dit quelque chose ? Pour nous c’est évident, le retour de l’Europa League (la Saint-Valentin c’est commercial). Le moment le plus propice pour parler du couple inséparable du moment, aux mêmes projets à court et moyen terme, et qui se partage Londres : Arsenal et Chelsea. Ils jouent tous les deux, ce soir, leur seizième de finale de C3, une compétition ô combien importante pour les deux clubs anglais…

 

(Goal.com)

Deux clubs, un objectif

Les années se répètent et se ressemblent pour les deux clubs londoniens… l’an dernier, Chelsea a terminé 5ème de Premier League tandis que son compère Arsenal s’est, quant à lui, hissé à la 6ème place, les qualifiant ainsi directement pour les phases de poule d’Europa League. Cette saison, on ne change pas une équipe qui gagne : Arsenal est 5ème et Chelsea 6ème. Toutefois, l’objectif en début de saison est à chaque fois clair, les clubs veulent absolument se qualifier en Champions League (des droits télés plus importants et une adversité plus grande).

Mais, pour s’y qualifier, il faut terminer la saison dans les quatre premiers du championnat, chose qui n’est pas évidente et qui n’arrivera sûrement pas aux deux clubs au vu des machines de guerre qui pointent en tête (oublions le match de United face au PSG). Cependant, il reste une alternative pour se qualifier en Champions League la saison prochaine : gagner l’Europa League et ainsi empocher un ticket direct pour les prochaines phases de poules. Pour cela, Arsenal se déplace en fin d’après midi sur la pelouse biélorusse du Bate Borisov alors que Chelsea ira ce soir en Suède pour affronter Malmö.

 

(VOA Afrique)

 

Les Gunners prêts à dégainer

Depuis le 1er janvier, les hommes d’Unai Emery ont un bilan plutôt mitigé avec quatre victoires et deux défaites en Premier League. Parmi les victoires, on peut citer celle face aux Blues de Chelsea nette et sans bavure où ils ont maitrisé leur sujet de bout en bout. Côté défaites, celle face à Manchester City récemment ou celle face à Manchester United en Cup sont plus inquiétantes et remettent sur le tapis les fragilités défensives de l’effectif. Toutefois, depuis ce weekend, les Gunners sont revenus à hauteur (même nombre de points et même différence de buts) de Chelsea grâce à leur victoire serrée contre Huddersfield.

La phase de poule d’Europa League a été une promenade de santé pour Arsenal qui est largement sorti premier de son groupe composé de Vorskla, du Sporting Portugal et de Qarabag avec seize points sur dix-huit mis en jeu. Ils vont affronter une équipe du Bate Borisov deuxième du groupe L derrière Chelsea avec trois victoires et trois défaites.

Le match

Les Biélorusses n’ont pas encore joué en 2019 car la saison se termine juste avant que l’hiver ne soit trop rude. D’ailleurs, la météo sera une donnée à prendre en compte, il fera 0°C au coup d’envoi à 18h55. Bonne nouvelle pour Arsenal: le meilleur buteur du Bate, Nikolai Schnevich (4 buts en Europa League) sera suspendu après avoir reçu un carton rouge lors du dernier match de poule.

Côté Gunners, Unai Emery a fait le déplacement avec la grosse équipe. Le technicien avait eu l’habitude de faire tourner pour les rencontres européennes mais cette fois ci, on commence les confrontations à élimination directe. Lacazette, Aubameyang, Torreira, Koscielny ou encore Denis Suarez sont dans le groupe.

 

(West London Sport)

 

Le coup de Blues

6-0… tout est dit. Un set de tennis. Ce score hante les nuits des supporters de Chelsea et pour cause: Chelsea n’avait jamais perdu sur ce score dans son histoire. La faute au Manchester City de Pep Guardiola qui a foudroyé des Blues complètement apathiques. Cette raclée venant après une défaite inquiétante 4-0 dix jours auparavant sur le terrain des Cherries de Bournemouth. Elle même intervenant quelques jours après une petite leçon infligée par les Gunners d’Arsenal (2-0) à l’Emirates Stadium. Chelsea est donc en crise et ça se comprend. Le match contre Malmö va se jouer dans un contexte très particulier. Un faux pas des Blues et Maurizio Sarri retournerait sûrement en Italie.

Mais pas trop d’inquiétude pour Chelsea qui se balade cette année en Europa League. Comme Arsenal, Chelsea est sorti vainqueur de sa phase de groupes avec cinq victoires et un nul. Ces matchs d’Europa League ont été l’occasion de donner du temps de jeu à ceux qui en ont besoin (et qui en mériteraient plus) comme les deux cracks anglais Ruben Loftus-Cheek (3 buts) ou Callum Hudson-Odoi (1 but, son premier en carrière pro). C’est aussi la compétition de prédilection de Monsieur Olivier Giroud qui n’a décidé de briller qu’en Europa League. Il a déjà inscrit quatre buts, soit quatre fois plus qu’en Premier League.

Le match

Chelsea s’est déplacé en Suède sans Ruben Loftus-Cheek (blessure au dos) et Marcos Alonso (repos nécessaire après avoir pris le bouillon dimanche dernier). Giroud devrait être préféré à Higuain qui enchaine les matchs depuis son arrivée. Ils affronteront une équipe de Malmö qui est sortie deuxième de son groupe derrière Genk avec seulement une victoire et trois nuls. A surveiller l’attaquant Marcus Antonsson qui a inscrit trois buts cette saison en C3. Il fera 3°C au coup d’envoi.

 

Vous avez donc deux rendez-vous British ce soir: Bate Borisov – Arsenal à 18h55 et Malmö – Chelsea à 21h. Les deux clubs anglais aux parcours et situations quasi identiques vont devoir assurer lors de ces matchs à l’extérieur qui peuvent vite devenir des pièges. Rencontres à suivre sur RMC Sport ! 

Crédits photo de Une: The Statesman

@TheoPutavy

A propos de l'auteur

Chelsea, OM, Giants, Equipe de France: oui j'aime le bleu. Passionné de sport, je passe tout mon temps libre à regarder du foot (surtout la Premier League), la NFL et le cyclisme. A part ça je suis accessoirement étudiant en L2 de LEMA (Lettres Edition Médias Audiovisuel)-Anglais à la Sorbonne.

Poster un commentaire

ut ipsum dictum Donec Donec luctus eget venenatis, in consectetur