ATP

Arthur Fils désigne son meilleur match sur terre battue depuis le début de saison

Finaliste du tournoi BNP Paribas Primrose ce dimanche du côté de Bordeaux, Arthur Fils fera face à l'Espagnol Pedro Martinez. Les deux hommes se connaissent bien et se sont déjà affrontés au Chili en mars dernier.

L'objectif est d'accumuler de la confiance avant Roland-Garros pour Arthur Fils. Le Français de 20 ans est en final de l'ATP Challenger 175 de Bordeaux ce dimanche. Dans un duel de tête de série qui l'opposera à l'Espagnol Pedro Martinez. Au tour précédent Fils a sorti Grégoire Barrère en deux sets (6-4, 6-4). Dès le début de match le Français a montré de l'agressivité dans un premier jeu très disputé.

“Je me sens vraiment bien que je joue en France, l'ambiance et le public sont vraiment cools. C'est compliqué de voyager tous les ans donc de revenir et jouer ici, c'est vraiment sympa. Je vais profiter de cette semaine et de la semaine suivante de pouvoir jouer chez moi,” explique-t-il à la fin de sa rencontre en point presse.

Arthur Fils veut sa revanche face à Matinez

Face à lui, l'Espagnol, Pedro Martinez a éliminé le jeune chinois Shang Juncheng (7-5, 6-2). Une finale donc opposant les deux premières têtes de série. Les deux hommes se sont déjà affrontés au Chili le 1ᵉʳ mars dernier. Avantage Martinez avant cette finale ce dimanche à Bordeaux sous la grisaille.

Pendant cette demi-finale, Arthur Fils avait besoin de communiquer. Le Français cherche à chaque fin de point son entraineur du regard. Une complicité qui s'est formée rapidement entre le français et ses coachs :

“Il m'aide beaucoup, quand ça fonctionne je le regarde quand ça fonctionne moins bien, je le regarde aussi. Pour qu'il m'aide à trouver des clés, des solutions. Parfois quand on est sur le terrain on ne voit pas trop même si le but, c'est de tout trouver par soi-même. Mais c'est pour ça que j'ai des aussi bons coachs, c'est par leurs expériences.”

Arthur Fils : le match contre Thanasi Kokkinakis m'a permis de passer à l'étape supérieure

La veille de cette demi-finale, Fils avait fait le travail contre Thanasi Kokkinakis (7-6(7-2), 6-3). Un match bascule pour la suite de sa saison sur terre battue, jugé être le meilleur match sur cette surface depuis le début de saison par ce dernier.

“Le match contre Kokkinakis, il m'a permis de passer une étape supérieure. Depuis le début, je sentais que je jouais bien sur terre battue après, je ne gagnais pas forcément beaucoup de matchs. Maintenant, je sens que joue bien et si je gagne des matchs, c'est encore mieux (sourire). Et celui contre Kokkinakis, il m'a permis de réaliser ce que je voulais. Par la suite, tu engranges de la confiance et tu peux tenir ton niveau plus facilement. “

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut