Athlétisme : à la découverte du décathlon

Après la grande désillusion des Championnats d’Europe d’athlétisme, le décathlonien Kevin Mayer a fait en sorte de ne pas rester sur un échec. Ce dimanche, il a réalisé un sans-faute lors de la Mayer Experience, un événement organisé sur la plage de Saint-Jean-de-Monts, en Vendée, pour promouvoir le décathlon. Retour sur cette journée hors du commun.

La Mayer Experience : une initiation unique au décathlon

Ce dimanche 19 août, le champion du monde et vice-champion olympique Kevin Mayer avait donné rendez-vous à 200 personnes sur la plage vendéenne pour une initiation exceptionnelle. Son but ? Démocratiser le décathlon en prouvant que ce n’est pas un sport réservé à l’élite, mais une activité accessible à tous. Ainsi, toute la journée, petits et grands, adeptes ou débutants, ont pu découvrir chacune des dix disciplines tout en bénéficiant des précieux conseils du champion. Et quand celui-ci s’est accordé un essai de démonstration au lancer du disque, du poids, ou encore au saut en longueur, les participants et les nombreux promeneurs ont pu constater l’étendue de son talent.

« A la télé, on se rend moins compte des performances des décathloniens. En grand championnat, ils ont tous plus ou moins le même niveau donc c’est difficile d’évaluer leurs exploits. Aujourd’hui, c’est nous les athlètes et on s’aperçoit de l’intensité d’un décathlon. […] Je me suis donnée à fond sur les épreuves. Mais quand j’ai vu Kevin lancer le disque, j’ai pu constater l’énorme différence de niveau qu’il y avait entre nous. Il est très impressionnant ! », déclarait une participante après avoir accompli les dix travaux du décathlonien.

Mayer Experience Plage Vendée Décathlon

Crédit photo : Joseph PAYEN

 

Une organisation millimétrée

La première édition de la Mayer Experience a connu un franc succès. A la tête de l’événement, Kevin et son frère Thomas, soutenus par la mairie, le club d’athlétisme, les nombreux bénévoles… Tous ont œuvré pour la réussite de ce dimanche sportif, qui s’annonçait intense pour les participants.

Répartis en 10 groupes, les décathloniens en herbe ont tourné toute la journée sur les 10 ateliers, encadrés par des spécialistes et entraîneurs qui leur prodiguaient conseils et recommandations. Mais si les 10 disciplines étaient bien là, elles étaient néanmoins adaptées pour l’initiation. Ainsi, le 110m haies et le 100m se couraient sur 60m, tandis que le 400m et le 1500m étaient raccourcis en 200m et 600m sur le sable. Le disque, le poids et le javelot étaient plus légers, les sauts en longueur et à la perche s’effectuaient dans le sable, et enfin, un élastique remplaçait la barre du saut en hauteur. Tout était prévu pour que chacun puisse s’essayer sur les épreuves dans un esprit convivial.

« C’est un sport très ludique qui apprend énormément de valeurs humaines et mentales », explique Kevin Mayer. Visiblement, le message est bien passé parmi les participants et les vacanciers venus rencontrer l’athlète. Certains sportifs avaient même fait 800km pour assister à ce rendez-vous unique !

En fin de journée, un concours de perche était organisé entre une petite dizaine de spécialistes de la région. A cette occasion, le vainqueur Jules Cyprès a battu son record de 40cm pour atteindre la barre des 5m80. Ce spectacle, ouvert à tous, a ainsi clôturé de la meilleure des façons cette journée exceptionnelle.

 

Ce premier événement a donc connu un véritable succès et sera certainement réédité l’année prochaine. Quant à notre champion, on le retrouvera au Décastar de Talence qui se déroulera les 15 et 16 septembre.

A propos de l'auteur

Passionnée d'athlétisme et de course à pied en général. Runneuse de longue date, je cours parfois pour la perf', souvent pour la forme et toujours pour le fun.

Poster un commentaire

ut Aliquam Lorem dictum vel, accumsan suscipit ut Donec