Décathlon : la désillusion de Kevin Mayer



Alors qu’il était le grand favori du décathlon, le vice-champion olympique et champion du monde en titre Kevin Mayer a décidé de quitter les Championnats d’Europe d’athlétisme au terme de la deuxième épreuve.

Une forme olympique

La compétition avait pourtant très bien commencé. En effet, Kevin Mayer, qui avait avoué ne s’être « jamais senti aussi bien » juste avant le début des championnats, battait de deux centièmes son record personnel sur 100m (10”64), sur une piste pourtant assez lente. Cette performance lui permettait de remporter 942 points, la première journée s’annonçait déjà prometteuse. Mais la deuxième épreuve, celle du saut en longueur, ne s’est pas déroulée comme prévu. Le premier saut de Mayer frôle les huit mètres mais il est mordu de peu. Le Montpelliérain recule alors ses marques pour les deux essais suivants, qui vont également très loin, mais le drapeau rouge est à chaque fois brandi. C’est donc un zéro pointé pour Kevin, qui décide alors de quitter la compétition.

 

Kevin Mayer abandon décathlon Europe

Source : Le Monde

Une décision controversée

Cet abandon a soulevé de nombreuses interrogations. Pourquoi n’a-t-il pas assuré au moins un saut ? Pourquoi abandonner alors qu’il restait encore huit épreuves ? Pourquoi ne pas chercher tout de même la médaille malgré cet échec à la longueur ? L’athlète s’explique : « Ceux qui me disent que j’aurais du assurer ont peut-être raison, mais je me suis tellement fait plaisir à sauter comme ça ! Je pouvais sauter huit mètres et quand on a ça dans les jambes, on ne peut pas se dire “je cours pour assurer”. Je sais ce que je vaux et quand ça sortira, ça fera mal ».

Le décathlonien n’avait pas pour seule ambition d’aller chercher le titre européen, il visait aussi le record du monde détenu par Ashton Eaton (9045 points). Avec un zéro en longueur, ce sont près de 1000 points qui s’envolent, soit un retard extrêmement difficile à rattraper. Par ailleurs, abandonner après un nul en décathlon est une pratique courante, car l’enchaînement des dix épreuves est épuisant. Il est donc parfois plus judicieux d’écourter la compétition afin de se préserver pour un autre meeting, ce qu’a décidé de faire Kevin Mayer, dont l’objectif de battre le record du monde reste plus que jamais d’actualité en ces temps de grande forme physique.

 


Si notre champion est maintenant hors concours, il reste cependant deux Français en lice : Ruben Gado et Romain Martin. Auteurs eux aussi d’un zéro pointé en longueur, ils ont décidé de poursuivre le décathlon afin de se mesurer aux meilleurs européens. On leur souhaite bonne chance !



A propos de l'auteur

Passionnée d'athlétisme et de course à pied en général. Runneuse de longue date, je cours parfois pour la perf', souvent pour la forme et toujours pour le fun.

Poster un commentaire

felis dolor. id Phasellus ut quis, luctus Curabitur libero ultricies fringilla quis