ATP : 3 raisons pour lesquelles Lucas Pouille est la déception de ce mois d’avril

Le joueur de 24 ans atteignait le top 10 du classement ATP en mars dernier pour la première fois de sa carrière. Un mois plus tard, il dégringole déjà à la 18ème place mondiale suite à un début de saison au bilan mitigé ; voire très mitigé.

1 : un premier match en Coupe Davis qui aurait pu tourner au vinaigre

Après le tournoi d’Indian Wells en mars dernier, Lucas Pouille avait décidé de faire l’impasse sur le Masters 1000 de Miami afin de se concentrer sur une préparation en profondeur avant la saison sur terre battue. On le retrouvait alors sur la terre Italienne, à Gênes, lors du weekend de Coupe Davis, début avril. Et c’est avec plaisir que les supporters Français assistent au retour gagnant de « La Pouille » dans les deux premiers sets face à Andreas Seppi. En effet, Lucas Pouille domine son adversaire en remportant les deux premiers sets 6-3, 6-2. Cependant, le match tourne à la déconfiture lorsque Pouille commence à faire des erreurs et laisse l’Italien prendre l’avantage. Il se fait alors logiquement remonter à 2 sets partout, incapable de répondre à Seppi qui élève son niveau. Malgré ce doute dans la tête du Français, il réussira à reprendre l’ascendant après s’est fait peur et nous démontrer qu’il reste encore fragile lors des moments clés.

2 : élimination au premier tour de Monte Carlo

La semaine suivant la Coupe Davis, Lucas Pouille s’engage aux Masters 1000 de Monte-Carlo mais s’incline au premier tour face à Mischa Zverev en trois sets (6-2, 1-6, 6-7). Une défaite inattendue quand on sait que le Français venait de s’exprimer quelques jours plus tôt à Gênes. Le positif tiré de ce weekend au sein de l’équipe de France s’estompe rapidement alors pour laisser place à une once de doute pour notre numéro 1 Français. 

Source : welovetennis.fr

3 : deuxième élimination prématurée au tournoi de Budapest

Peu de temps après Monte-Carlo, il échoue une nouvelle fois d’entrée à Budapest, où il était le tenant du titre. On assiste à un match à sens unique entre le Français et l’Australien John Millman. Cette fois on peut parler d’un scénario bien trop récurrent pour le Nordiste qui inquiète à l’aube des tournois de Madrid, Rome et Roland Garros. En effet, Pouille est au cœur d’une spirale qui le dépasse et lui fait certainement tourner la tête puisqu’il s’est incliné au 1er tour de 11 tournois sur 22 joués depuis un an. Une statistique bien peu réjouissante pour le Français qui n’arrive pas à faire preuve de régularité.

Tout reste à faire pour le Français qui va se confronter à ses démons les prochaines semaines et essayer de mettre fin à cette série noire qui commence à le suivre…

 

A propos de l'auteur

Passionnée de sport en général avec une préférence pour le tennis et le biathlon ! On dit qu'en Bretagne il ne pleut que sur les cons... ça tombe bien, je ne vis que des journées ensoleillées.

Poster un commentaire

quis, vel, Sed id velit, leo Donec et, sem, fringilla