ATP

ATP : Les favoris pour l’US Open 2022

Après un mois de préparation au dernier tournoi du Grand Chelem de la saison et deux Masters 1000 de Montréal et Cincinnati qui ont tenu toutes les promesses en révélant de nouveaux visages du circuit, Flushing Meadows est sur le point de s'ouvrir avec encore de nombreuses interrogations concernant les favoris au dernier titre majeur de la saison de tennis. Très vraisemblablement sans Novak Djokovic, dans l'incapacité de se rendre aux Etats-Unis en raison de son statut vaccinal, avec un Rafael Nadal qui semble loin de son meilleur niveau et toujours sans Alexander Zverev, n'ayant pas pu se remettre de sa blessure à la cheville de Roland-Garros, Daniil Medvedev devra donc enfiler le costume de grand favori à sa succession. Zoom sur les principales forces en présence et présentation des potentielles surprises qui pourraient s'illustrer en début de semaine prochaine à New York. 

Daniil Medvedev, seul grand favori à sa succession ?

Vainqueur de Novak Djokovic en finale la saison dernière, le Russe Daniil Medvedev arrive à New York avec beaucoup d'ambitions après sa non-participation à Wimbledon en raison des contraintes posées par l'organisation pour les joueurs russes. Arrivé très tôt sur le continent américain avec un succès à Los Cabos pour prendre ses premières marques sur dur extérieur, il a ensuite perdu dès son entrée en lice face à Nick Kyrgios à Montréal avant d'afficher un très bon niveau à Cincinnati. Seulement battu par le Grec Tsitsipas après avoir éliminé notamment Denis Shapovalov et Taylor Fritz, il a largement rassuré les observateurs sur son niveau de jeu à l'aube de l'US Open.

Quels sont les autres candidats à une victoire à New York ?

Parmi les favoris pour tenter de déstabiliser Daniil Medvedev dans la défense de son titre, les profils sont extrêmement différents. Si Rafael Nadal semble comme celui qui sera la plus grande menace du Russe, son état physique est toujours en question et son élimination dès son entrée en lice à Cincinnati pour son seul tournoi de préparation n'a pas franchement rassuré.

La “New Gen” sera également à surveiller même si ses capacités à remporter un tournoi aussi long et exigent qu'un Grand Chelem posent encore question. Finaliste du dernier tournoi de Cincinnati, Stéfanos Tsitsipas a une nouvelle fois montré ses qualités et sa capacité à performer sur une surface qu'il apprécie beaucoup. Pourtant, son incapacité à confirmer dans les grands moments et notamment en finale face à Borna Coric, démontre bien quels sont ses axes de progression qui pourraient le desservir après une saison très décevante en Grand Chelem.

Grande révélation du tournoi l'année dernière en atteignant les quarts de finale face à Félix Auger-Aliassime, Carlos Alcaraz n'a remporté que deux rencontres sur les deux Masters 1000 de préparation. Sérieux notamment face à Cilic, il a cédé face à Tommy Paul à Montréal et Cameron Norrie dans un match dantesque dans l'Ohio.

Nick Kyrgios vraiment outsider ?

Récent finaliste à Wimbledon, Nick Kyrgios fait office de joueur à absolument éviter à Flushing Meadows. Avec un quart de finale à Montréal après son succès à Washington, l'Australien s'est dit fatigué et a pris une dizaine de jour pour préparer son entrée en lice à New York.

Avec un classement tout juste au sein du Top 30 en raison des points de Wimbledon qui n'ont pas été attribués cette saison, le fantasque Nick Kyrgios sera un vrai danger pour tous les joueurs du tableau et pourrait faire tomber une tête de série très tôt dans le tournoi. Pour ce qui devrait être le dernier tournoi de sa saison, l'Australien tentera de mettre à profit sa puissance malgré une irrégularité qu'on lui connaît qui pourrait lui desservir sur un tournoi de deux semaines.

Quels sont les principaux outsiders de ce tournoi ?

  • Jannik Sinner, pour franchir un nouveau cap

En affichant un très belle régularité en Grand Chelem cette saison, atteignant les quarts de finale en Australie et à Wimbledon et un huitième de finale Porte d'Auteuil, 2022 est l'année de la confirmation pour l'Italien. Pourtant, il a buté sur les derniers obstacles à chaque reprise. Devant deux manches à rien face à Djokovic à Wimbledon, il a clairement manqué sa chance sur la fin de la tournée estivale en Europe. Eliminé par le futur vainqueur du tournoi à Montréal et par Félix Auger-Aliassime à Cincinnati, il n'a pas vraiment réalisé une belle préparation. Sans beaucoup de préparation avant Wimbledon, il devra donc trouver son rythme au fur et à mesure de la compétition et tentera de faire mieux que son huitième de finale la saison dernière.

  • Félix Auger-Aliassime, confirmer et retrouver les demi-finales

Auteur d'un très beau parcours l'année dernière à New York, ne s'inclinant qu'en demi-finale face à Daniil Medvedev, le Canadien semble avoir franchi un nouveau cap depuis un an. Quart de finaliste à Melbourne, il reste sur une très mauvaise expérience à Wimbledon avec une élimination au premier tour qu'il a vite effacée en enchaînant de belles victoires sur cette tournée nord-américaine. Défait par Norrie, Ruud et Coric, il arrive à Flushing Meadows avec de la confiance mais surtout une belle forme physique avant les deux semaines du dernier tournoi du Grand Chelem de la saison.

  • Taylor Fritz, vrai outsider à domicile

Passé tout proche de l'exploit à Wimbledon face à Rafael Nadal avant de s'effondrer, l'Américain compte s'appuyer sur son service pour bien progresser dans ce tournoi. Passé proche de déstabiliser Daniil Medvedev à Cincinnati, il sera soutenu par son public et tentera de faire mieux que son décevant deuxième tour la saison dernière.

Les surprises qui peuvent réaliser un beau parcours à l'US Open

  • Hubert Hurkacz

L'irrégularité est le leitmotiv de la saison du Polonais. Capable de faire une demi-finale à Miami après un second tour à l'US Open, vainqueur de Halle sur gazon avant de ne pas passer un tour à Wimbledon, Hubert Hurkacz a beaucoup de mal à confirmer. Auteur d'un très bon tournoi à Montréal avec une finale face à Carreño Busta, il a cédé d'entrée face à John Isner à Cincinnati et sera très scruté à New York.

  • Borna Coric

Vainqueur surprise du Masters 1000 de Cincinnati, le Croate est passé d'un classement au-delà de la 100ème place mondiale à un statut de tête de série. Imbattable la semaine dernière à Cincinnati, il sera un joueur à éviter pour tous les favoris en raison de sa régularité dans l'échange qui peut gêner tous les joueurs du circuit.

  • Cameron Norrie

Désormais bien dans le Top 10 mondial, le Britannique Cameron Norrie a commencé très tôt à se jauger sur le dur nord-américain. Après sa demi-finale face à Djokovic, il a cédé face à Daniil Medvedev à Los Cabos avant d'atteindre les demi-finales à Cincinnati. Tête de série numéro 7 ou 8 selon le statut de Novak Djokovic, il devrait donc avoir le temps de gagner en rythme avant de retrouver des joueurs confirmés dans le tableau.


Maxime Labrot

Grand amateur de sports en tous genres, l'Olympique de Marseille fait battre mon coeur, Benoît Paire me prend la tête et Tiger Woods me fait vibrer.

Dernières publications

En haut