ATP

ATP : Les futurs cracks du tennis mondial qui ont convaincu en 2021

Jannik Sinner victorieux à Sofia

A la fin de cette saison 2021, on peut déjà imaginer quels seront les futurs meilleurs joueurs du monde sur le circuit ATP. Ils étaient peu connus voire pas du tout en janvier et ont fait parler d’eux par leur talent qui a prématurément éclaté sur les courts face aux meilleurs joueurs mondiaux. Focus sur ces espoirs qu’il faudra surveiller en 2022.

La saison 2021 a tenu toutes ses promesses. On y a vu pas mal de nouvelles têtes qui pourraient devenir les futurs meilleurs joueurs de la planète dans les années à venir. Plus le temps passe et plus la hiérarchie entre les générations est de moins en moins respectée. Mais c'est exactement ce qu'attend le public, des surprises ! Qui sont ces jeunes cracks annoncés comme bourrés de talent ? Qu'ont-ils réalisé cette saison sur le circuit ATP ?

 

Jannik Sinner

Le jeune italien de 20 ans s’était déjà révélé lors de la saison précédente mais en 2021 il a confirmé son statut. Classé 37e à l’ATP au même moment la saison dernière, Jannik Sinner complète désormais le top 10. Le transalpin est clairement devenu un top joueur cette saison et il l’a montré lors du Masters de Turin dans lequel il était rentré comme réserviste. D’ailleurs, il a failli y dominer le numéro 2 mondial, Daniil Medvedev.

Une saison ponctuée par 46 victoires et 22 défaites

Sa saison reste excellente avec 4 titres (Melbourne, Washington, Sofia et Anvers). En plus de ça, le plus jeune italien titré de l’ère Open a rallié sa première finale en Masters 1000, perdue à Miami face au Polonais Hubert Hurkacz (9e ATP). On notera un 8e de finale à Roland-Garros face au roi de la terre battue, Rafael Nadal (6e ATP). Il s’est arrêté au même stade de la compétition à New-York lors du Grand Chelem américain contre Alexander Zverev (3e ATP). Oui, il faudra compter sur Jannik Sinner dès la prochaine saison. L’espoir transalpin est le mieux placé dans la jeune génération pour inquiéter les gros calibres en Grand Chelem. De plus, il pourrait commencer à creuser son trou dans le top 10 pour s’y installer dans la durée.

Carlos Alcaraz

Presque personne ne le connaissait en janvier dernier. Il sera peut-être la prochaine tête de gondole du tennis espagnol après Rafael Nadal. Carlos Alcaraz semble avoir fait l’unanimité cette année et a prouvé qu’il pouvait devenir l’un des tous meilleurs. Le jeune espagnol de 18 ans a fait un gigantesque bond au classement ATP en passant de la 141e à la 32e place en cette fin de saison. Grosse intensité, puissance, rapidité sur ses déplacements, pur terrien…la palette du petit protégé de Juan Carlos Ferrero a fait faire des cauchemars à plusieurs joueurs cette saison.

Carlos Alcaraz a eu l’honneur de fêter ses 18 ans en mai dernier lors du 2e tour du Masters 1000 de Madrid et son cadeau fut…Rafael Nadal. Une défaite inévitable face à son idole mais qui l’aura fait apprendre pour la suite de la saison. La première mèche a été allumée à Roland-Garros. Défait aux portes des 8e de finale, le jeune espagnol a plus qu’impressionné lors de ses tours précédents face à Bernabe Zapata Miralles (120e ATP) et Nikoloz Basilashvili (22e ATP) avec un seul set concédé en deux rencontres. Sa saison sur terre sera récompensée par un titre à Umag en Croatie.

Alcaraz, le tube de l'US Open 2021

Certes, il est habitué à la terre mais il est aussi très performant sur dur. Son adaptation à toutes les surfaces est à mettre en avant. C’est à l’US Open que le joueur hispanique a écrit la plus belle page de sa jeune carrière. En effet, il y a atteint les quarts de finale. Son parcours dans la Big Apple est remarquable. Son succès gigantesque en cinq sets face à Stefanos Tsitsipas (3e ATP) en est la preuve. Oui, Carlos Alcaraz fut la grosse surprise à l’US Open.  A seulement 18 ans, le natif de Murcie a passé un tour minimum cette saison sur chacun des tournois du Grand Chelem. Son dernier objectif de l’année a été rondement mené puisqu’il a rajouté son nom au palmarès des NextGen ATP Finals de Milan. Tsitsipas et Sinner furent les deux derniers lauréats de ce tournoi. Cela montre à quel point l’avenir de Carlos Alcaraz s’annonce radieux.

Sebastian Korda 

L’ADN de champion est sûrement présent dans les gènes de la famille Korda. En effet, Sebastian est le fils de deux anciens joueurs professionnels de tennis tchèques. Ses sœurs sont également professionnelles mais dans le golf. Et le talent, ce n’est pas ce qui manque au joueur américain de 21 ans. L’actuel 41e à l’ATP a grimpé d’environ 80 places cette saison. Il a même commencé à étoffer son palmarès. A noter une finale à Delray Beach où il a trébuché sur Hubert Hurkacz. On peut rajouter un titre sur terre battue à Parme sans concéder le moindre set.

Cette saison, Sebastian Korda a montré qu’il pouvait bousculer de très bons joueurs. L’un de ses plus gros tournois restera le Masters 1000 de Miami fin mars où il a battu coup sur coup Fabio Fognini (37e ATP), Aslan Karatsev (18e ATP) et Diego Schwartzman (13e ATP). Le joueur d’1.96m n’était non plus pas loin de sa meilleure performance en Grand Chelem sur le gazon londonien où il s’est incliné en 8e de finale face à Karen Khachanov (29e ATP) en 5 sets serrés. Il a aussi rallié la finale des NextGen ATP Finals face au talent brut Carlos Alcaraz.

 

Gaston, Nakashima, Rune…d’autres joueurs talentueux à surveiller

Ce ne sont pas les seuls joueurs à avoir impressionner en 2021. On peut également citer Lorenzo Musetti (59e ATP), tout proche de faire tomber Novak Djokovic à Roland-Garros qu’il menait de deux sets. Il y a aussi Hugo Gaston (67e ATP), quart de finaliste au Rolex Paris Masters face à Daniil Medvedev face à qui il s’est procuré trois balles de set dans la première manche. Après Korda, un autre Américain en la personne de Brandon Nakashima (68e ATP), finaliste à Los Cabos et à Atlanta cette saison.

De son côté, Holger Rune (104e ATP) est sûrement l’une des plus grosses progressions de l’année puisqu’il était 474e en janvier. Le Danois de 18 ans avait pris un set à Novak Djokovic à l’US Open. Pour terminer, focus sur deux joueurs argentins spécialistes de terre battue. Le premier, Juan Manuel Cerundolo (90e ATP) a gagné près de 250 places sur la saison notamment grâce à sa victoire au tournoi de Cordoba en février. Celle-ci avait fait sensation puisqu’il s’agissait de son premier tournoi sur le circuit ATP. Enfin, place à Sebastian Baez (98e ATP). Comme son compatriote, il a grimpé de plus de 200 places au classement cette saison grâce à de nombreux sacres en tournois Challenger. Il avait atteint les demi-finales des NextGen ATP Finals.

Le point commun entre tous ces joueurs ? Ils ont tous participé au tournoi NextGen de fin de saison à Milan. Attention donc à cette nouvelle génération qui commence doucement à titiller les plus grands. La saison 2022 s’annonce déjà passionnante et pleine de rebondissements.

 

(Crédits photo : Sofiaopentennis/Lap.bg – ATP Tour)

Dernières publications

En haut