ATP Monte-Carlo : Nadal se sort du piège Pella

0
Tennis - ATP 1000 - Monte Carlo Masters - Monte-Carlo Country Club, Roquebrune-Cap-Martin, France - April 17, 2019 Spain's Rafael Nadal celebrates after winning his second round match against Spain's Roberto Bautista Agut

Rafael Nadal s’est qualifié pour les demi finales du Masters 1000 de Monte-Carlo en disposant de Guido Pella, 35ème mondial, en 2h22 (7-6, 6-3). Une victoire plus difficile que prévue pour un Nadal beaucoup moins impérial qu’à l’accoutumé.

Retard à l’allumage

Une fissure dans l’armure. Après avoir joué sa partition à la perfection lors de ses deux premiers matchs, le triple tenant du titre a laissé entrevoir quelques failles dans son jeu, d’ordinaire si bien huilé. C’est qu’en face de lui se présente un Guido Pella en pleine confiance. À 28 ans, l’Argentin vient de remporter le premier titre de sa carrière en dominant le Chilien Christian Garin (7-5, 6-3) en finale à Sao Paulo. Un vrai coup de boost pour le 35 ème mondial, qui confirme son titre obtenu au Brésil, en dominant lors de ce tournoi de Monte-Carlo, Marin Cilic, 11ème au classement ATP, et Cecchinato, demi finaliste à Roland-Garros l’année dernière.

Et le match commence parfaitement pour l’Argentin. Il mène 4 jeux à 1 face à un Nadal qui ne cesse de regarder son cordage, frustré. Pella ne lâche rien et emmène le Majorquin dans des filières longues. L’Espagnol ne tient pas le rythme et craque souvent le premier. Mais on ne gagne pas à onze reprises en principauté pour rien. Même emprunté, le numéro deux mondial parvient à inverser la tendance en forçant l’Argentin à disputer un tie-break, remporté par Nadal, 7 points à 1 (7-6). Difficile à avaler pour le natif de Bahia Blanca, qui était à deux doigts de ravir la première manche au glouton espagnol.

Nadal tout en maitrise

Le second set voit un Nadal plus à l’aise sur le court. Les coups partent mieux et son jeu de défense commence à prendre le pas sur un Pella de plus en plus démuni. Démuni mais pas abattu. L’Argentin force « Rafa » à mériter le moindre point en ne commettant que très peu de fautes directes mais ce n’est pas suffisant, même face à un petit Nadal. Le multiple vainqueur de Roland Garros, grâce à quelques coups dont seul lui a le secret, parvient à s’en sortir malgré « un mauvais match », d’après les dires de l’intéressé.

 

Même lorsque les sensations ne sont pas au rendez-vous, même lorsque l’adversaire pratique le meilleur tennis de sa carrière, Rafael Nadal s’en sort. C’est dire la différence de niveau entre le Majorquin et les autres sur terre battue. Nadal devra affronter en demi finale le vainqueur du duel opposant Borna Coric à Fabio Fognini, pour poursuivre sa quête d’un douzième sacre en principauté.

 

À lire aussi :

https://wesportfr.com/atp-monte-carlo-les-favoris-font-le-travail/

 

Crédit photo : Figaro

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here