ATP

ATP – Rotterdam : la journée des revenants !

Tous deux en grande difficulté ces dernières semaines, Kei Nishikori et Andy Murray se sont aujourd’hui imposés au premier tour de l’ATP 500 de Rotterdam. Retour sur une entrée en lice aux airs de résurrection pour deux des mastodontes de la dernière décennie.

Pour lui, les derniers mois s’apparentaient à une longue et douloureuse descente aux enfers. Aujourd’hui, Kei Nishikori n’a fait qu’une bouchée de Félix Auger-Aliassime ! Dans une des rencontres les plus attendues de ce premier tour à Rotterdam, le Japonais s’est rassuré. Bien en jambes, le finaliste de l’US Open tient la cadence dans un premier set qu’il parvient à boucler au tie-break (7-6). Dans le jeu décisif, Felix Auger Aliassime se blesse à la hanche. Diminué par la douleur, le jeune canadien ne peut plus vraiment défendre ses chances. Le dix-neuvième joueur mondial ne sert que 27% de premières balles dans le deuxième set. En face, Kei Nishikori déroule et s’impose tranquillement (7-6, 6-1). Le Japonais s’offre sa première victoire sur le circuit depuis le 27 septembre 2020 ! Il avait alors écarté Dan Evans au premier tour de Roland-Garros. Au deuxième tour, Kei Nishikori affrontera le vainqueur du duel 100% australien entre Alex De Minaur et John Millman.

Andy Murray remporte le duel des vétérans

Le grand Andy Murray est désormais bien loin. Opposé à Robin Haase pour son entrée en lice à Rotterdam, l’Écossais a eu bien du mal à se défaire de cet autre vieux routard du circuit ATP. Face au batave, Andy Murray concède le premier set (2-6). L’ancien numéro 1 mondial n’y est pas. Pourtant, il n’est pas du genre à lâcher l’affaire, au contraire. Le double vainqueur de Wimbledon en 2013 et en 2016 s’accroche. Rapidement dans le dur physiquement, il ne se crée pas une seule occasion de breaker dans le deuxième set. Peu importe, il parvient à tenir sa mise en jeu, et, à l’expérience, distance Robin Haase dans le tie-break (7-6). Malgré un sursaut d’orgueil hollandais dès l’entame de la troisième manche, Murray tient bon. Il revient à nouveau, recolle à 3-3 puis refait le trou pour finalement s’imposer (2-6, 7-6, 6-3). L’Écossais n’avait plus gagné sur le circuit principal depuis six mois. Sa dernière victoire avait déjà été laborieuse, survenue au bout d’un combat de cinq manches face au coriace Japonais Yoshihito Hishioka au premier tour de l’US Open.

Crédit photo : Sport Business Mag

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire