ATP Stuttgart Federer rejoint Raonic en finale

Roger Federer (2ème ATP) s’est imposé ce samedi contre Nick Kyrgios (24ème ATP) en demi-finale du tournoi ATP de Stuttgart en trois manches (6/7 6/2 7/6(5)) et 1h54 de jeu. Le Suisse retrouvera en finale un joueur sur le retour : Milos Raonic (35ème ATP), tombeur du tenant du titre, Lucas Pouille (17ème ATP), dans l’autre match du jour.

Imprévisibles, indécis, éprouvants, et ce, peu importe la surface. Les affrontements entre Roger Federer et Nick Kyrgios ont toujours été très serrés au tableau d’affichage, comme en témoigne ce score décousu en trois sets. Le Maestro et son challenger ont échangé de très belles politesses sur le gazon allemand, s’autorisant quelques fantaisies et gourmandises au filet. Imprenables sur leurs mises en jeu respectives  malgré deux balles de break écartées par l’Australien, tout s’est joué au tie break, rapidement bouclé 7/2 en 43 minutes.Le second set a été marqué par une déconcentration générale de la part de Kyrgios que le Maestro s’est empressé d’exploiter : 4 doubles fautes, 48% de première balle, 2 points remportés au retour et 2 breaks concédés sur le set. Impitoyable de précision, notamment sur la balle de set, le Bâlois a remporté le second set 6/2 en seulement 26 minutes.

Kyrgios s’est déconcentré, Federer a accéléré

La troisième manche est pourtant repartie sur les mêmes bases que la première : les deux protagonistes du jour ont passés leur temps à sécuriser leurs mises en jeu jusqu’au jeu décisif. Kyrgios a pris l’ascendant en premier en menant 2/0 puis 3/1, mais Federer s’est accroché et a multiplié les attaques dans le court afin de remporter au bout du suspense l’ultime set 7/5 au tie break. Longtemps handicapé par son coude, Le 24ème joueur mondial signe un bon début de saison sur gazon avec cette demi-finale à Stuttgart, et devrait s’envoler pour Halle. De son coté, assuré de retrouver la place de n°1 mondial, Roger Federer affrontera demain en finale Milos Raonic (35ème ATP), vainqueur de l’autre match du jour l’opposant au lauréat 2017 de la compétition, le Français Lucas Pouille (17ème ATP), en deux sets (6/4 7/6(3)). Le Suisse mène 10-3 dans les confrontations directes entre les deux hommes.

L’Analyse : Federer sur un rail durant tout le match

Roger Federer a montré toute sa panoplie technique sur le gazon de Stuttgart. Son jeu d’attaque a été d’une précision redoutable : chaque attaque dans le court s’est soldée par un coup gagnant (montée au filet, coup droit ou revers gagnant) ou une faute directe de son adversaire. Et ce, malgré 23 aces concédés. Intraitable au final sur son service (85% de points remportés derrière sa première balle, 75% derrière sa seconde balle), c’est au retour que le Suisse a su faire la différence. Multipliant les retours très profonds et plein centre, Federer a très souvent surpris Kyrgios, parfois lent à l’exécution derrière son service. En face, l’Australien a misé sur la puissance de son service et de son coup droit, et sa capacité à casser le rythme avec des amorties et des montées à contre-temps. Le match lui file entre les doigts par pure déconcentration, tant Federer semblait imperturbable, même mené. Car oui, une fois de plus, Federer et Kyrgios ont développé un niveau de jeu très proche l’un de l’autre. Mais comme à chaque fois, c’est le premier qui fait craquer le second à l’usure.

A propos de l'auteur

23 ans et toutes mes dents, né avec une balle de tennis dans la main gauche, un gant de gardien de but dans la main droite et un moteur V6 à la place du cerveau, je mange du sport à grandes bouchées, H24 et 365 jours/an. Comme Elie Baup et sa casquette, je garde toujours mon chapeau sur la tête.

Poster un commentaire

ultricies dictum amet, leo. leo justo porta. Aenean Donec