Basketball

Axel Toupane, retour à la case départ

Champion NBA avec les Bucks de Milwaukee la saison passée, Axel Toupane a décidé de revenir là où tout a commencé : en France, et plus précisemment au Paris Basketball. Auteur d'un bon début de saison avec les Warriors de Santa Cruz, fillière de Golden State (19pts, 7.8rbds), il aurait pu rebondir en NBA, où les two way contract s’enchaînent, ou encore en Euroleague, où certains clubs sont venus aux nouvelles. C'est finalement en Betclic Elite que le natif de Mulhouse a décidé de s'engager. Est-ce pour autant un échec? 

De l'expérience pour un club ambitieux 

Un vainqueur du trophée Larry O'Brien en Betclic Elite, qui plus est Français est assez rare pour être souligné. Champion au mois de juillet avec Antetokounmpo et toute sa clique, Axel Toupane a donc fait le choix, assez étonnant, de revenir dans le championnat de France. Mais pas n'importe où: au Paris Basketball, promu aux grandes ambitions, qui espère décrocher dès cette saison une place en playoffs, et qui compte, entre autre, Qyle O'Quin dans ses rangs. Si l'objectif peut paraître démesuré dans un premier temps, le recrutement XXL laisse présumer une envie rapide de peser dans le championnat. Et il est évident que l'arrivée de Toupane va dans ce sens. S'il n'a pas nécessairement été un acteur majeur de la post-season des Bucks, il a disputé trois des quatre rencontres du premier tour conte le Heat, entrant également quelques minutes en demi finale contre les Nets. Outre son titre avec Milwaukee, il compte également trois saisons d'Euroleague, dont une superbe avec le Zalgiris Kaunas en 2017, où le club Lituanien, en plus de son titre de champion national, a atteint le Final Four. MVP en G-League en 2016, sélectionné au All-Star Game de cette ligue de développement l'année d'après, Toupane est connu et reconnu en NBA, notamment pour ses qualités défensives. Ce qui avait plu, à une époque, à Mike Malone, le coach des Nuggets. Mais alors, pourquoi ce talent a choisi de revenir (pratiquement), au point de départ, à seulement 29 ans?

Une envie de stabilité 

Comme il l'a annoncé dans l'Equipe, Toupane aurait pu rebondir ailleurs. Mais le besoin de retrouver un semblant d'équilibre a pris le dessus: “Ça faisait un petit moment que c’était clair dans ma tête : Paris était en haut de ma liste. Je n’avais pas du tout envie de retourner dans une équipe européenne. Tout simplement parce que tu n’es pas à la maison. J’ai eu de la chance, j’ai joué pour de grosses écuries (Kaunas, Olympiakos et Malaga, entre 2017 et 2020). Mais il y a quand même beaucoup de contraintes et j’arrive à un stade de ma vie où je savais que je voulais revenir en France. J’ai eu cette opportunité de poser mes bagages, ce que je n’avais pas fait depuis que j’ai quitté Strasbourg (2015). Tous les ans j’ai bougé, j’avais envie de stabilité. Je me suis décidé mi- décembre.” Il est vrai qu'il n'aurait sans doute pas eu l'occasion de signer un contrat aussi long avec un club d'Euroleague. Avec la crise sanitaire qui affaiblit et effraie des clubs au bord de la rupture, difficile d'imaginer une équipe le signer pour près de trois ans. Et puis, il est assuré d'avoir un rôle majeur, il sera, pour l'instant, la star de l'équipe, et pourra démontrer (si besoin en est) l'étendue de son talent.

L'opportunité équipe de France 

En revenant en Betclic Elite, et alors que la Paris Basketball ne dispute pas de coupe d'Europe, Toupane s'offre une réelle opportunité de revenir en Bleu. En plus de son temps de jeu qui risque d'être conséquent, il sera plus exposé, et Vincent Collet, le sélectionneur, également entraîneur des Métropolitans, pourra scruter facilement les performances de l'ancien Strasbourgeois. Il n'a d'ailleurs pas traîné : à peine sa décision actée, il a contacté Collet, lui annonçant son retour dans l'hexagone, le rendant disponible pour la fenêtre internationale de février, comptant pour les qualifications à la coupe du monde 2023. En sachant que les joueurs NBA ainsi que ceux de l'Euroleague n'ont jamais l'opportunité de se libérer, Toupane a une occasion en or à saisir. D'autant qu'à son poste, la concurrence est rude (Fournier, Luwawu-Cabarrot, Batum). Absent du groupe médaillé d'argent aux JO, Toupane, 25 sélections au compteur, mise sur ce retour en France pour retrouver une place majeure au sein du groupe tricolore. Lui qui était présent en 2019, remportant le bronze au mondial Chinois après avoir éliminé, déjà, Team USA. Sa signature pour trois ans l'emmènera d'ailleurs… jusqu'à Paris 2024. De là à y voir un signe?

Passé de la NBA à la Betclic Elite pourrait se traduire, sur le papier, comme un rétropédalage pour beaucoup. Pour Toupane, champion NBA, c'est une réelle opportunité. Désireux de se stabiliser dans sa vie, l'ancien Strasbourgeois va ainsi s'offrir une chance de retrouver les Bleus, en plus de devenir l'un des joueurs majeurs du championnat de France. Tout “bénéf”, on vous dit. 

Dernières publications

To Top