En équipe

Benfica : qui pour succéder à Bruno Lage ?

Après un an et demi passé sur le banc des Aigles, Bruno Lage a quitté Benfica suite à des résultats insuffisants. Le SLB recherche donc un entraîneur capable de remettre l’équipe dans le droit chemin, et semble déjà avoir quelques idées.

 

La défaite à Maritimo a été celle de trop. Sur l’île de Madère lundi soir, Bruno Lage a assisté impuissant à un sixième match sans victoire sur les sept dernières rencontres de Liga NOS disputées par Benfica.

 

Une spirale négative qui a finalement eu raison de sa place à la tête des Encarnados, poussant la direction benfiquista à chercher un remplaçant de prestige.

 

Luis Filipe Vieira affiche son ambition

Car si le club s’était tourné vers le Seixal, le centre de formation de Benfica, au moment de suppléer Rui Vitoria en janvier 2019, Luis Filipe Vieira ne souhaite pas rééditer le même scénario. A Bola l’assure : le président ne recrutera pas « un technicien en début de carrière ou encore en phase d’ascension », et souhaite un homme fort d’un palmarès étoffé. Notamment épaulé par Rui Costa, directeur sportif, il se serait déjà renseigné sur la disponibilité de Massimiliano Allegri, Ernesto Valverde ou encore Laurent Blanc, sans en faire de cibles concrètes. En revanche, les contacts ont été établis avec Mauricio Pochettino par l’intermédiaire de Jorge Mendes. Mais selon O Jogo, l’ancien coach des Spurs aurait décliné l’offre, faisant notamment part d’exigences salariales trop élevées pour le club lisboète. Le nom d’Unai Emery est alors apparu. Sans club depuis son départ d’Arsenal en novembre 2019, l’Espagnol serait désormais la priorité de Benfica. Cependant, le journal Record assure que l’ex-parisien préférerait attendre la fin de la saison afin de tester sa cote sur le marché.

Unai Emery est l’une des pistes évoquées par la presse portugaise. (Crédits photo : La Presse Canadienne – David Vincent)

 

Une solution portugaise…

Le remplaçant de Bruno Lage pourrait alors être un de ses compatriotes. Si A Bola indique qu’il serait impossible de rapatrier Jorge Jesus (Flamengo), O Jogo affirme que Luis Filipe Vieira « rêve » de son retour à Benfica. Le journal explique que le patron du SLB pourrait profiter d’une éventuelle annulation de la Copa Libertadores causée par la pandémie de Covid-19 en Amérique du Sud, ce qui priverait l’entraîneur de son objectif principal : soulever à nouveau le trophée afin d’aller disputer et cette fois-ci remporter la Coupe du monde des clubs. Paulo Fonseca (AS Roma) plairait également à LFV, malgré sa volonté de poursuivre son aventure italienne. Les deux hommes étaient d’ailleurs déjà entrés en contact en 2013, lorsque Benfica avait coché le nom de celui qui officiait alors à Paços de Ferreira avant de finalement rejoindre Porto. Le nom de Marco Silva, l’ancien entraîneur d’Everton, a également été avancé par la presse lusitanienne.

 

… ou en interne ?

Mais bien que les noms ne manquent pas, aucune piste ne semble se dégager pour accueillir un grand nom à Lisbonne. Et une nouvelle fois, la solution pourrait venir de la maison. Nélson Verissimo, adjoint de Bruno Lage, a pour l’instant pris les rênes de l’équipe et devrait être sur le banc samedi face à Boavista. Mais si aucune alternative ne venait à rapidement se présenter, Renato Paiva, entraîneur de la réserve de Benfica, pourrait alors être promu selon A Bola. Le brouillard ne se dissipe toujours pas aux abords de l’Estadio da Luz.  



Sport en directMercato Football Ligue 1
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

To Top
lectus Phasellus mi, libero sem, felis vulputate, libero.