Jeux olympiques

Billetterie JO 2024 : comment s’inscrire au deuxième tirage au sort ?

Les inscriptions pour le deuxième tirage au sort de la billetterie des JO 2024 débutent demain. Les personnes intéressées auront jusqu'au 20 avril pour ajouter leur nom à la liste des candidats. En ce qui concerne la sélection, les heureux élus recevront un mail le 9 mai, 48 heures avant l'ouverture de la vente. Les modalités seront à peu près les mêmes que lors de la première phase.

À 500 jours du début des Jeux Olympiques 2024, la billetterie entre dans une nouvelle ère. Dès demain, celles et ceux qui ambitionnent toujours de se rendre à Paris à l'été 2024, pourront s'inscrire au deuxième tirage au sort. Après une première tournée réussie à en voir les chiffres, la vente de billets entame la deuxième partie de son plan. En effet, 3,25 millions de tickets ont pour le moment été achetés. Parmi eux, on comptabilise 400 000 places à 24 €. Il fallait faire preuve de chance pour obtenir des prix intéressants. Seules les personnes tirées au sort dès le début ont pu en bénéficier. Pour les autres, soit la majorité de la population, le prix des billets restants en a refroidi plus d'un. 200 € pour assister au Beach-volley, 135 € pour le canoë, 160 € pour l'haltérophilie… On peut aussi évoquer les places à 700 € pour les finales d'athlétisme ou à 200 € pour les qualifications de natation.

Pour des Jeux Olympiques qualifiés de “populaires”, l'offre proposée avec son système de packs n'a pas fait l'unanimité. Le peuple s'est en partie résigné à ne pas se rendre aux JO 2024. Cependant, la deuxième phase de la billetterie pourrait en faire changer d'avis certains. Ou alors elle renforcera simplement les déceptions de la première.

Les choses à savoir sur la deuxième phase de la billetterie des JO 2024

Pour l'instant, vous pouvez d'ores et déjà noter que les inscriptions commencent demain. Elles se poursuivront jusqu'au 20 avril pour un début des ventes prévu le 11 mai. À l'image de la salve de lancement, les premières personnes tirées au sort seront prévenues 48 heures avant le début de leur créneau. Ainsi, si je suis tiré au sort le 9 mai, mon créneau débutera le 11. Et puis, si je suis choisi le 11, il débutera le 13 et ainsi de suite. Néanmoins, pour espérer recevoir le sésame dans sa boîte mail, il ne faut pas avoir acheté ses trente tickets lors de la vente qui vient de s'achever. Celle qui débute en mai vise à satisfaire les déchus de février. Pourtant, quelqu'un tiré au sort pendant la première phase, pourra l'être de nouveau. Et puis cette fois-ci, il n'est plus question de composer des packs. Il s'agit désormais d'une vente à l'unité.

Encore des places à 24 € ?

Pour l'occasion, le 11 mai prochain, 1,5 million de billets seront donc mis en vente. Est-ce qu'il y aura des places à 24 € ? Oui mais très peu. 150 000 accès au prix plancher seront disponibles. Or, ils risquent de partir très rapidement à l'instar des 400 000 de la première phase. Tony Estanguet avait annoncé un nombre de places à 24 € s'élevant à un million d'entrées. Si à l'issue de la seconde vente, 550 000 seront parties, 150 000 feront leur apparition dans la billetterie fin 2023. Les 300 000 restantes sont déjà attribuées aux collectivités. À noter également, que les événements les plus prisés (athlétisme, natation…) ne sont pas concernés par ces tarifs.

Billetterie JO 2024 Paris : mode d'emploi pour s'inscrire

À vrai dire, cela est extrêmement simple. Il vous suffit de vous rendre sur le site internet officiel de la billetterie des Jeux Olympiques de Paris 2024. Une fois dessus, vous devez vous créer un compte avec une adresse électronique. Si vous avez déjà effectué cette manipulation lors de la première phase, vous avez juste à vous connecter avec les mêmes identifiants. À partir du 15 mars, vous pourrez cliquer sur “s'inscrire au tirage au sort”. Vous serez ensuite notifié par mail de votre inscription. Pour la suite, c'est un peu comme jouer au loto. Il vous faudra un peu de chance pour espérer recevoir votre accès aux ventes avant les autres. Bonne chance à toutes et à tous !

Actuellement en Master à l'ESJ Lille, je m'avère être un adepte du groundhopping à la recherche de grosses ambiances qui ambitionne de parcourir le globe à travers ses stades de foot. Côté maillot, je fus biberonné au chardon nancéien et au coaching de Pablo Correa. J'ai aussi grandi avec le calme d'Arsène Wenger et les tacles de Laurent Koscielny sur Canal. Mais parce qu'il n'y a pas que le football dans la vie, je vibre tout autant à encourager Thibaut Pinot dans son virage, Julia Simon devant L'Equipe, mais aussi Arthur Fils sur Eurosport.

Dernières publications

En haut