Le surprenant et plaisant début de saison des Sabres de Buffalo

Après une saison désastreuse qui aura au moins eu le mérite d’obtenir le tout premier choix de la NHL Draft 2018, les Sabres de Buffalo réussissent ENFIN un début de saison plus que correcte. Pour les cinéphiles (ou pas), vous avez pu apercevoir le titre des Sabres de Buffalo dans Bruce Tout Puissant. La réalité est différente. Les Sabres n’ont jamais remporté la Stanley Cup mais comptent bien le faire avec un groupe de jeunes joueurs qui ne cessent de progresser…

 

Des changements majeurs apportés cet été

 

Les partisans des Sabres sont fidèles à leur équipe depuis un bon nombre d’années. Malgré les déboires, ils restent présents. L’attente est peut-être terminée. Il y a un peu plus d’un an, Jason Botteril est nommé Directeur Général de la franchise. Depuis, tout s’est accéléré. Les Sabres ont repêché au tout premier choix le défenseur suédois Rasmus Dahlin. Ce dernier est un phénomène. Rapide, habile et puissant. Un mélange de tout ce qui se fait de mieux. Une pépite. 

 

 

Botteril a pris ses responsabilités et a acquis le goalie Carter Hutton en tant qu’agent libre. Pari réussi pour le moment puisque le portier encaisse 2,57 buts en moyenne pour un taux d’arrêt à hauteur de 91,7%. Dans une NHL où les buts sont de plus en plus nombreux, un pourcentage de plus de 91% est une bonne chose. 

De plus, le directeur-général des Sabres a acquis le meilleur espoir de la saison 2010-2011 Jeff Skinner. Potentiel marqueur de 30 buts, son arrivée a permis d’obtenir l’une des meilleures premières lignes de la NHL. 

Enfin, il ne faut pas négliger l’apport de Conor Sheary dans l’alignement. Le top 6 des Sabres est maintenant bien plus performant, malgré le départ de Ryan O’Reilly. 

 

Hutton, Skinner et Sheary : Trois des recrues des Sabres

 

 

Une première ligne exceptionnelle 

 

Les forces des Sabres l’an dernier, si l’on pouvait parler de forces, étaient sans conteste le centre numéro 1 Jack Eichel et le défenseur numéro 1 Rasmus Ristolainen. Pourtant, le Finlandais est le style de défenseur qui ne peut porter l’équipe à lui seul. L’arrivée et l’émergence de l’autre Rasmus lui fera un bien fou. 

La saison dernière, le centre américain semblait frustré. Personne ne suivait sa cadence. Aujourd’hui, il en est tout autre. Nommé capitaine cet été et arborant désormais le numéro 9, quelque chose a changé. Au 23 novembre, les Sabres se retrouvent à la 4ème place de la NHL et à la 3ème de la division atlantique (qui est sans conteste la meilleure cette saison). Ils comptent 7 victoires de rang pour une fiche totale de 14-6-2. 

 

La première ligne des Sabres est en feu ! – crédit photo : AP/Paul Battaglia

 

Ce qui explique cela est avant tout une attaque qui explose avec cette première ligne Skinner-Eichel-Pominville. L’aillier gauche a déjà 15 buts au compteur alors que Pominville en compte 9. Si ces deux joueurs marquent, c’est avant tout grâce au travail de Jack Eichel. 20 mentions d’aide pour l’américain qui semble enfin se diriger vers une saison à la hauteur des attentes. 

 

Retrouvez le début de saison du Top 3 de la NHL

 

 

Un avenir plutôt rose 

Le roster des Sabres est jeune et talentueux. Mais il manque évidemment quelques éléments pour pouvoir se satisfaire de l’effectif. La progression de Dahlin est la clé pour la franchise de Buffalo. 5 autres espoirs et rookies font partie du noyau sur lequel les Sabres veulent construire : Sam Reihnart et Casey Mittelstadt sont deux attaquants talentueux. L’un a déjà quelque saisons NHL dans les jambes tandis que l’autre entame sa carrière dans les rangs professionnels. En défense, Brendan Guhle a montré de belles choses. Il est entrain de parfaire son jeu en AHL. Enfin, le goalie finlandais Ukko-Pekka Luukonen a fait le voyage jusqu’au Canada pour s’imprégner du style de jeu nord-américain. Il est la relève devant les filets des Sabres.

 

Mittelstadt au centre de la glace – crédit photo : NHL.com

 

 

Et la suite ?

 

Deux derniers points sont à aborder. Un positif et un négatif. Commençons par le négatif. Le contrat de Kyle Okposo pourrait représenter une menace. Avec la future prolongation de contrat de Jeff Skinner (qui pourrait obtenir pas moins de 9 millions), il faut faire attention aux lourds et longs contrats accordés. Okposo apporte une touche offensive non négligeable. S’il performe et qu’il ne se blesse pas, aucun problème. Au pire il est échangé sans trop de difficultés. Mais s’il se blesse (comme ça lui arrive régulièrement) ou qu’une chute drastique de sa production arrive, le contrat sera un véritable fardeau. Il compte pour 6 millions pour 5 années. 

 

La bonne nouvelle est sans conteste les trois choix de 1er tour de la prochaine Draft. Les Sabres pourront continuer sur leur lancée en continuant d’ajouter du talent au sein du roster. L’avenir semble si radieux pour les Sabres. 

 

 

La saison est encore longue est rien ne dit que les Sabres vont continuer de performer comme ils le font. Il faut s’attendre à une baisse de production de la part de Jeff Skinner qui aujourd’hui a déjà 15 buts en 22 matches. A 22h (heure française), les Sabres affrontent les Canadiens de Montréal qui auront le droit, eux aussi, à un article poussé. En attendant, vous retrouverez rapidement un portrait des équipes qui ont déçu lors de ce premier quart de la saison. 

A propos de l'auteur

Graphiste en Freelance et rédacteur bénévole. Fanatique aveugle de hockey sur glace.

Poster un commentaire

ut sit adipiscing in mattis commodo dolor. Praesent accumsan eleifend felis Donec