Call of Duty

Call of Duty League : Stage 2 Major, Toronto Ultra crée la surprise !

Call of Duty League

Grand favori de ce Stage 2, Atlanta FaZe semblait intouchable mais a fini par craquer face à Toronto Ultra lors de la Grande Finale. Retour sur ce qu’il s’est passé lors du deuxième Major de la saison 2021 de la Call of Duty League.

Le run fou des Thieves

C’est la belle histoire de ce début de Major. Malmené en matchs de placement (seule équipe avec quatre défaites au compteur), Los Angeles Thieves a surpris son monde en enchaînant les petits upsets. Entrés en lice dès le premier tour du losers bracket, les Californiens n’ont fait qu’une bouchée de Paris Legion (3-0) avant de venir plus difficilement à bout des Royal Ravens (3-2), franchise contre laquelle Los Angeles s’était incliné lors des groupes. Alors au troisième tour du losers bracket, les Thieves sont en feu et vont livrer une véritable démonstration au match suivant. Contre New York Subliners, sweepé lors du premier tour du winners bracket (voir plus bas), Los Angeles a été écrasant, tous ses joueurs finissant avec un ratio Kill/Death positif pour aller chercher un sweep. Los Angeles est tout simplement sur un nuage.

Dans l’autre partie du tableau, la logique fut en revanche presque à chaque fois respectée. Au premier tour du losers bracket, Florida Mutineers a refait le coup du Stage 1 en se qualifiant malgré son seed 6, qui plus est avec la manière en ne laissant aucune chance à Los Angeles Guerrillas (3-0) alors même que ces derniers avaient fait tomber Atlanta FaZe en phase de groupes. Le rêve fut toutefois de courte durée pour les Floridiens, qui s’inclineront dès le tour suivant contre Seattle Surge (3-1). Pour les protégés de Nubzy ce fut une petite revanche, eux qui avaient justement perdu face aux Mutineers lors de leur entrée en lice du Stage 1 du Major. Néanmoins, là encore, le rêve fut de courte durée car Seattle ne put pas faire grand-chose face à OpTic Chicago qui arrivait du winners bracket (3-1).

Atlanta totalement intouchable ?

Parallèlement à ces avancées dans le losers bracket, le winners bracket a encore vu Atlanta écraser la concurrence. Attendant bien au chaud au deuxième tour de cette partie de tableau, FaZe a vu Toronto Ultra créer la surprise en sortant OpTic Chicago. Dominés sur le premier Hardpoint face aux 31 kills de Scump, les Canadiens se sont ensuite retrouvés menés 5 à 3 dans la Search & Destroy qui a suivi. À partir de là, le momentum va complètement s’inverser. Toronto réussira à renverser le score pour s’imposer 6 à 5 et recoller à 1-1 dans le BO, avant de remporter les deux cartes suivantes pour envoyer OpTic Chicago en losers bracket (victoire contre Seattle, voir plus haut). Malheureusement pour l’Ultra, la marche sera trop haute au tour suivant et Atlanta FaZe enverra la franchise à son tour en losers bracket, tandis que les vainqueurs du Stage 1 se dirigeaient vers la finale du Winners.

Dans l’autre partie du tableau, il y a eu un non-match puis un duel acharné. En ouverture, Dallas Empire retrouvait New York Subliners pour un remake de la finale du losers bracket du Stage 1, mais il n’y a eu aucune suspens. Incapables de faire douter C6 et ses coéquipiers, les New-Yorkais se sont (encore) fait sweper et envoyer dans le losers où il ne remporteront pas non plus la moindre carte (défaite 3-0 contre les Thieves, voir plus haut). Derrière, Dallas retrouvait Minnesota RØKKR, une franchise contre laquelle les Texans s'étaient inclinés lors des groupes. Comme lors du placement, le BO rendit son verdict après la cinquième carte, mais cette fois-ci Dallas Empire pris sa revanche et se qualifia pour la finale du Winners, Minnesota se retrouvant chez les perdants.

Pour savoir qui serait le premier qualifié pour la Grande Finale, un nouveau remake eut donc lieu entre Atlanta FaZe et Dallas Empire, deux franchises qui s'étaient affrontées au même stade de la compétition lors du Stage 1. Cette fois-ci Dallas réussit à prendre une carte, mais l'issue fut la même que lors de la précédente confrontation avec un victoire assez nette de FaZe (3-1) qui semblait se diriger tranquillement vers un deuxième Major consécutif.

Toronto termine en trombes

Après sa folle run de début de Major, Los Angeles Thieves se retrouvait au quatrième tour du losers bracket face à Toronto Ultra qui venait de se faire éliminer par Atlanta FaZe. Si les Californiens arrivaient en confiance, ils ne purent rien faire contre l’Ultra qui s’imposa sans trembler sur un score net (3-0). De l’autre côté, Minnesota RØKKR et OpTic Chicago se retrouvaient après être tous deux sortis du winners bracket, et après un duel acharné qui poussa les deux franchises jusqu'à la cinquième carte ce sont les coéquipiers d'Attach qui rejoignirent le tour suivant.

À l’approche de cette dernière journée de compétition, un miracle devait se produire pour qu’Atlanta FaZe ne soit pas une nouvelle fois couronné. Alors que peu de gens semblaient y croire, ce miracle eut bien lieu et nous vint du Canada. Dans l’obligation de remporter trois matchs consécutifs en quelques heures, Toronto Ultra surpris son monde. Face à Minnesota RØKKR puis Dallas Empire, cette équipe à l'accent très européen (tous les joueurs titulaires viennent d'Europe) était déterminée et s'imposa à chaque fois 3-1 pour rejoindre Atlanta Faze en Grande Finale, réalisant déjà un énorme exploit.

Lors de la Grande Finale, Atlanta partait avec un avantage psychologique certain, FaZe ayant remporté le précédent Major et ayant fait tomber Toronto à deux reprises lors du Stage 2, une fois en phase de groupes puis une seconde fois au deuxième tour du winners bracket en ne laissant filer qu'une manche en deux matchs. Toutefois, l'Ultra arrivait en feu après ses deux victoires quelques heures plus tôt et montra tout de suite une féroce résistance. Si la première carte fut remportée par Atlanta grâce notamment aux 29 kills de Cellium, Toronto répondit immédiatement en prenant les deux cartes suivantes. Les deux équipes se rendent coup pour coup et FaZe arrache les deux maps suivantes pour mener 3-2 dans ce BO9, mais le match va prendre un tournant décisif. En effet, l'Ultra prend alors les choses en mains et termine cette Grande Finale par une victoire 3-0 en Control, un cinglant 6-0 en SnD puis un Hardpoint maîtrisé (250-156) pour remporter ce Stage 2. Atlanta s'est écroulé et Toronto, mené par un Bance MVP du Stage 2, vient de réaliser un exploit.

Le bracket final

Après un Stage 2 renversant, rendez-vous le 22 avril prochain pour le début du Stage 3 de la Call of Duty League 2021.

Crédits image en une : Call of Duty League

Authors

Dernières publications
Remonter au début