Call of Duty

Call of Duty League : Stage 3 Major, Atlanta FaZe au bout du suspens

Call of Duty League

New York proche du titre mais FaZe à nouveau sacré tandis que Dallas contre-performe, retour sur le Major du Stage 3 de la Call of Duty League 2021 qui s’est achevé ce week-end.

OpTic intraitable, Dallas déçoit

Sans la moindre victoire en Major cette saison, les London Royal Ravens ont enfin mis un terme à cette mauvaise série en tout début de troisième étape de cette saison 2021. Face à Paris Legion, également sans succès lors de la phase à élimination directe cette année, les Anglais n’ont pas tremblé et se sont imposés assez tranquillement (3-1). Sur leur lancée, il n’ont ensuite laissé aucune chance au Minnesota RØKKR (3-0), incapable de confirmer après un Stage 2 intéressant.

De l’autre côté du loser bracket, la logique a été respectée lors des deux premiers tours. Défait lors de ses cinq rencontres en poule, Seattle n’a pas su corriger le tir. Face à Los Angeles Guerrillas, le Surge s’est en effet à nouveau incliné (3-1), repartant de ce Stage 3 sans avoir inscrit le moindre point au classement. Los Angeles ne restera néanmoins pas longtemps en course, se faisant sortir par OpTic Chicago dès le tour suivant.

Parallèlement à cela, le winner bracket s’ouvrait également et il n’y eut que très peu de suspens au premier tour. Convaincant en poules, les Florida Mutineers se sont débarrassés des Los Angeles Thieves pour assurer leur meilleur résultat en Major cette année. Les Californiens rebondiront tout de même parfaitement dans le loser bracket en neutralisant complètement des Royal Ravens pourtant en rythme (3-0) afin de rester en vie. Pour Dallas, le rebond fut en revanche bien plus médiocre. Opposé à Atlanta FaZe dans le winner bracket, l’Empire n’a rien pu faire (3-0) face à des Géorgiens qui venaient de terminer deuxièmes de leur groupe pour la première fois de la saison. Visiblement sonnés, les coéquipiers de C6 ont également rapidement rendu les armes face à OpTic Chicago, également auteur d’un sweep (3-0) face aux Texans.

Toronto joue des coudes, les Subliners en pole ?

Dernières franchises à entrer en lice dans la compétition, Toronto et New York ont connu des fortunes diverses. Confronté à FaZe dans un rematch de la Grande Finale du deuxième Major, l’Ultra a cru réaliser un exploit mais a fini par craquer. Menés 2-0 et dos au mur, les Canadiens ont réussi à se sauver in extremis lors de la troisième carte (3-2 lors du Control sur Garrison) avant d’arracher une cinquième map décisive. À égalité (3-3) lors de la SnD décisive, Toronto a lâché prise en perdant les trois dernières manches, condamnant l’équipe à passer par le loser bracket. Malgré la déception, l’Ultra a su se reprendre en allant chercher un succès parfaitement construit face aux Los Angeles Thieves (3-1) pour conserver leurs chances de victoire.

Dans l’autre partie du winner bracket, les débats furent nettement moins équilibrés. Un ton au-dessus, les Subliners ont croqué les Florida Mutineers qui n’ont tout simplement pas vu le jour face aux New-Yorkais. Les Floridiens ne feront pas mieux dans le loser bracket en butant sur OpTic Chicago visiblement en mission, auteur d’un deuxième sweep (3-0) consécutif face à une franchise venant du tableau des gagnants.

Ainsi, OpTic Chicago et Toronto Ultra se retrouvèrent pour se disputer une place sur le podium. Surnageant dans le loser bracket depuis son entrée en lice, l’équipe coachée par Sender rencontra enfin de l’adversité. Si OpTic prend la première carte – un hardpoint sur Garrison – assez facilement, l’Ultra répond en remportant les deux manches suivantes. Visiblement très à l’aise dans ce mode de jeu, Chicago décrocha le deuxième hardpoint du BO encore plus facilement afin de forcer une cinquième map. En confiance, OpTic prend l’ascendant en menant 4-2 lors de cette ultime SnD sur Raid, mais Toronto recolle et passe même devant, forçant son adversaire à s’employer pour envoyer tout le monde en onzième manche.

À 1min30 de l’élimination, les deux équipes ne prennent aucun risque. Scump pose la bombe après une minute sous haute tension, mais lui et ses coéquipiers tomberont un à un face aux coups de feu de CleanX et consorts. Toronto est toujours en vie.

FaZe prend sa revanche

En amont de cette rencontre extrêmement serrée, Atlanta FaZe retrouvait New York Subliners en finale du winner bracket. Tombés en poule face aux New-Yorkais, les coéquipiers d’Arcitys avaient soif de revanche. Pourtant, tout va très mal commencer pour les Géorgiens. À la peine, ils laissent filer les deux premières cartes et se retrouvent face à la défaite. Si FaZe s’offrira un long sursis en remportant les deux maps suivantes, New York finira par triompher à l’issue de la SnD décisive sur Express. Mieux partis, les Subliners remportent les trois premières manches avant de laisser Atlanta revenir (4-4) et d’envoyer tout le monde en onzième manche. Après un échange de politesses, Hydra obtient deux kills précieux mais tue également l’un de ses coéquipiers. En 1vs1, le Français joue la montre et sécurise le succès des siens au temps, leur permettant ainsi de se diriger vers leur première Grande Finale de la saison.

Frustré après cette défaite dans une série au rythme haletant, Atlanta FaZe eut droit à un nouveau rematch face à Toronto Ultra en finale du loser bracket. Et à l’image de la rencontre survenue un peu plus tôt, l’issue fut indécise jusqu’au bout. Pendant quatre maps, les deux équipes se rendirent coup pour coup. À chaque carte prise par FaZe, Toronto répondait en remportant la carte suivante. À chaque victoire d’Atlanta sur Garrison, l’Ultra répondait en l’emportant sur Raid. Encore une fois, l’ultime SnD – cette fois-ci sur Moscow – allait déterminer l’issue du BO. Malheureusement pour les Canadiens, le scénario fut le même que la veille. À égalité (2-2), l’Ultra va à nouveau craquer en perdant les quatre dernières manches. Atlanta aura donc tremblé mais Atlanta rejoint la Grande Finale pour la troisième fois consécutive.

Cette Grande Finale du Major du Stage 3 était une question d’honneur pour Atlanta FaZe. Tombés à deux reprises face aux Subliners à quelques jours d’intervalle, la franchise géorgienne devait rappeler à toute la ligue pourquoi FaZe était la meilleure équipe. Et si Atlanta perd la première carte (250-186 pour les Subliners en hardpoint sur Garrison), le reste sera totalement contrôlé par l’actuel leader de la Call of Duty League 2021. En effet, FaZe remportera cinq des six cartes suivantes pour enfin faire chuter leur bête noire, concluant magnifiquement la rencontre avec une SnD maîtrisée sur Raid (6-1) derrière un excellent Cellium et un Arcitys jouant juste, à l’image de son Major, lui qui fut finalement élu joueur du Stage 3. Malgré quelques moments de doute, Atlanta FaZe a encore triomphé.

Le bracket final

Après un Stage 3 où Atlanta FaZe a à nouveau affirmé sa supériorité, rendez-vous le 27 mai prochain pour le début du Stage 4 de la Call of Duty League. À noter qu’avant cela, le All-Star Weekend aura lieu ce samedi et ce dimanche avec un showcase match entre les meilleurs joueurs de ce début de saison.

Crédit image en une : Call of Duty League

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire