Handball

Championnat du monde de handball : la France peut-elle aller au bout ?

Alors que de nombreuses questions restaient en suspens à la veille du championnat du monde de handball, la France est désormais qualifiée pour les quarts de finale. Désormais, les choses sérieuses arrivent pour des Bleues finalistes il y a 2 ans. L'Equipe de France de Handball peut elle espérer remporter la compétition ? Eléments de réponse.

6/6 : l'Equipe de France de Handball toujours invaincue

C'était le premier grand test pour les Bleues. Hier soir, l'Equipe de France affrontait la Norvège, chez les championnes du monde. Un match plus qu'important, malgré une qualification pour les quarts de finale déjà en poche, et 6 victoires sur 6. Pour le tableau, car l'équipe vainqueuse de cette rencontre s'offrait la tête du groupe, et se garantissait un quart de finale plus facile au prochain tour. Mais aussi pour marquer les esprits. Car ce Norvège-France n'était autre qu'un remake de la finale du Mondial 2021. A l'époque, les Bleues avaient traversé les phases préliminaires sans aucun accroc, avant de batailler contre le Danemark en demi-finale. Mais les coéquipiers de Coralie Lassource s'étaient fait complètement étouffer lors de la deuxième mi-temps de la finale, perdant lourdement 29-22.

En lien avec cet article : Championnat du monde de handball féminin 2023 : Calendrier et Résultats

Hier, l'Equipe de France de Handball a pris sa revanche face à la Norvège. Et avec la manière. Car si le résultat est plus que serré, à l'image d'une rencontre crispante (23-24), les Bleues ont su dominer dans chaque compartiment du jeu. Après 3 défaites consécutives contre les Norvégiennes, Olivier Krumbholz peut apprécier les progrès de ses joueuses, notamment dans le secteur défensif. Le sélectionneur français a d'ailleurs souligné la combativité de Tamara Horacek, et des prouesses de sa gardienne Laura Glauser.

Olivier Krumbholz remercie sa défense

“J'ai envie de retenir la défense qu'on a produite.avec beaucoup d’étagement et d’agressivité. Tamara fait un très grand match, Orlane aussi en attaque, elle a été notre bras en attaque placée.” a réagit Olivier Krumbholz auprès de la FFHB. Dans les grandes satisfactions de ce Norvège-France, il est important de souligner l'importance de Laura Glauser. La gardienne du CSM Bucarest pourrait enlever une énorme épine du pied au staff des Bleues, qui n'avaient toujours résolu le problème de hiérarchie laissé par Cléopatre Darleux. Avec un 10 arrêts sur 32 tirs, dont un décisif en toute fin de rencontre sur un angle fermé à l'aile droite, Laura Glauser a marqué des points. “Mon dernier arrêt, franchement, je ne me souviens de rien. Aucune idée de ce qu’il se passe, mais le principal c’est que je l’arrête !” a déclaré la gardienne des Bleues, qui devrait s'installer dans la cage lors du quart de finale contre la République Tchèque.

Les Bleues favorites mais

Avec cette victoire contre les tenantes du titre, la France est plus que jamais favorite pour aller au bout de la compétition. Mais avant d'être sacrée championnes du monde, les Bleues devront encore régler quelques détails. Réussir les entames de match semble l'un des éléments de travail pour les jours à venir. Menées 3-0 dès les premières minutes, les coéquipières de Nze Minko vont devoir corriger cela pour ne pas courir au score trop longtemps lors des prochains matchs. Si les Bleues sont parvenues à museler les joueuses offensives norvégiennes, Flippes a écopé de 3 x 2 minutes qui auraient pu avoir de lourdes conséquences dans un match à élimination directe. Enfin, la profondeur de banc ne permet pas encore aux cadres de souffler lors des temps faibles de l'équipe. Le 0/3 de Grandveau et le 0/1 de Granier ne suffira pas à partir des demi-finales. D'autant plus que si la Norvège s'est montrée en deçà hier, il faudra compter sur les joueuses de Thorir Hergeirsson lorsqu'elles seront dos au mur lors matchs à enjeux.

Avant d'espérer remporter le Championnat du monde de Handball, l'Equipe de France va devoir passer le piège de la République Tchèque. Rendez-vous ce mardi 12 décembre pour le quart de finale des Bleues !

Nostalgique des Verts, je m'en remets aux Reds de Klopp pour garder le sourire. À la recherche de sensations fortes grâce aux sports de haute montagne, je vibre devant ma TV à travers le tennis, le basket, le football et les sports d'hiver. Hâte d'être derrière l'Equipe de France lors des Jeux Olympiques de Paris !

Dernières publications

En haut