Champions du monde !

Dimanche 15 juillet 2018 fut un grand jour pour la France du sport. Oui, nos footballeurs ont gagné la coupe du monde. Mais ils n’ont pas été les seuls à être auréolés d’un titre mondial. L’équipe de France de triathlon relais mixte, composée de Léonie Periault, Dorian Coninx, Cassandre Beaugrand et Vincent Luis. Pour rappel, le relais mixte fera son entrée aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2O2O.


Un relais en or

C’est à Hambourg qu’avait lieu ce dimanche le championnat du monde de relais mixte. Une course en relais appréciée des français, déjà vainqueurs en 2015. Cette course se déroule sur le format suivant : 300 mètres de natation, 7 kilomètres à vélo et 1,7 kilomètres de course à pied pour finir, à réaliser par chaque relayeur, évidemment. Autant vous dire que ça va très vite !

C’est Léonie Periault qui a lancé l’équipe, et qui a donné le relais à Dorian Coninx en seconde position, derrière l’équipe d’Allemangne. Dorian fera une partie de son relais accompagné par le britannique Jonathan Brownlee avant de le distancer sur la course à pied et de passer le relais à Cassandre Beaugrand en première position. L’équipe de France ne quittera plus la tête de course et c’est donc Vincent Luis qui terminera le travail pour permettre à cette équipe de remporter son second titre de championne du monde après le sacre de 2015.

Un sacré week-end pour Beaugrand

Avant le sacre par équipe de dimanche, Cassandre Beaugrand s’est illustrée la veille, lors de la course individuelle des femmes. Elle a remporté sa première course sur le circuit mondial, elle qui avait dû abandonner ici même l’année dernière après une chute à vélo et une fin de course passée aux urgences. Une belle revanche pour elle, une belle première, et un sacré week-end qui restera assurément gravé dans sa mémoire. De bon augure pour la suite, une victoire qui sera sûrement synonyme de déclic pour la jeune ( 21 ans ) prometteuse triathlète française.


Luis tient son rang

Sur la course individuelle hommes, Vincent Luis a tenu son rang et a terminé à la seconde place, derrière son compagnon d’entraînement, Mario Mola. Après avoir terminé à la 3e place à Abu Dhabi et à Leeds, le voici donc une marche plus haute. Il monte en puissance et la saison est encore longue. Au classement général de la WTS, Vincent Luis pointe à la seconde place derrière… Mario Mola.

La fin de saison s’annonce palpitante !



Poster un commentaire

leo. at elit. risus pulvinar efficitur. facilisis suscipit