College Football: LSU et Joe Burrow écrasent tout

0

Le championnat universitaire de football américain peut paraitre difficile à comprendre car son mode de fonctionnement et son mode de classement sont bien spécifiques. Grâce à WeSport, Power Five, Group of Five, Heisman Trophy ou Conférence SEC ne seront plus des barbarismes pour vous ! On revient notamment sur les différentes finales de conférence qui ont eu lieu ce week-end, le show de Joe Burrow et la démonstration de Clemson.

 

 

Le championnat NCAA en détails

Power Five et Group of Five
La carte du Collège Football (credit photo: Maloperro)

130 équipes (ou universités) étaient présentes en 1ère division pour le championnat 2019 de Collège Football. Comme dans tous les sports américains, ces équipes sont réparties en conférence qui respectent une certaine cohérence géographique.

Il y a dix conférences au total : les cinq conférences qui regroupent les meilleures équipes sont appelées Power Five et les cinq autres conférences font parties du Group of Five. Ces deux groupes ne sont pas vraiment sur un pied d’égalité. Sauf miracle, seules les équipes du Power Five peuvent prétendre aux playoffs et Bowls majeurs.

Chaque équipe dispute 12 matchs lors de la saison régulière : 8 ou 9 matchs au sein de sa propre conférence et 3 ou 4 matchs hors-conférence. Les facs signent des accords entre elles pour organiser les matchs hors-conférence qui ont souvent lieu en début de saison.

En fonction du classement (intra-conférence), les deux meilleures équipes sont qualifiées pour une finale qui désigne donc le champion de sa conférence.

 

Le classement

En parallèle du classement classique dans chaque conférence, un classement global est publié en fonction des résultats de chaque équipe.

Chaque semaine, l’Associated Press publie l’AP Top25 qui classe donc les 25 meilleures équipes du pays. Le nombre de victoire mais également le prestige des victoires ou la manière entrent en jeu. C’est dans ce sens que les équipes du Power Five sont avantagées car le niveau est plus élevé, le calendrier forcément plus dur et les victoires plus prestigieuses.

Depuis 2013, ce classement n’a qu’une valeur symbolique car c’est le classement établi tous les mois par le fameux comité qui servira de base à l’attribution des places en playoffs et en Bowl majeur. C’est donc un comité de 13 personnes qui est chargé de choisir au terme de la saison régulière les quatre équipes participant aux playoffs. Il devra aussi en déterminer les têtes de série.

 

Playoffs et bowls majeurs

Suite au classement du comité, les quatre meilleures équipes sont donc qualifiées pour les playoffs. Ces playoffs se déroulent suivant un système de demi-finale/finale. La tête de série n°1 affronte la tête de série n°4. Et logiquement le n°2 affronte le n°3.

Les Bowls sont une sorte de lot de consolation. Les matchs sont déterminés en fonction du classement et de sa conférence. Il y a quatre bowls majeurs pour les équipes classées entre la 5ème et la 15ème place (environ). Il y aura également un (et un seul) représentant du Group of Five dans ces Bowls Majeurs. La meilleure équipe de ce Group of Five aura donc le droit de se frotter à une équipe du Power Five. Il y a également une trentaine d’autres Bowls au nom plus exotique les uns que les autres. L’éligibilité des équipes se fait en fonction du classement de la saison régulière et de sa conférence.

 

 

Les résultats du Power Five: La démonstration de Joe Burrow

On commence les résultats des finales de conférence par les cinq finales du Power Five. C’est parmi ces vainqueurs que l’on trouve notamment les meilleurs joueurs et les équipes participantes aux playoffs !

Conférence SEC (Southeastern Conference) : LSU, la conférence avant le titre suprême?

C’est LA conférence la plus relevée, le berceau du football américain.  On retrouve des équipes comme Alabama, Auburn ou Florida qui finissent la saison classées mais qui ne sont même pas en finale de conférence.

Le match entre LSU et Georgia était donc la finale de conférence la plus attendue avec deux équipes candidates aux playoffs.   En l’absence de l’ogre Alabama, qui a remporté quatre des cinq derniers trophées, ces deux équipes voulaient en profiter.

Sans surprise, c’est LSU qui s’impose facilement (37-10) contre Georgia. Emmené par un Joe Burrow de gala (349 yds et 4 TD), l’équipe de Baton Rouge obtient son 1er titre de conférence depuis 2011. Elle finit également la saison régulière invaincue. Grâce à cette performance, c’est bien LSU qui sera tête de série n°1 pour les playoffs. Cerise sur le gâteau, le quarterback Joe Burrow devrait être le 1er joueur des Tigers à obtenir le Heisman Trophy depuis Billy Cannon en 1959 ! Une saison parfaite (pour le moment) pour LSU.

Pour Georgia, cette défaite est synonyme d’élimination dans la course aux playoffs. Les Bulldogs finissent à la 5ème place et ils pourront se consoler avec le Sugar Bowl qu’ils disputeront contre Baylor (#7).

 

Conférence ACC (Atlantic Coast Conference) : Clemson sans concurrence

C’était la finale la plus déséquilibrée sur le papier et ça l’a également été sur le terrain. Depuis quelques années Clemson règne sans partage sur la conférence ACC. Ils ont réussi leur 2ème saison parfaite consécutive (12-0). Leur dernière défaite remonte à la finale 2017 contre Alabama.

Les chances pour les Virginia Cavaliers (#23) de venir inquiéter les Tigers de Clemson étaient donc très maigres. Cette finale de conférence, la 1ère de leur histoire, était déjà synonyme de saison réussie pour les Cavaliers.

Comme prévu, les Cavaliers se sont donc fait corriger (62-17) par le rouleau compresseur orange qui enchaine un 5ème titre de conférence ACC. Le quartebrack Trevor Lawrence (4 TD) et le running back Travis Etienne (114 yds ; 1 TD) se sont bien échauffés avant les playoffs. Vu la faiblesse de leur conférence, les Tigers ne seront que tête de série n°3 mais ils seront quoi qu’il arrive très dur à battre !

 

Conférence PAC-12 (Pacific): Les regrets d’Oregon !

Aucune surprise dans la PAC-12, la finale opposait les deux équipes favorites en début de saison : Oregon et Utah.

Défait l’an dernier en finale par Washington, les Utes de Utah souhaitait une revanche. Malheureusement ils ont encore échoué en finale et ils ne remporteront donc pas leur 1er titre de PAC-12. Réputés pour leur défense solide, les joueurs de Salt Lake City ont pris la marée contre les Ducks de l’Oregon (37-15) menés par l’excellent Justin Herbert. Mais c’est surtout au sol que les Utes ont souffert. Le running back CJ Verdell s’est promené tout le match, il a dépassé la barre des 200 yards et inscrit 3 touchdowns.

Pour son dernier match avec son université Justin Herbert, le quartebrack des Ducks, qui devrait être sélectionné dans le Top 5 de la prochaine draft, apporte à Oregon son 1er titre depuis 2014. A l’époque Marcus Mairota était le quarterback !

Malgré la victoire, les Ducks peuvent nourrir des regrets… La défaite surprise il y a quelques semaines contre Arizona State leur coûte une place en playoffs ! Ils finissent à la 6ème place et le dernier match de la saison sera donc contre les Badgers du Wisconsin (#8) à l’occasion du Rose Bowl.

 

Conférence Big 10 : Ohio State renverse Wisconsin
Chase Young, défenseur de l’année et futur n°1 de draft? (credit photo: The Ringer)

Ce remake de la finale de 2017 entre les Buckeyes et les Badgers nous offrait un duel entre deux des meilleurs running back du collège football : JK Dobbins pour Ohio State et Jonathan Taylor pour Wisconsin (3418 yards et 39 TD à eux deux lors de la saison régulière). C’est d’ailleurs Jonathan Taylor (148 yds ; 1 TD) qui a frappé le 1er et à la surprise générale, les joueurs de Wisconsin prennent les commandes de ce match. Ohio State, pourtant invaincu cette saison et vainqueur des 2 derniers titres de la Big 10, rentre au vestiaire avec 14 points de retard ! Surprennent pour une équipe qui compte dans ses rangs, Chase Young, le défenseur de l’année…

Les Badgers pensaient donc éviter une 4ème défaite en 6 finales jouées mais c’était sans compter sur le réveil de Justin Fields, le quarterback des Buckeyes. Auteur de trois passes de touchdown en 2nd période, un des candidats au Heisman Trophy a sonné la révolte. Il a, ainsi, permis à son équipe de conserver sa supériorité dans la Big-10 (34-21) et son invincibilité. Ohio State abordera les playoffs avec l’étiquette de n°2. Wisconsin affrontera les Ducks d’Oregon dans un Rose Bowl savoureux !

 

Conférence Big 12 : Oklahoma prolonge son abonnement

5ème victoire d’affilée dans la Big-12 pour les Sooners d’Oklahoma qui s’affirment un peu plus leur supériorité sur cette conférence. Pourtant, tout n’a pas été si facile pour Oklahoma cette saison. Les Sooners n’ont jamais été aussi proche de vaciller mais ils ont tenu bon ! Battu par Kansas State, ils s’en étaient sortis de justesse contre Baylor en saison réguluière (34-21).

Les Bears de Baylor ont une nouvelle fois joué les trouble-fête lors de la finale de conférence mais encore une fois Oklahoma s’impose (30-23) après prolongations. Pas à son avantage, le quarterback Jalen Hurts (287 yds ; 1 TD ; 1 Int) a pu compter sur CeeDee Lamb. Le meilleur receveur de la saison, qui est attendu très haut lors de la prochaine draft, a cumulé 173 yards dans les airs ! Malgré une bonne saison, le quartebrack d’Oklahoma aura du mal à succéder à Baker Mayfield et Kyler Murray (deux anciens Sooners) au palmarès du Heisman Trophy.

Cette victoire, certes poussive, combinée avec la défaite de Utah ouvre la porte des playoffs à Oklahoma. Des quatre équipes qualifiées c’est clairement celle qui a réalisé la saison la moins convaincante. De son côté, Baylor (#7) se consolera avec le Sugar Bowl et une affiche de prestige contre les Bulldogs de Georgia (#5).

 

 

Les résultats du Group of Five : Memphis roi des petits

 

La revanche de Memphis

La conférence américaine est clairement la conférence la plus forte du Group of Five. C’est une équipe de cette conférence (UCF) qui a représenté le Group of Five les deux dernières saisons lors des Bowls majeurs.

Preuve du niveau de cette conférence, on avait donc droit à un affrontement entre deux équipes classées. Après deux défaites consécutives en finale contre UCF, les Tigers de Memphis ont enfin pris leur revanche. Pourtant favoris de ce match, grâce notamment à une attaque de feu, ils ont eu du mal à venir à bout des joueurs de Cincinnati (29-24) mais l’essentiel est ailleurs. Cette victoire (1èr titre depuis 2014) leurs permet de finir la saison avec un excellent bilan de (12-1) et donc de représenter le Group of Five lors des Bowls majeurs. Les Tigers (#17) affronteront les Nittany Lions de Penn State (#10) lors du Cotton Bowl.

 

Appalachian State et Boise State en habitués

Auteur d’une saison presque parfaite (12-1), ces deux équipes auraient pu prétendre à un Bowl majeur mais elles devront se contenter de leur conférence respective.

Pour Appalachian State (#21), la domination continue. Les Mountaineers enchainent un quatrième titre de Sun Belt consécutif mais contre les Ragin’ Cajuns (le nom ne s’invente pas) de Louisiana ils se sont fait peur !

Boise State à nouveau sur le toit de la Mountain West (credit photo: Twitter Boise State)

Largement devant à la fin du 3ème quart-temps, ils ont laissé les Cajuns Rageurs revenir à 7 petits points (45-38). Mais il en faudra plus pour que les Mountaineers lâchent leur couronne.

Les Broncos de Boise State sont aussi habitués des finales de conférence. Vainqueur en 2017 de la Mountain West, les Broncos s’étaient inclinés contre Fresno State la saison dernière. Cette fois-ci, ils n’ont laissé aucune chance aux Rainbow Warriors d’Hawaï (31-10). Les insulaires disputaient leur 1ère finale de conférence et la marche était un peu trop haute pour eux. Boise State finit la saison à la 19ème place avec un joli bilan (12-1). Malheureusement, à cause de la faiblesse de leur conférence, ils finissent derrière Memphis et ils ne disputeront pas de Bowl majeur.

 

Le meilleur pour la fin!

La conférence MAC et la conférence USA sont les deux conférences les plus faibles cette saison. Il n’y avait donc aucune équipe classée lors de ces deux finales de conférence.

Dans la conférence MAC (conférence Mid-American), c’est Miami (Ohio) qui a tiré son épingle du jeu en battant Central Michigan (26-21) en finale. Les RedHawks sont la 5ème équipe en 5 ans à remporter ce trophée, preuve de l’homogénéité de cette conférence. Ce n’est pas forcément très rassurant sur le niveau de la conférence MAC…

On finit par la conférence USA, où la finale opposait les deux derniers vainqueurs. Dans ce duel d’habitués, Florida Atlantic a facilement pris le dessus sur UAB (49-6). Les Owns empêchent ainsi les Blazers de réaliser le doublé et ils confirment leur statut de place forte de la conférence USA avec un 2ème titre en trois ans.

 

 

Voilà vous savez tout sur la saison de College Football. La saison régulière est donc terminée, place maintenant aux Bowls majeurs et aux playoffs. Nous allons vous présenter ces matchs en détails afin que vous puissiez étaler votre science lors des repas de Noël!

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here