Coupe du monde

Coupe du Monde 2022 : Quels défenseurs pour l’Équipe de France

Coupe du Monde 2022

Avec un système à 3 défenseurs, Didier Deschamps a fait évoluer ce secteur de jeu depuis le dernier Euro, où le technicien Français préférait alors être à 4 derrières, pour une meilleure stabilité. Mais en cas de difficulté, le sélectionneur reviendra à ses premiers amours. Reste que le domaine défensif est encore sensible chez les Bleus et qu’il faudra se montrer beaucoup plus solide à partir du 22 novembre contre l’Australie. En vue de la Coupe du monde 2022, tour d’horizon des défenseurs qui postulent à une place dans la liste des 26.

Coupe du monde 2022 : les défenseurs qui devraient faire partie du voyage pour le Qatar

Certains joueurs sont incontournables en équipe de France et devraient, sans mauvaise surprise, être dans la liste de Didier Deschamps :

Raphaël Varane (Manchester United)

Patron de la défense tricolore depuis plusieurs années déjà, Raphaël Varane est un élément indispensable de la sélection. Malgré un début de saison difficile avec Manchester United, le natif de Lille est incontournable chez les Bleus, dans un système à 3 comme à 4. Il est tout simplement le baromètre de l’équipe de France dans le système tactique de Didier Deschamps.

Lucas Hernandez (Bayern Munich)

Que ce soit en sélection ou en club, Lucas Hernandez répond toujours aux attentes. Sa technique et sa vitesse s’exprime aussi bien dans une défense à 3, comme lors du dernier Final Four de la Nations League, que dans une défense à 4 (Coupe du monde 2018). Son entente sur le côté gauche avec son frère fait des merveilles et leur duo peut apporter le danger en phase offensive.

Théo Hernandez (Milan AC)

Tout comme son frère, Théo Hernandez déçoit très rarement. Devenu incontournable au Milan AC, le frère de Lucas peut aussi bien jouer dans la défense qu’au milieu de terrain. Utilisé comme piston en équipe de France, sa projection vers l’avant permet souvent de faire le surnombre et de créer des décalages.

Presnel Kimpembe (Paris Saint-Germain)

En ayant pris la place de Samuel Umtiti, Presnel Kimpembe a su se montrer patient et se faire sa place au fil des matchs en équipe de France. Même si le joueur du PSG peut sembler frustre par moments, il se donne à 100% lors de chaque rencontre et apporte du caractère. Peut-être pas le meilleur défenseur du monde, mais indispensable en sélection.

Benjamin Pavard (Bayern Munich)

Souvent décrié pour son manque d’ambition offensive, Benjamin Pavard a toujours été dans les petits papiers de Didier Deschamps. Repositionné en piston devant la défense, le joueur du Bayern Munich est avant tout présent pour sécuriser le secteur défensif de l’équipe de France. Capable d’évoluer dans la défense à 4 et en piston devant la défense à 3, Benjamin Pavard sera du voyage pour le Qatar.

Jules Koundé (FC Barcelone)

Capable d’évoluer dans une défense à 3 comme à 4, Jules Koundé est la principale rotation en cas de blessure ou de méforme de l’un des titulaires (R.Varane et P.Kimpembe). Le joueur du FC Barcelone peut évoluer au centre ou sur le côté droit de la défense tricolore pour dépanner. Ses performances en sélection manquent encore de constance mais Jules Koundé apparaît comme la solution la plus fiable en cas de blessure grâce à sa polyvalence.

Ils sont en balance pour disputer la Coupe du Monde

Si des joueurs ont leur place bien au chaud dans la sélection, d’autres postuleront pour obtenir un strapontin pour Doha :

Lucas Digne (Aston Villa)

Rarement titulaire, Lucas Digne a su dépanner quand le sélectionneur avait besoin de lui. Sans faire de bruit, le latéral d’Aston Villa devra batailler pour être dans les 26. Blessés lors du dernier rassemblement, il pourrait faire les frais du passage à 3 en défense.

Jonathan Clauss (Olympique de Marseille)

Révélation du championnat de France la saison dernière, Jonathan Clauss n’a pas baissé de pied depuis son arrivée à Marseille. En équipe de France, le Strasbourgeois s’est vu confier du temps de jeu et s’est très souvent montré à son avantage, toujours dans ce rôle de piston. L’ancien joueur de Lens pourrait bel et bien faire le voyage au Qatar.

William Saliba (Arsenal)

Sortant d’une saison réussie avec l’OM, William Saliba est devenu titulaire indiscutable à Arsenal dans la foulée. Au centre ou sur le côté droit, le Gunner apporte une dimension physique même si son manque d’expérience des grands événements (21 ans seulement) ne joue pas pour lui.

Ferland Mendy (Real Madrid)

Titulaire sur le côté gauche au Real Madrid, Ferland Mendy a fait son retour en équipe de France lors du rassemblement de septembre. Profitant des blessures, il a été titularisé lors des deux rencontres, sans marquer de gros points. Positionné en piston en équipe de France, l’ancien Lyonnais restera à l’affût pour jouer les dépanneurs de service.

Dayot Upamecano (Bayern Munich)

Titulaire en club avec le Bayern Munich, Dayot Upamecano est souvent appelé à être titulaire en équipe de France lorsque de R.Varane est absent, mais son manque de sérénité est assez criant. Régulièrement appelé, le défenseur central a de la concurrence mais la confiance donnée par Didier Deschamps laisse penser qu’il disputera sa première grande compétition internationale en novembre.

Le sélectionneur Didier Deschamps devrait emmener 9 ou 10 défenseurs pour la coupe du monde 2022. Avec une liste de 26 à donner à la FIFA mi-novembre, le technicien tricolore à encore 6 semaines pour y réfléchir. Si certains joueurs semblent indiscutables, d’autres ont pu profiter des dernières rencontres internationales pour le convaincre de les emmener à Doha ! Réponse attendue le 13 novembre pour connaître la liste définitive de la sélection championne du monde.  


Jérémy Ernou

Le sport est une religion

Dernières publications

En haut