Coupe du monde. Groupe D : l’Italie peut prendre la tête

Barbara Bonansea avec la sélection italienne.

Après le renversant succès de l’Australie contre le Brésil jeudi, c’est au tour de la Jamaïque et de l’Italie de s’affronter à 18h dans cette deuxième journée du Groupe C. Toutes les équipes peuvent encore prétendre à une qualification pour les huitièmes de finale.

Il ne fait décidément pas bon de partir avant la fin d’une rencontre dans le Groupe C. Après le renversant succès de l’Australie contre le Brésil jeudi au bout du temps additionnel (3-2), ces deux équipes et l’Italie ont toutes trois points. Pour rappel, les deux premiers de chaque groupe et les quatre meilleurs troisièmes se qualifieront pour le tour suivant. Aujourd’hui, Jamaïque – Italie à 18h, à Reims, afin que les Italiennes prennent éventuellement un ascendant numérique sur leurs concurrents.

 

Les Italiennes avaient surpris les Matildas lors de leurs débuts dans cette Coupe du monde (2-1), aussi en toute fin de match. Et elles n’étaient effectivement pas attendues puisque l’Azzurre a véritablement entamé sa politique envers le football au féminin qu’en 2015. Ce sont grâce aux initiatives des clubs tels que la Fiorentina, la Juventus, l’AS Rome ou l’Inter que la pratique s’est développée chez nos voisins transalpins. Après une absence de vingt ans dans un Mondial, les chances de sortir du groupe avec leurs rivales brésiliennes et australiennes s’avéraient faibles.

Prendre la tête du groupe

Or ce soir, elles ont la possibilité de prendre la tête du Groupe C, jusqu’à la prochaine et dernière journée. L’attaquante Barbara Bonansea, championne avec la Juve ces deux dernières années et aussi auteure d’une doublé -tandis qu’un but lui était refusé pour hors jeu-  au précédent match, sera un atout considérable pour ses coéquipières. Avec des buts de la tête, après une récupération aux trente mètres et un crochet, ou bien sur coup-franc, la joueuse de 28 ans a su prendre la relève de Melania Gabbiadini, partie à la retraite.

Les femmes de Milena Bertolini, à la tête de la sélection depuis 2017, ont la possibilité de faire aussi bien que lors de leur première participation, en 1991. L’Azzurre avaient atteint les quarts de finale, immédiatement au sortir des poules lors de la première édition de la compétition, tandis qu’il n’y avait que 15 équipes ; elles sont 24 en France cette année.

Atteindre l’échelon supérieur passera par battre la Jamaïque qui effectue sa première apparition dans un Mondial. L’équipe n’a pas pour ambition de performer, elle qui n’existait plus il y a cinq ans. Avec aucun but marqué contre le Brésil (défaite 3-0), l’attaquante et désormais star Khadija Shaw qui jouera pour Bordeaux l’année prochaine, pourrait inscrire son premier but en France. Et pourquoi pas prendre ses premiers points. Cela passe par Reims.

 

Matchs déjà joués dans le groupe C :

Australie 1-2 Italie

Brésil 3-0 Jamaïque

Australie 3-2 Brésil

 

A propos de l'auteur

#teamgardien

Poster un commentaire

elementum Donec efficitur. fringilla odio amet, quis,