NBA

Course aux trophées NBA 2021/2022 : Most Improved Player

MIP NBA

La mi-saison passée et le All-Star Game se profilant, l’heure est au bilan de mi-parcours pour les différents trophées que la NBA remettra en fin d’exercice. Cette semaine, We Sport vous délivre ainsi son top 5 pour chacune des récompenses remises habituellement lors des NBA Honors. Aujourd’hui, zoom sur la course au trophée de joueur ayant le plus progressé (MIP), où la lutte est âpre entre les différents concurrents.

NB1 : le classement a été réalisé par trois membres de notre rédaction, dont le top 5 a été pondéré suivant un système de points (5 pour le 1er, 4 pour le 2e, …). Au maximum, un joueur pouvait donc recevoir jusqu’à 15 points, et plus son total est élevé, plus il se place haut dans le top 5 ci-dessous.

NB2 : les statistiques reportées ci-dessous ont été arrêtées après les rencontres de la nuit du 27 au 28 janvier 2022.

1 – Miles Bridges (Charlotte Hornets) [12/15]

Détails des votes : 1x première place, 1x deuxième place, 1x troisième place

Stats 2021/2022 : 47 matchs joués – 20,1 points (49,0 % FG ; 32,7 % 3 pts) ; 7,3 rebonds ; 3,4 assists ; 1,0 interceptions ; 0,9 contres

En cette première partie de saison 2021/2022, Miles Bridges a confirmé son changement de dimension. Après une saison à sortir du banc (seulement 19 matchs démarrés sur 66 joués) à environ 13 points et 6 rebonds de moyenne, le joueur des Hornets a explosé cette saison. Indispensable dans une équipe plaisante à voir jouer qui lutte pour les playoffs (actuellement 6e à l’Est), l’ancien produit de l’université de Michigan State en est l’un des éléments clés et l’un des leaders offensifs. Ayant vu sa moyenne de point augmenter drastiquement (+7,4 points/match par rapport à la saison dernière), il commence même à être reconnu par ses pairs, comme en atteste sa quatrième place dans le vote des joueurs et des médias pour désigner les titulaires pour le All-Star Game. Bien parti pour être remplaçant pour le match des étoiles, Bridges ne volerait pas la récompense, même si la concurrence est forte et que d’autres joueurs pourraient tout aussi bien y aspirer.

2 – Dejounte Murray (San Antonio Spurs) [11/15]

Détails des votes : 2x deuxième place, 1x troisième place

Stats 2021/2022 : 44 matchs joués – 19,2 points (44,7 % FG ; 31,4 % 3 pts) ; 8,4 rebonds ; 9,1 assists ; 2,0 interceptions ; 0,4 contres

Déjà auteur d’une saison pleine de promesses l’an dernier avec des moyennes en hausse presque partout et un rôle de plus en plus prépondérant dans le système de Greg Popovich, Dejounte Murray réussit à faire encore mieux cette saison. Véritable leader des Spurs cette année, le meneur est l’un des guards les plus complets de la ligue. Tournant à plus de 19 points, 8 rebonds et 9 passes décisives par match, sans oublier ses qualités défensives qui l’avaient propulsé dans une All-Defensive Team en 2017/2018 et qui lui permettent de dominer la ligue aux interceptions, le 29e choix de la Draft 2016 change peu à peu de statut. Homme autour duquel San Antonio semble vouloir construire une partie de son futur, Dejounte Murray est tout simplement étincelant et pourrait lui-aussi s’inviter parmi les remplaçants du futur All-Star Game.

3 – Ja Morant (Memphis Grizzlies) [10/15]

Détails des votes : 2x première place

Stats 2021/2022 : 37 matchs joués – 25,8 points (48,9 % FG ; 35,8 % 3 pts) ; 5,9 rebonds ; 6,9 assists ; 1,3 interceptions ; 0,4 contres

Ja Morant représente tout le flou qui entoure les critères pour sélectionner le joueur ayant le plus progressé de l’année. Seulement dans sa troisième saison, le meneur des Grizzlies rayonne et s’affirme comme l’un des meilleurs joueurs de la ligue à son poste, en atteste sa place de titulaire à l’Ouest pour le prochain All-Star Game. Pourtant, son statut de joueur de troisième année le rend-il éligible à cette récompense ? Seuls deux de nos trois votes ont répondu par l’affirmative, plaçant le bondissant guard seulement à la troisième place de notre classement. Pourtant, Ja Morant réalise la meilleure saison de sa jeune carrière. En pleine progression, l’ancien rookie de l’année a progressé au scoring, mais a surtout changé de statut. Avec des performances toujours plus spectaculaires, le franchise player de Memphis est aujourd’hui une star de la ligue, ce qu’il n’était pas forcément la saison dernière. Suffisant pour lui permettre d’être élu Most Improved Player ?

4 – Darius Garland (Cleveland Cavaliers) [5/15]

Détails des votes : 1x troisième place, 1x quatrième place

Stats 2021/2022 : 43 matchs joués – 19,7 points (46,7 % FG ; 36,4 % 3 pts) ; 3,3 rebonds ; 8,2 assists ; 1,3 interceptions ; 0,1 contres

Lui-aussi dans sa troisième saison en NBA, Darius Garland est également en train de s’affirmer chez de surprenants Cavaliers. Ayant établi une superbe connexion avec le rookie Evan Mobley et son pivot Jarrett Allen, le n°5 de la Draft 2019 est un élément clé de la réussite de Cleveland, et l’un des hommes autour desquels la franchise de l’Ohio peut construire son avenir. Meilleurs aux points (+ 2,7 points/match) et aux passes décisives (+2,1 assists/match) que la saison dernière, Garland semble enfin faire son trou dans la ligue après une adaptation progressive dans la meilleure ligue du monde. S’il semble distancé par le trio de tête dans la course au titre de joueur ayant le plus progressé, le natif de Gary dans l’Indiana réalise une saison solide qu’il ne faut pas manquer de souligner.

5 – Jordan Poole (Golden State Warriors) [2/15]*

Détails des votes : 2x cinquième place

* Ex-æquo avec Kyle Kuzma et Tyler Herro, primauté donnée car Jordan Poole est le seul des trois à apparaître dans le Top 5 de deux des trois votants.

Stats 2021/2022 : 43 matchs joués – 16,8 points (44,0 % FG ; 34,4 % 3 pts) ; 3,0 rebonds ; 3,3 assists ; 0,8 interceptions ; 0,3 contres

Derrière les quatre hommes précédemment cités, trois hommes se partagent officiellement la cinquième place de notre classement, avec Kyle Kuzma et Tyler Herro qui ont reçu le même nombre de points que Jordan Poole, ici préféré à la cinquième place. Suppléant Klay Thompson sur le poste 2 jusqu’au retour du deuxième Splash Brother, Poole, dans sa troisième saison, réalise une saison de haut vol. Propulsé dans le Cinq Majeur par la force des choses, l’arrière a su répondre présent en élevant son niveau de jeu pour apporter de précieux points aux Warriors, avec notamment des pics à 32 et 33 points les 19 et 21 novembre dernier. De retour sur le banc depuis le passage en 2022 (seulement cinq matchs débutés), il continue tout de même à apporter ses qualités de scoreur, comme en atteste par exemple sa pointe à 32 points contre le Heat le 3 janvier au Chase Center. Déjà intéressant les saisons précédentes, il a cette année confirmé qu’il était un joueur très solide en NBA.

Ont également reçu des votes : Kyle Kuzma (Washington Wizards) [2/15] ; Tyler Herro (Miami Heat) [2/15] ; Fred VanVleet (Toronto Raptors) [1/15]

Un trio de tête très serré, mais dans notre rédaction c’est bien Miles Bridges qui rafle la mise. Absolument indispensables chez les Hornets, l’intérieur de Charlotte succéderait ainsi à Julius Randle, lauréat l’an dernier sous le maillot des Knicks. Rendez-vous dans les prochains jours pour la suite de nos courses aux trophées, avec nos tops 5 pour le 6th man, le défenseur de l'année et bien évidemment le MVP.

Crédit image en une : Getty Images

À lire aussi : Course aux trophées COY & ROY

Dernières publications

En haut