Cyclisme

Tour de France – étape 1 : Julian Alaphilippe répond (déjà) présent !

Julian Alaphilippe

Le Tour de France 2021, c’est parti ! Au terme de cette première étape entre Brest et Landerneau, longue de 197,8 km, Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick-Step) s’est imposé en patron. Le Français prend le maillot jaune, grâce à cette sixième victoire sur la Grande Boucle.

Après un départ agité, avec quelques tentatives de fuite et une première chute qui secoue l’arrière du peloton, la première difficulté se dresse devant les coureurs. Au sommet de cette ascension de 4e catégorie, Victor Campenaerts (Qhubeka-NextHash) prend le premier point pour le classement de la montagne.

La première échappée

À 183 km de l’arrivée, le rythme ralentit dans le peloton et quelques coureurs en profitent pour s’échapper. Franck Bonnamour (B&B Hôtels), Danny van Poppel (Intermarché-Wanty), Cristian Rodríguez (TotalEnergies), Anthony Perez (Cofidis), Connor Swift (Arkéa-Samsic) et Ide Schelling (Bora-Hansgrohe) composent le groupe de tête.

Danny van Poppel passe en tête au sommet de la côte de Rosnoën, alors qu’il reste 169 km à parcourir. Puis, l’écart entre l’échappée et le peloton se stabilise sous les trois minutes. La situation reste calme jusqu’à la côte de Locronan, où les hommes de tête se disputent les quelques points distribués au sommet. C’est Anthony Perez qui passe en tête dans ce sprint. Dans le même temps, Danny van Poppel est en difficulté mais parvient à rester au contact de l’échappée.

Les premières chutes

L’écart entre les six fuyards et le peloton se réduit progressivement au fil des kilomètres. Ide Schelling prend un point au sommet de la côte de Stang Ar Garront, à 82 km de l’arrivée. Schelling poursuit d’ailleurs son effort et se retrouve seul en tête. Ses anciens compagnons d’échappée sont repris quelques minutes plus tard.

L’homme de tête prend logiquement les vingt points au sprint intermédiaire. Derrière, Caleb Ewan remporte le sprint du peloton, devant Peter Sagan. À 43 km de l’arrivée, le peloton est pris dans une grosse chute, provoquée par une personne avec une pancarte sur le bas-côté. Tony Martin (Jumbo-Visma) est sévèrement touché, et le peloton se scinde en plusieurs groupes.

La première pour Julian Alaphilippe

Le premier abandon de cette 108e édition de la Grande Boucle est celui de Jasha Sütterlin (Team DSM), victime de la chute collective. De son côté, Ide Schelling est repris alors qu’il reste environ vingt kilomètres à parcourir. Les équipes de favoris (Alpecin-Fenix, Deceuninck Quick-Step, Movistar, Ineos-Grenadiers) sont aux avant-postes et contrôlent le rythme du peloton.

À moins de huit kilomètres de l’arrivée, une nouvelle grosse chute secoue le peloton. Une trentaine de coureurs dont Greg Van Avermaet, Richie Porte, Christopher Froome et Warren Barguil sont tombés et semblent en souffrance. Dans le final et la côte de la Fosse aux Loups, Julian Alaphilippe est le premier à passer à l’offensive. Le Français, très attendu sur ce Tour de France, parvient à maintenir un écart suffisant et va s’imposer en costaud.

20 ans après Christophe Moreau, Julian Alaphilippe prend le maillot jaune dès la première étape. Le champion du monde décroche la sixième victoire de sa carrière sur le Tour de France.

Crédit photo : Eric LALMAND/BELGA /AFP
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire