Draft NFL: Ces bonnes affaires qui ont fait l’histoire de la draft

0
Crédit photo: Pittsburgh Gazette
Ligue 1

Après vous avoir fait découvrir les premiers choix des dernières drafts et les drafts qui ont révolutionné des franchises, place aux bonnes affaires! 7 tours et près de 200 joueurs sélectionnés, une draft NFL c’est très long ! Et si la plupart des stars universitaires partent très vite, il reste forcément des talents plus méconnus en fin de draft. On vous donc propose un Top 10 des meilleurs affaires de ces dix dernières années. Du sulfureux Antonio Brown, aux quarterbacks Dak Prescott et Russell Wilson, sans oublier “the legion of boom” découvrez avec nous ce classement.

 

 

1. The Legion Of Boom !

Kam Chancellor (S, Seattle Seahawks) : Draft 2010, 5ème tour, 130ème position /Richard Sherman (CB, Seattle Seahawks) : Draft 2011, 5ème tour, 154ème position

Les dirigeants de Seattle pourraient écrire un manuel à destination de autres franchises NFL : « Comment construire une des meilleures défenses de la ligue avec des 5ème tours de draft ? » A l’image du duo Brady/Edelman qui a été construit avec un 6ème et un 7ème tour de draft dans les années 2010, les dirigeants de Seattle ont réussi l’exploit de construire une défense redoutable avec des « petits » tours de draft !

Et cette défense, c’est évidemment la célèbre « Legion of Boom ». Pendant plusieurs années l’arrière garde des Seahawks a fait régner la terreur en NFL. On retiendra surtout la victoire au Superbowl XLVIII lors de la saison 2013. Le chef d’œuvre de cette défense qui n’a encaissé que huit points alors qu’elle affrontait les Broncos de Payton Manning, véritable machine offensive.

Si Earl Thomas a été choisi au premier tour de la draft 2010, les deux autres membres mythiques de cette défense, Kam Chancellor et Richard Sherman, sont donc des 5ème tours de draft ! Et malgré un seul titre au compteur  la « Legion of Boom » restera dans l’histoire de la NFL. Impossible donc de dissocier ces deux choix de draft en haut de notre classement.

 

 

2. Antonio Brown, le talent avant la folie

Antonio Brown (WR, Pittsburgh Steelers): Draft 2010, 6ème tour, 195ème position

Si il a récemment fait parler de lui en dehors du terrain, Antonio Brown était d’abord connu comme un des meilleurs receveurs de la ligue.  En neuf saisons sous le maillot des Steelers, il a quasiment dépassé les 1000 yards à chaque fois. Il s’est même approché de la barre mythique des 2000 yards en 2015 avec 1834 yards.

Avant de partir en vrille, il a quand même pris le temps de dominer la ligue au nombre de touchdowns avec 18 unités lors de la saison 2018. Il quitte Pittsburgh (et la NFL…) avec 74 touchdowns marqués et quatre sélections dans l’équipe type de la NFL.  Il vient également d’être élu dans l’équipe type de la décennie. Pas mal pour un 6ème tour de draft, qui ne fût que le 22ème receveur à être sélectionné lors de cette draft! Et si l’histoire s’est mal terminée du côté de Pittsburgh, il s’agit assurément d’un des meilleurs coups de ces dix dernières années.

 

 

3. Tyreek Hill, un dragster dans le Kansas

Tyreek Hill (WR, Kansas City Chiefs) : Draft 2016, 5ème tour, 165ème position

Un des meilleurs receveurs actuel en NFL est donc un 5ème tour de draft ! Véritable dragster mais ne mesurant que 1m78, Tyreek Hill a eu une carrière universitaire particulière. Après une saison compliquée à Oklahoma State, à cause d’ennuis judiciaires, il atterrit dans la petite fac de West Alabama en D2 universitaire. Ce n’est évidemment pas le parcours parfait pour aller en NFL…

Oui mais voilà, Kansas City a flashé sur la vitesse du garçon, champion du monde Junior du 4x100m en 2012 et qui affiche un record sur 100m à 10s19 ! D’abord utilisé sur les retours de coup de pied, Tyreek Hill prouve rapidement qu’en plus de sa vitesse, il possède également d’excellentes mains. Auteur d’une bonne saison pour sa deuxième année dans la ligue, il explose avec l’arrivée de Pat Mahomes aux commandes des Chiefs (1479 yards et 12 touchdowns en 2018). Sa vitesse et la précision des passes Mahomes deviennent vite une arme dévastatrice.  Grâce à ce duo, les Chiefs viennent de remporter le dernier Superbowl.  Et on est qu’au début de l’histoire !

 

 

4. Russell Wilson, la pièce manquante du puzzle

Russell Wilson (QB, Seattle Sehawks) : Draft 2012, 3ème tour, 75ème position

C’est le seul joueur de ce classement choisi au 3ème tour. Pour un quarterback de ce niveau cela reste un des meilleurs choix de draft de ces dix dernières années. A cause de sa petite taille, Russell Wilson n’est que le sixième quarterback à être sélectionné.  Les Browns avec Brandon Weeden ou les Broncos avec Brock Osweiler doivent regretter d’être passer à côté de ce « petit quarterback ».

Après s’être constitué une excellente défense, les dirigeants de Seattle ajoutent donc la pièce manquante du puzzle : un quarterback. Titulaire dès la semaine 1, il amène son équipe en playoffs lors de sa saison rookie. L’année suivante c’est encore mieux ! Avec Wilson aux commandes et la célèbre « Legion of Boom », Seattle remporte le premier titre de son histoire ! Si depuis, il n’y a pas eu d’autre titre du côté de Seattle, Russell Wilson reste un des quarterbacks les plus réguliers en NFL et son équipe joue les playoffs quasiment tout les ans.

Russell Wilson brandit le seul trophée de l’histoire des Seahawks! (credit photo: Forbes)

 

 

5. George Kittle, le tight-end aux mains d’argent

George Kittle (TE, San Francisco 49ers) : Draft 2017, 5ème tour, 146ème position

Certes les tight-ends ne sont pas le poste le plus prisé lors de la draft mais attendre le 5ème tour pour voir la sélection d’un des meilleurs joueurs de la ligue à son poste est très  surprenant. Surtout que cette année-là, trois tight-ends sont choisis au premier tour et huit sont choisis avant Georges Kittle. La bonne affaire est donc pour San Fransisco !

Lors de la première saison, Kittle est surtout utilisé pour ouvrir des brèches pour le jeu de course. Mais il se transforme vite en véritable arme offensive dès sa deuxième saison. Avec 1377 yards à la réception, il bat tout simplement le record de yards sur une saison pour un tight-end. En seulement trois saisons, il est désormais considéré comme le meilleur tight-end en NFL, avec Travis Kelce. De quoi donner des regrets à pas mal de franchise.

 

 

6. Dak Prescott fait danser le Texas

Dak Prescott (QB, Dallas Cowboys) : Draft 2016, 4ème tour, 135ème position

Les Cowboys ont attendu patiemment le 4ème tour pour sélectionner un successeur à Tony Romo. Avant cela, sept quarterbacks seront sélectionnés et le choix de Prescott est donc un choix par défaut…

Finalement, une nouvelle blessure de Romo, lance le jeune quarterback dans le bain plus tôt que prévu. Efficace dès ses débuts, Prescott réalise une super saison et il est même élu « rookie offensif de l’année ».  C’est bon Dallas a trouvé son quarterback ! Si collectivement les résultats restent moyens depuis plusieurs années, les Cowboys ont quand même réalisé une très bonne affaire avec ce 4ème tour. Et le bail de Prescott dans le Texas n’est pas prêt de se terminer!

 

 

7. Geno Atkins, le bon coup des Bengals

Geno Atkins (DT, Cincinnati Bengals) : Draft 2010, 4ème tour, 120ème position

C’est un des joueurs les plus dominants de la décennie et il a pourtant été choisi au 4ème tour par les Bengals. On vous passe le nombre de joueurs de ligne défensive sélectionnés avant lui lors de cette draft… Toujours présent en NFL et sous les mêmes couleurs, il impressionne surtout par sa régularité. En dix saisons sous les couleurs de Cincinnati, il a participé neuf fois au Pro Bowl !

Autre fait marquant, il vient d’être élu dans l’équipe de la décennie par la NFL à son poste. Pourtant 119 joueurs ont été sélectionnés avant lui en 2010. Si les Bengals ne sont pas forcément les rois de la draft, celle de Atkins est un coup de maître !

Geno Atkins, rare satisfaction des Bengals ces dernières années. (credit photo: Cincinnati.com)

 

 

8. Jason Kelce, pièce centrale de Philly

Jason Kelce (C, Philadelphie Eagles) : Draft 2011, 6ème tour, 191ème position

Philadelphie a attendu le 6ème tour et le 191ème choix pour choisir un centre qui deviendra un des meilleurs de la ligue. Titulaire dès le début de sa saison rookie en 2011, le frère de Travis n’a plus quitté l’équipe depuis (mise à part à cause d’une blessure au genou en 2012). Pièce essentielle du titre de 2017, il vient également d’être élu pour la troisième fois d’affilée, par la NFL, dans l’équipe type de l’année. Il a maintenant 32 ans mais comme le bon vin, Jason Kelce semble se bonifier avec l’âge.

 

 

9. Latavius Murray, le perce muraille

Latavius Murray (RB, Oakland Raiders) : Draft 2013, 6ème tour, 181ème position

Ce n’est pas le meilleur joueur de ce classement mais pour un sixième tour, ça reste une très bonne affaire ! Auteur d’une saison rookie correcte, il a surtout explosé lors de sa deuxième saison (2015) avec 1066 yards au sol. Il a également inscrit 12 touchdowns en2016.

Transféré depuis à Minnesota puis à la Nouvelle-Orleans la saison dernière, il reste un coureur solide qui peut rendre beaucoup de service ! Ce n’est pas forcément le cas des 14 coureurs sélectionnés avant lui lors de cette draft.

Latavius Murray lors de ses débuts en NFL. (credit photo: Fox News)

 

 

10. Za’Darius Smith, le « pass rusher » qui monte

Za’Darius Smith (LB, Baltimore Ravens) : Draft 2015, 4ème tour, 122ème position

Remplaçant à ses débuts en NFL du côté de Baltimore, l’ancien « pass rusher » de Kentucky a depuis pris une place de plus en plus importante dans l’imposante défense des Ravens.

Transféré à Green Bay en début de saison dernière, il a pris une nouvelle dimension en devenant un titulaire indiscutable et en réussissant 13,5 sacks en 2019. Il est un des joueurs d’avenir à ce poste !

 

 

Tous les ans, on peut s’attendre à trouver des perles rares en fin de draft! Même s’il est un peu tôt pour juger, Gardner Minshew, Maxx Crosby ou Tony Pollard pourraient être les prochains joueurs à intégrer le classement des bonnes affaires! Et cette année, qui sera la star des derniers tours?

 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here