Mohammed Ali récipiendaire du Prix Nobel de Physique 2019 WeSportFr

Et le Prix Nobel de Physique 2019 est attribué à…

Cette semaine, WeSportFr attribue ses Prix Nobel du sport. De lundi à vendredi, retrouvez nos lauréats des Prix Nobel de médecine, physique, chimie, littérature et de la paix. On continue aujourd’hui avec le Prix Nobel de Physique, logiquement attribué à…

C’est une question de physique extrêmement simple et pourtant assez complexe pour qu’un seul homme soit parvenu à la résoudre : comment être léger et lourd ? Plus exactement, comme être lourd mais léger, en fait le plus léger des lourds.

Ce n’est pas dans un laboratoire du CNRS ou du MIT que la question a trouvé sa résolution, mais sur un ring de boxe dans les années 1960. Son inventeur en est Cassius Clay, dit Mohammed Ali, dit le plus grand boxeur de tous les temps.

Pour résoudre son équation, et pour l’expliquer au plus grand nombre, Ali avait trouvé cette formule : “voler comme un papillon, piquer comme un abeille”, autant dire “se soulever comme la plume, peser comme le plomb”.

Des révolutions, Mohammed Ali en aura initiées. D’abord raciale et civique aux États-Unis, considérés alors comme la plus grande démocratie du monde mais qui continuaient de contester à une partie de son peuple des droits essentiels. Religieuse ensuite, révolution sœur de celle qui revendique l’égalité civique, elle permet de mettre en question aux États-Unis la plénipotence judéo-chrétienne.

Et physique, donc. Boxant dans la catégorie des lourds, Mohammed Ali n’aura de cesse de vouloir s’extraire de leur pesanteur sur le ring et leur imposer vitesse et précision, plutôt que lourdeur et coups de boutoir. Pas du genre à encaisser sans rien dire, il préfère l’art de l’esquive à la capacité de recevoir les coups sans broncher ou presque. Il invente un style qui révolutionnera durablement sa catégorie. Les mains le long du corps, un jeu de jambes rapide et une condition physique à toute épreuve, la boxe chez les poids lourds ne sera jamais plus la même après Ali.

Pour la figure historique qu’il incarne, et pour ce que la boxe moderne lui doit, le comité WeSportFr lui décerne à l’unanimité de ses membres son Prix Nobel de Physique !

A propos de l'auteur

Fan de foot mais aussi de Serie A, je prends autant de plaisir à voir jouer Gilles Simon qu'à attendre une arrivée au sprint entre les Alpes et les Pyrénées. Talking Heads et Panetonne.

Poster un commentaire

felis justo quis commodo Donec massa eget nunc